Connectez-vous S'inscrire
Tunisie Secret

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


L’UE met la Tunisie sur la liste noire des pays soupçonnés de blanchiment d’argent et de financement de terrorisme


7 Février 2018

Au même titre que le Sri Lanka et la Trinité-et-Tobago, la Tunisie est désormais inscrite sur la liste noire des pays « susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme », selon le site officiel du Parlement européen (voir lien source). Jamais dans l’histoire de la Tunisie notre pays n’a été autant sanctionné et traîné dans la boue. Tels sont les acquis réels d’une « révolution » chimérique, qui n‘existe que dans la tête des traîtres et la cervelle des ignorants. L’article qui va suivre est intégralement repris du site officiel du Parlement européen. Lorsqu'on l'aurait lu, il faudrait se demander pourquoi Chedly Ayari, le protecteur des islamistes et des mafieux, est-il toujours Gouverneur de la Banque centrale ?


En dépit des efforts acharnés de certains députés, le Parlement n’a pas réussi à obtenir la majorité absolue nécessaire de 376 voix pour rejeter l'inclusion de la Tunisie, du Sri Lanka et de Trinité-et-Tobago dans la liste des pays tiers considérés comme présentant des déficiences stratégiques dans leurs régimes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, établie par la Commission européenne.

Le vote de mercredi reflète la division du Parlement sur cette question avec 357 voix en faveur de la motion de rejet de la nouvelle liste, à 283 voix contre, et 26 abstentions.

Les députés qui ont déposé la motion ont concentré leur opposition sur l'inclusion de la Tunisie. Ils estiment que l'ajout du pays d'Afrique du Nord n'est pas mérité, qu'il s'agit d'une démocratie naissante qui a besoin de soutien et que la liste ne reconnaît pas les récentes mesures prises pour renforcer son système financier contre les activités criminelles. Les deux autres pays ont été inclus dans le même acte délégué.

Obligations de la Commission au titre de la directive anti-blanchiment

Dans le cadre des obligations qui lui incombent en vertu de la directive de l'UE relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux, la Commission européenne est tenue d'établir régulièrement une liste des "pays tiers à haut risque".

Le Parlement dispose d'un droit de veto sur la liste noire, qui est l'un des instruments dont dispose l'UE pour protéger son système financier contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Toutefois, depuis de nombreux mois, cette liste a été source de désaccord entre la Commission et le Parlement.

Les députés ont rejeté deux versions précédentes après des désaccords sur la méthodologie utilisée par la Commission pour l'établissement de la liste. Depuis, les deux organes se sont mis d'accord sur une nouvelle méthodologie - qui sera introduite à partir de la fin de cette année - pour l'ajout et la suppression des pays.

À la mi-décembre, conformément à sa coutume de suivre l'exemple du Groupe d'action financière internationale (GAFI), la Commission a décidé d'inscrire la Tunisie et les deux autres États sur sa liste noire, ce qui a fait naître la controverse actuelle.

Dans une déclaration devant le Parlement lundi 5 février, la commissaire à la justice, aux consommateurs et à l'égalité des genres, Vera Jourova, a décliné la demande de certains députés de retirer immédiatement la Tunisie de la liste. Elle a déclaré que la Commission réévaluerait les progrès du pays "le plus tôt possible" cette année. "Cependant, nous n'en sommes pas encore là", a-t-elle ajouté.

Lien source :
http://www.europarl.europa.eu/news/fr/press-room/20180202IPR97031/la-tunisie-sur-la-liste-noire-des-pays-exposes-au-blanchiment-de-capitaux


           


1.Posté par ALOUI le 08/02/2018 00:47
à part le travail, les lois devront etre appliquées avec du sérieux contre tous ,et tous ceux qui mènent le pays vers le désastre sont connus pour tous , comment le pouvoir et les jugent ne les voyent pas, mystérieux !!!!! ALOUI.A.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube


Les News



Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter