Connectez-vous S'inscrire
Tunisie Secret

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Fuyant la Syrie, 50 terroristes Tunisiens rejoignent l’Europe


7 Février 2018

Premier pays exportateur de terroristes dans le monde grâce à la révolution de la Brouette, la Tunisie est de nouveau sous le feu des projecteurs. Pas seulement au sein du Parlement européen où les députés décideront aujourd’hui même s’il faut ajouter la Tunisie dans la liste des pays « ayant des failles structurelles dans leurs systèmes de lutte cotre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme », mais aussi dans la presse britannique. Selon le quotidien The Guardian, Interpol a diffusé aux services de renseignement européens une liste de pas moins de 50 daechiens tunisiens qui sont arrivés en Italie par la mer, d'où certains auraient déjà regagnés d'autres pays européens.


Selon le quotidien britannique The Guardian du 31 janvier 2018 (voir lien ci-dessous), Interpol a dressé une liste de 50 personnes soupçonnées d'être des combattants de Daesh, qui sont récemment arrivés en Italie par bateau, en se faisant passer pour des réfugiés, et qui pourraient tenter de rejoindre d'autres pays européens, après avoir fui la Syrie, où ils ont été exporté entre 2011 et 2014 par le Frère musulman Rached Ghannouchi et son complice d’alors Moncef Marzouki, avec l’implication logistique de la Turquie et financière du Qatar.

Tous les faux réfugiés et vrais terroristes sont des Tunisiens   

La liste en question, qui a été établie par le secrétariat général de l'organisation internationale de police (Interpol), a été transmise au ministère de l'Intérieur italien le 29 novembre dernier, qui l'a ensuite distribuée aux différentes agences antiterroristes à travers l'Europe, poursuit le quotidien britannique. Tous les suspects y figurant sont d'origine tunisienne et quatre d'entre eux sont déjà connus des services de renseignements européens. L'un d'eux «pourrait déjà avoir traversé la frontière française pour s'installer dans le Gard», précise en outre Interpol.

Près de 3000 Tunisiens ont envahi la Sicile depuis juillet 2017

Interrogé par le journal The Guardian, un responsable européen du contre-terrorisme estime que les Tunisiens en question sont arrivés en Sicile entre juillet et octobre 2017 sur des bateaux de pêche ou de petites embarcations, qu'ils ont ensuite abandonnées sur la plage. Les autorités italiennes chiffrent à près de 3000 les Tunisiens qui sont arrivés sur la plage de Torre Salsa à Agrigente, depuis juillet 2017. «Les enquêteurs ne peuvent pas exclure qu'il puisse y avoir des djihadistes cachés [parmi eux]», concède le procureur général d'Agrigente Luigi Patronaggio, qui précise que la police n'a pu arrêter et identifier que 400 individus. En d'autres termes, malgré nos efforts, beaucoup réussiront à s'infiltrer en Europe, où certains vont tenter de se faire oublier en obtenant le refuge ou en se mariant pour avoir la carte de séjour, et d'autres vont rejoindre les réseaux dormants en attendant de passer à l'action.     

Agrigente, grand carrefour du djihadisme tunisien

 «Nous ne savons pas ce qu'ils faisaient avant d'arriver ici, nous ne savons pas qui ils sont ni où ils se trouvaient avant leur arrivée en Sicile», renchérit auprès du Guardian Salvatore Vella, à qui l'enquête a été confiée. «Il y a ceux qui ne veulent pas être identifiés, qui ne veulent pas que leurs empreintes soient enregistrées [...] Pour cette raison, si vous êtes terroriste, accoster illégalement à Agrigente est le moyen le plus sûr d'arriver en Europe», soutient-il. Selon lui, les embarcations qui arrivent spécialement de Tunisie sont de bien meilleure facture que celles utilisées par les passeurs Libyens. «Les bateaux avec lesquels ils voyagent n'ont rien à voir avec les bateaux de migrants en provenance de Libye [...] les Tunisiens arrivent avec d'excellent bateaux, solides et navigués par des experts qui connaissent bien la mer», assure-t-il.

Une façon de dire que les réseaux terroristes tournent encore à plein régime en Tunisie et que les islamo-mafieux qui en profitent agissent toujours en toute impunité. Ainsi est devenue la Tunisie et telle est la réputation des Tunisiens dans le monde. Et dire que certains continuent à s'énorgueillir de la révolution de la Brouette !     

Nabil Ben Yahmed

Lien source :
https://www.theguardian.com/world/2018/jan/31/interpol-circulates-list-of-suspected-isis-fighters-believed-to-be-in-italy


           


1.Posté par Sofiane le 11/02/2018 12:20
je vous l'avez dit!!la Syrie mettra la Tunisie devant ses contradictions!!notre sois disant démocratie part en flambeau,le calvaire des islamistes ne fait que commencé,comme des rats ils quittent le navire et tente par tout les moyens de se faire oublier!!ganouchi et marzouqui voient la Syrie de plus en plus forte!!commencent à réaliser l'erreur commise!!Bashard la Tunisie te remercie pour ton entêtement à tenir tête à israel!!pauvre islamistes!!je ne souhaite pas connaître leur fin?????

2.Posté par Les Chiens Wahabite. le 19/02/2018 00:55
Ces Chiens dit Islamistes n'ont rien de musulman tout comme leurs Chefs Dirigeants du Qatar et Erdogan Turquie et Ghanouchi Qardawi...se sont tous des Harkis Khawaridjs.. l'enfer Wahabite venu du Najd d'Arabie par Saouds et Fawzan et Al Baz...Outheimine..Albani..tous des adeptes des 'égares Ibn Taymya /Ibn Abdelwahab ...La Confrérie des frères Non Musulman Wahabite un ramassis d'idiots utiles et soldats de L'Otan et au service des dirigeants Criminels de L'Otan... Terroristes en col blanc

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube


Les News



Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter