Connectez-vous S'inscrire
Tunisie Secret

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Parole de Bourguibiste par Mezri Haddad


5 Janvier 2018

Dans sa page officielle, Mezri Haddad est revenu sur sa dernière participation à l'émission de Boubaker Ben Akacha, un animateur de la chaîne TV Attessia. Après son fulgurant message vidéo (voir lien), qui a fait 175 000 vues en trois jours, il a publié aujourd'hui un article dont le contenu et les mises en garde dépassent de loin l'épisode du trio Ben Gharbia, Ben Akacha, Taoufik Ouanes, Zied Krichen.


Je reviens vers vous, mes chers amis(e), pour clore cette histoire d’émission « politique » sur la chaîne de télévision tunisienne Attessia. D’abord, les excuses qui me sont parvenues de cette chaîne sont inacceptables tant qu’elles n’ont pas été rendu publiques. Je comprends cette ultime et discrète manœuvre, après avoir voulu, en vain, me disqualifier pour plaire à leurs maitres-nourriciers. Maintenant que l’opinion publique s’est retournée contre eux, à la suite du message vidéo que j’ai diffusé, ils tentent de s’en sortir à moindre frais.

Je vous avoue que j’ai été moi-même surpris par le succès de mon message vidéo, qui a fait le buzz comme ils disent. A l’heure où je rédige ce texte, la vidéo postée il y a 72h est à plus de 160 000 vues, un record qu’Attessia est incapable de réaliser en un mois de diffusion ! Même si j’en suis ravi et satisfait, ce n’était pas mon but de faire le buzz. J’ai voulu plus simplement et plus modestement exprimer ce que j’ai été empêché de dire lors de cette émission médiocre et orientée. A la rare exception de deux télévisions et de trois radios, la pléthore de télévisions et de radios nées après la « révolution » de la Brouette assume une immense responsabilité dans le déclin culturel, médiatique, économique, politique, diplomatique et sécuritaire de la Tunisie. Ce n’est pas la liberté d’expression, un bien précieux, qui est à mettre en cause. C’est le fait qu’elle soit monopolisée par des incultes, des opportunistes, des mercenaires et des affairistes sans vergogne et sans honneur, qui se font passer pour des journalistes et pour des analystes politiques. Excepté une dizaine de journalistes et d’analystes honnêtes et intègres, tous les autres sont là pour préserver leurs intérêts financiers, pour perpétuer le mythe destructeur du « printemps » dit arabe, et pour amuser la galerie par des émissions vulgaires et décadentes.
 
Chers amis, ce succès n’est pas le mien mais le vôtre, vous tous qui avez aimé et partagé mon message vidéo. Un tel succès, que je dois à mes jeunes militants venus me l’enregistrer, ne pouvait pas laisser indifférente la horde islamo-fasciste. Sur ma page officielle, plus accessible que celle-ci, j’ai eu droit à leur vulgarité islamiquement correcte ! J’ai aussi eu droit à leurs injures, à leurs calomnies et à leurs menaces de mort. Les pauvres, ils ne savent pas que je suis de la race bourguibienne et nietzschéenne : « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». La racaille islamiste ne sait pas que plus elle m’attaque et me calomnie, mieux je me porte dans ma vocation patriotique.

Qui sont-ils ? Près d’un millier de mercenaires islamistes et occasionnellement marzoukistes, qui sont mensuellement payés par Ennahdha et qui disposent de plusieurs comptes facebook (anonymes). Ils constituent une armée virtuelle que les Frères musulmans locaux lâchent, tels des chiens enragés, sur toute personne qui ose dévoiler leurs turpitudes ou dénoncer leurs crimes. Ce dispositif mis en œuvre et contrôlé par Lotfi Zitoun, sous les injonctions directes de Rached Ghannouchi, est d’une efficacité redoutable. Primo, il dissuade les patriotes, qu’ils soient des politiques, des intellectuels ou des journalistes, qui sont sensibles aux attaques ad hominem et qui n’ont évidemment pas envie de voir leurs noms trainer dans la boue par cette racaille. Voilà ce qui explique la marginalisation ou le mutisme de notre véritable élite politique et intellectuelle. Secundo, il lance des campagnes de propagande contre tel ou tel pays (Egypte, Syrie, Emirats, Russie…) et laisse les moutons suivre, par effet d’entrainement ou de mimétisme. Tertio, il entretient la bonne image des régimes islamo-mafieux et terroristes, principalement celui du calife ottoman et sanguinaire, Recep Tayyip Erdogan, et celui de l’émir sans royaume, le qatari Tamim Ben Hamad al-Thani.

Ceci pour l’armée virtuelle des Frères musulmans tunisiens. Mais en sept ans de délire pseudo-révolutionnaire et d’amateurisme politique, les mercenaires du Qatar et de la Turquie ont eu largement le temps de constituer une autre véritable armée parallèle et souterraine, qui est prête à agir au moindre signe donné par son Mourchid suprême, Rached Ghannouchi. Cette armée réelle est composée des miliciens d’Ennahdha, des terroristes expédiés en Syrie et qui reviennent par centaines tous les jours, et des traîtres qu’ils ont placés dans les postes névralgiques au sein du ministère de l’Intérieur et celui de la Défense. C’est cela qui tétanise Béji Caïd Essebsi et qui le force à composer encore pour quelques temps avec la secte criminelle des Frères musulmans.
   
Je vous dis tout cela pour que vous ne soyez pas impressionnés par l’intensité ou le nombre de ces attaques cyber-activistes. Je vous dis tout cela pour que vous ne confondiez jamais le peuple tunisien, désenchanté, désabusé et silencieux, avec la populace facebook, qui est majoritairement islamiste, soit par adhésion idéologique, soit par besoin alimentaire. Sachez bien qu’au pays de Moncef Bey, d’Ali Belahouane, d’Abdellaziz Taalbi, de Tahar Haddad, de Radhia Haddad, de Bourguiba, de Farhat Hached, de Taïeb Mhiri, d’Abdallah Farhat, de Hédi Nouira, de Ben Ali…les Frères musulmans et leurs acolytes de Daech ou d’Al-Qaïda seront toujours une infime minorité.
Ils disparaitront politiquement, sociologiquement et idéologiquement lorsque le peuple se soulèvera, pour la bonne cause cette fois-ci, et que les élites patriotiques reprendront le gouvernail du bateau ivre tunisien. Cela ne saurait tarder, maintenant que les islamistes sont orphelins de Barack Hussein Obama, de Hillary Rodham Clinton, de John McCain, de George Soros, de BHL…

Parce que le combat des Lumières contre l’obscurantisme, du nationalisme contre l’islamisme sera cette fois-ci à armes égales, nous parviendrons à libérer la Tunisie, à lui restituer son identité et à rétablir son indépendance pleine et souveraine. Parole de Bourguibiste.  

Mezri Haddad, sur sa Page Officielle, le 5 janvier 2018

 



           

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube



Infos


Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter