Connectez-vous S'inscrire
Tunisie Secret

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Agression sexuelle dans une base militaire américaine en Tunisie


9 Septembre 2017

Le jugement du lieutenant-colonel Denis Paquette est une affaire « banale » en soi, eu égard aux multiples exactions de la soldatesque américaine en Irak, en Afghanistan et ailleurs. Ce n’est pas tant cette affaire de mœurs qui nous intéresse que la confirmation d’une présence militaire américaine en territoire tunisien depuis la "révolution de la brouette" en 2011.


Tunisie-Secret a été le premier média à révéler, dès août 2013, l’existence d’une base militaire américaine dans le sud tunisien (lien ci-dessous), une information négligée par certains de nos confrères tunisiens et démentie à l’époque aussi bien par les diplomates d’Obama que par leurs laquais tunisiens. Aujourd’hui, à la lumière d’une affaire de mœurs dans laquelle est impliqué un lieutenant-colonel américain, l’existence de cette base militaire ne fait plus le moindre doute. Mieux encore, un autre escadron expéditionnaire américain est implanté au sein même de la base aérienne de Sidi Ahmed située à Bizerte.

C’est le site d’information militaire américain « Star and Stripes », daté du 27 août dernier (lien ci-dessous), qui a révélé l’existence d’une enquête menée par l'US Air Force sur une agression sexuelle qui a eu lieu, en 2016, au sein de la base aérienne de Sidi Ahmed à Bizerte. Selon cette source, « l’officier de l'armée de l'air qui s'est livré à une relation non professionnelle avec un aviateur de 20 ans son cadet alors qu’il commandait une petite base expéditionnaire en Afrique sera expulsé du service suite à une décision de la cour martiale générale la semaine dernière. Un juge militaire a statué vendredi dernier que le lieutenant-colonel Denis Paquette devrait être renvoyé du service… ».

Toujours selon « Star and Stripes » confirmé par « Russia Today » (lien ci-dessous), le lieutenant-colonel Denis Paquette, qui appartient au 722ème Escadron aérien expéditionnaire de la base aérienne de Sidi Ahmed, sera jugé par la cour martiale à la base aérienne de Ramstein, en Allemagne, début septembre. On apprend que « Lorsqu'il a été assigné à Altus Air Force Base, Oklahoma, Denis Paquette a été chargée de commander l'escadron dans ce qui était alors un lieu secret en Afrique pour des opérations aériennes de drone, avions sans pilote ».

Dans son premier commandement de l’escadron, le lieutenant-colonel Paquette supervisait la partie américaine du camp, « qui était à peu près de la taille d'un terrain de football où se trouvait environ 70 aviateurs et 20 contractuels ». Question de bon sens : si les opérations aériennes américaines se faisaient uniquement par des drones, pourquoi y a-t-il 70 aviateurs américains et 20 contractuels à la base de Sidi Ahmed ?  

L'implantation de camps militaires américains en Tunisie est devenue un secret de polichinelle. Après notre article d’août 2013, le Washington Post et Le Figaro en ont parlé et dans son édition du 29 novembre 2013, le magazine Jeune Afrique rapportait que «lors d'entretiens qui ont eu lieu le 20 novembre 2013 à Tunis, Ali Larayedh, l'ancien chef de gouvernement tunisien, avec le général David Rodriguez, patron du Commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (Africom), a été question de pourparlers sur l'installation d'une base militaire américaine en cours d'implantation à Remada, dans le sud du pays, dans une zone placée sous contrôle militaire par décret présidentiel. Mais les travaux avaient débuté dès décembre 2011.»

Depuis 2011, nos « libérateurs » américains n’ont donc pas une seule base en Tunisie mais deux. La première dans le sud tunisien et la seconde à Bizerte, à l’intérieur même de la base aérienne de Sidi Ahmed, autrefois appelée par les colons français « Base 156 » et à partir de 1945 «Roland Garros », et qui n’a été restituée à la Tunisie qu’après la bataille glorieuse de la libération totale en 1961. Ainsi, ce qui a été arraché à la puissance coloniale en 1961 par les patriotes a été offert aux Américains par les traîtres un demi-siècle plus tard. Ce fut l’un des premiers objectifs de la « révolution de la brouette » qui a fait perdre à la Tunisie sa souveraineté et qui a mis le feu dans le monde arabe.  
        
Karim Zmerli

http://www.tunisie-secret.com/Tunisie-immense-base-militaire-americaine-a-Remada_a579.html

https://www.stripes.com/news/air-force-lieutenant-colonel-dismissed-from-service-over-downrange-relationship-1.484708#.WbI7xdSLTmj

https://www.rt.com/usa/401218-air-force-colonel-sacked-affair/


           


1.Posté par Léon le 10/09/2017 19:12
Chers TS,
D'abord bon retour et bien de bonnes choses en cette nouvelle année académique. Ensuite, je voulais juste dire qu'il est inutile de chercher s'il existe une base militaire us en Tunisie. En effet, depuis le 14 maudit, tout le territoire tunisien est au service de l'armée us. Chose que le "Maallem" a toujours refusé. Ceci explique peut-être cela.
Ses contentieux avec l'administration américaine sont un secret de polichinelle du temps des Busch père et fils (une entreprise de démolition installée en Arabie), et du temps de leur successeur, un "faux-noir" américain installé à la maison blanche (une couleur si chère aux tunisiens nostalgiques de la colonisation) pour parfaire leurs desseins sous le couvert de la couleur (ce n'est pas le premier, un certain Collin Powell l'a précédé en Irak).
Depuis que le derrière de notre pays (célèbre mot d'un ancien premier ministre de la troika) a été exposé aux services des RG du monde entiers, suite à la mise en demeure des services secrets tunisiens (Amn Edawla et les RG faussement appelés "police politique"), la question de la souveraineté du territoire n'a plus de sens.
Ce sont eux qui décident de tout. Y compris de la remise de Baghdadi Mahmoudi à ses bourreaux, ou encore, plus récemment, le cousin du souverain chérifite, et ce, malgré toute la sympathie que j'ai pour M6 dont je respecte la politique pragmatique (un bon disciple de Bourguiba).
Ce dénudement de notre cher pays de ses RG, est dû aux grands bienfaiteurs de l'humanité que sont notre Marzougui national, sa Ben Sédrine et un célèbre ministre de la défense (Rajhi) qui avait plu au peuple de la trahison collective (quoi de plus normal?). Je me souviens même d'une dame qui me disait qu'il serait un excellent président pour notre pays (elle n'était pas le seule).
Mais il n'y a pas que ceux-là! il y en a bien d'autres...venus d'horizons divers. De la popom, à la Ben Mhenni, en passant par une panoplie d'inconscients comme la Yahyaoui, les cyber-collabos qui voulaient "libérer" la Tunisie, et même un fils de militaire dont le père est mort pour son pays (la mort la plus noble).
Alors quand on me parle d'une base militaire tunisienne où un amerloc a sexuellement agressé son co-équipier, je dis tout simplement que c'est toute la Tunisie qui a été sexuellement agressé depuis que ses propres traitres ont offert la vertu de leur Mère Patrie aux sodomites du monde entier, en démettant l'état et ses RG.
Il est clair que Ben Ali et quelques Patriotes ne pouvaient faire face à cette "vague" de trahisons qui a touché tout un peuple, souvent à cause de sentiments malsains. La seule et unique solution était qu'ils paient et constatent par eux-mêmes le fruit de leur trahison.
Et quoi de plus cher payé que l'état économique actuel du pays; de facto mis sous protectorat du FMI et de la BM qui paye les salaires du peuple qui a recouvert sa dignité (sic!). Et quelle Dignité que celle de bouffer de la main de ceux à qui Ben Ali s'était opposé lors de la première guerre du Golfe, faisant de son peuple un peuple fier et qui ne calcule pas devant ses principes.
Une leçon qu'il dit lui-même avoir reçu de Bourguiba lorsqu'il avait menacé de couper ses relations diplomatiques avec les états unis lors du bombardement de Hammam Echatt en 85. Une leçon de Rjoulia disait, en effet, Ben Ali. Çà c'est de la dignité! Bourguiba avait dit à ses ministres texto: "Al Karama Qabla Al khobz".
Alors que les imbéciles qui scandaient hier "Khoz ou mé ou Ben Ali lé" ont accepté le pain mensuel de la main des bourreaux de Saddam et de Gaddafi. Quelle dignité vous dis-je!
C'est que la haine est très mauvaise conseillère. Elle fait oublier leurs acquis à ses porteurs. Elle aveugle les esprits les plus illuminés. Elle fait oublier le "Hamd" aux peuples. Et les conséquences du manque de "Hamd" sont dictées aux peuples qui en sont victimes par le verset 112 de la sourate des abeilles, comme je n'ai eu de cesse de vous le rappeler depuis un certain 14 janvier que l'on aurait pu s'épargner.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant et détecteur de toute opération à visée colonialiste.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

2.Posté par pierre le 03/10/2017 08:08
Ah bon ,vous avez autorisé l’installation d'une base amerloch américaine en territoire tunisien?Pourtant vos traîtres politiques l'ont démenti auprès de vos voisins de l'ouest.
Vous êtes connu connu par votre lâcheté et vos jeux doubles.Les marocains se prost..... avec leurs maîtres les gaulois.Et vous,vous faites des courbettes de soumissions aux plus offrants..

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter