Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


A Trappes, se joue l’honneur de la République et l’avenir de l’islam de France


22 Juillet 2013

L’insurrection de Trappes est-elle le prélude de la fin de la république française et le symptôme annonciateur des futures nuits de Cristal en terre voltairienne ? Monsieur Valls, la république n’a pas à accepter les excès violents de ce que vous avez appelé à juste titre l’islamo-fascisme, ni à tolérer l’intolérable, elle a pour seule et unique obligation de les sanctionner et de sévir contre tous ceux qui transgressent ses lois. Onze années durant, vous avez été l’un des rares élu socialiste, sinon le seul, à démontrer que la fermeté va de paire avec la liberté, que le respect des lois de la république n’est pas négociable.


A Trappes, se joue l’honneur de la République et l’avenir de l’islam de France
Et ce n’est pas en bordant les musulmans irrespectueux de ses lois que la république va acheter la paix sociale. Bien au contraire, elle ne fait que les renforcer dans toute leur-puissance, leur octroyer une immunité juridique en pensant naïvement qu’elle va calmer leur ardeur de plus en plus insolente et violente depuis le dopage de l’islamisme par l’escroquerie du « printemps arabe ». La "minorité de voyous" est de moins en moins minoritaire et de plus en plus voyou. La police autant que la Justice le sait.

Au lieu de se montrer ferme, intransigeante et vigilante, elle se met à louvoyer devant eux, à faire dans le politiquement correct de peur de ne pas stigmatiser soi-disant l’ensemble des musulmans. Ce faisant, c’est l’ensemble des musulmans qui se sent infantilisé et offensé dans son intelligence ! La majorité des musulmans de France se reconnait dans la laïcité et rejette l’abomination intégriste que certains élus locaux ont laissé proliférer par lâcheté ou par démagogie politicienne.

La république la vraie, ce qui n’est plus le cas de la France depuis qu’elle joue à la mariée orientale du Qatar et de l’Arabie, n’a pas et ne doit pas faire la moindre concession à l’islam, ni appliquer aux musulmans un régime d’exception à des fins bassement électoralistes, car à trop vouloir lécher les babouches de l’islam et des musulmans, elle est entrain de précipiter sa propre chute comme naguère Byzance. La majorité des musulmans dans ce pays n’attend pas que l’on flatte son ego religieux, ni qu’on lui dise des mots gentils sur la grandeur de l’islam. Elle aspire à une vie normale, banalisée et paisible, sous les lois de la république.   

Aveugles et incapables de discernement, certains ne savent toujours pas que l’islam des banlieues n’est pas empreint de haute spiritualité et de tolérance, mais gangréné par le wahhabisme et l’idéologie théocratique des Frères musulmans, qui avance à visage couvert (taquiyya), pour mieux la berner et tromper sa vigilance, en attendant de lui porter le coup de grâce. La loi interdisant le port du niqab dans les lieux publics doit être fermement appliquée, et tous ceux qui cherchent à intimider la république en suscitant des émeutes doivent être impitoyablement pourchassés, emprisonnés et expulsés. Par la grâce du « printemps arabe », bien des pays les accueilleront à bras ouverts, à commencer par le mien.  

Il ne doit y avoir aucun traitement de faveur à l’égard d’une idéologie qui veut étendre son pouvoir sur la France, après avoir fait main basse sur les pays dits du « printemps arabe ». De toutes les croyances religieuses, qu’elles soient monothéistes ou pas, c’est malheureusement l’islam qui a le plus de relents bellicistes et ultra violents et ce n’est certainement pas en cherchant à éviter le choc frontal avec lui, qui est le choc des cultures, que la partie de bras de fer engagée par certains musulmans dans leur rapport de force avec la république tournera à l’avantage de celle-ci. Plus on lui concèdera un pouce de son territoire, plus elle lui cèdera des pans entiers de son pouvoir. Leur octroyer le droit de vote ne fera qu’accélérer un processus qui ne menace pas uniquement la république, mais aussi les citoyens français de confession musulmane.
C’est pourquoi les incidents de Trappes portent en eux tous les germes de futures nuits de Cristal et résonnent comme un requiem de la république. Il est encore possible d’éviter le pire. Pour la république et pour la majorité des musulmans de France, qui aspire à la paix et au vivre ensemble sous la bannière de la laïcité et les lois de la république. Tunisie-Secret.com

Salem Ben Ammar  


 
 


           


1.Posté par jo le 22/07/2013 19:20
n'importe quoi.
Trappes c'est pas en Tunisie mais en France, le problème n'est pas le même.
En France, des jeunes portent le foulard par rebellion, exactement comme en Tunisie des jeunes le brûleraient.
Valls est un bon facho PS, et la république c'est comme l'islam, on la sert à toute les sauces pour endormir le bon peuple.
Quant à Intellectuel Valls le bon immigré espâgnol fils de stalinien, croyez-vous qu'il serait aussi énergique face ç des excités extrémistes juifs?

Je précise que je suis français et catholique (pas très pratiquant)

2.Posté par boistay le 22/07/2013 21:31
nnnnn

3.Posté par Mohamed Bouraoui le 22/07/2013 23:02
l'islam extrémiste a été importé en tunisie à partir des terroristes protégés par les pays européens !

4.Posté par Julien Pescheur le 22/07/2013 23:03
Si je me ballade tout nu à Trappes ou ailleurs en France, les flics vont pas me rater et la justice non plus , alors pourquoi deux points deux mesures ?

5.Posté par Luc Gjl le 22/07/2013 23:03
c'est plus complexe que cela.

6.Posté par Livia Caucheteux le 22/07/2013 23:04
Texte très bien écrit mais malheureusement le gouvernement français est bien souvent trop "laxiste". Les musulmans (les vrais) ne sont ni belliqueux, ni dangereux, ils aspirent à la paix et à la fraternité mais malheureusement une poignée de "fous" font qu'on ne les croit plus

7.Posté par Jean Claude le 22/07/2013 23:05
Brajus poitiesr bis répétita

8.Posté par tutin le 22/07/2013 23:43
Voila quel doit être le discours d`un Français, qu`il soit chrétien, juif, musulman, bouddhiste ou animiste...! Votre parole est d`or Mr Ben Ammar.

9.Posté par Laxiste le 23/07/2013 01:11
HORS SUJET.

Cet article est un condensé de point de vue sur différents points discutables et intéressants. Néanmoins, il est dans tous les cas hors sujet avec les faits à trappes.
1 - A trappes, des policiers ont dépassés les limites de leur fonction. Ceci par des faits que l'on incombe à des hors la loi d'ordinaire. C'est ceci qui est masqué par les médias de masse, et apparemment ici aussi.
2 - Il s'en ai suivi un vent nouveau de mères de famille avec leurs enfants qui ont tenté une solution d'apaisement au commissariat.
3 – Les policiers ont malmené ce groupe, dont un flashball dans l’œil d’un enfant de 14ans…
4 – Dans la banlieue française on ne touche pas à un enfant.
5 – Les émeutes

10.Posté par Ali le 23/07/2013 07:08
Bravo Si Salem , comme toujours excellent .
Enfin un article de votre part , je me suis dit lézim msayyif w mramdhin , son cœur n'y est pas pour écrire ni son esprit . Il faut mettre sous projecteur et dénoncer la main basse des frères musulmans tunisiens sur l'Etat et son bras séculier l'administration . C'est gravissime et personne n'en parle que se soit l'administration centrale ou régionale .

Salutations Si Salem !

11.Posté par ayoub le 23/07/2013 12:55
Bravo et merci, pour cet article qui remet, très courageusement, les pendules à l'heure!!!

12.Posté par Observateur en Tunisie le 23/07/2013 21:59
Communication personnelle à un diplomate européen - mai 2013

EXTRAITS

je me permets, à la lumière des faits troublant de l’attaque terroriste de Londres comportant le meurtre affreux d’un vaillant militaire, ainsi que le soulèvement populaire dans la périphérie de Stockholm en Suède, et l’attaque tout récent à Paris et apparemment inexplicable portée également contre un militaire, de soumettre à Votre attention, en tant que piste interprétative, mon opinion quant à (....) leur possible coordination au niveau international par des structures organisationnelles actives dans la prédication (Da’wa) de type wahhabite salafiste. ( ... ) Les implications idéologiques du cheikh Ghannouchi avec des mouvances ou partis extrémistes, comme Hamas en Palestine (voire l’invitation faite au leader Haniyeh en janvier 2012 et les accidents antisémites que se sont produits dès son arrivée à l’aéroport de Carthage –prélude à l’attaque systématique du patrimoine juif et la profanations des cimetières mêmes), doivent être suivies et enquêtés avec grande attention. Dans la présente, je n’hésiterai pas à faire hypothèse d’une éventuelle complicité, si non une responsabilité directe, de l’agenda déstabilisatrice secrète de Rached Ghannouchi avec la vague de désordre sur fond communautaire et de terreur meurtrier attribué banalement à des acteurs « isolés », tels qu’elle se profile par la séquence synchronisée des actes terroristes à Woolwich, l’agression à Paris-La Défense et les violences communautaires de subversion urbaines à Stockholm. Ce doute n’a pas été rejeté par un activiste d’Ennahda que j’ai brièvement entretenu sur l’acte barbare perpétré à Londres. Je Vous prierais, cher Monsieur, de vouloir suggérer des enquêtes sur cette piste, pour nous tous assez inquiétante, par Vos contacts diplomatiques. (...)
En effet, si analysés à la lumière d’une tension grandissante dans les structures d’un parti comme Ennahda, (qui n’a jamais tranché complètement avec son passé violent et à caractère terroriste des années ’80), et à la frustration de son leader quant à un changement d’approche géostratégique en matière de lutte antiterroriste de la part du cabinet Obama à Washington (...) les nouvelles formes de terrorisme personnels au cœur de l’Europe pourraient s’expliquer comme des formes de vindicte conséquentes à ces changements, et des tentatives de chantage politique pour la question de la conduite pro-charia prônée par le cheikh Ghannouchi quant à la définition de la Constitution tunisienne. D’autre coté, il résulte évident selon un approche formel, que Rached Ghannouchi s’est formé idéologiquement à la fin des années ‘8O en suivant le modèle révolutionnaire iranien. (...)
Ce qui doit être retenu, est la liaison - sous plusieurs points certaine - qui existait entre le bureau du Mouvement de la Tendance Islamiste à Tunis (ancêtre d'Ennahda) et la vague d'attentat en France des années ’80 avec notamment l'attentat de la rue de Rennes, près du magasin Tati, à Paris, le 17 septembre 1986 (ce que Ennahdha finira pour importer en Tunisie par les attentats terroristes de Sousse et Monastir, le 2 août 1987). (...) Les affinités sont soit idéologiques, soit techniques. Les enquêtes de l’époque en France ont finalement porté à l’arrestation de la tête opérationnelle des quinze attentats qui font au total 13 morts et 303 blessés à Paris de décembre 1985 à septembre 1986, Ali Fouad Saleh, terroriste franco-tunisien , dit «Ali el-tounsi ». Son réseau terroriste était de matrice chiite, et pro-iranienne, comme l’orientation de Rached Ghannouchi. Les bombes de Sousse et Monastir en 1987 étaient également de facture artisanale comme celles adoptées par Ali Saleh, avec une modalité simplifiée de pose. (...)
La fracture politique en Tunisie est très préoccupante pour l’avenir de la région et le succès de la transition démocratique ; l’éloignement du cheikh Rached Ghannouchi de l’apparat du pouvoir est d’un coté très attendu par la large majorité des cadres de l’apparat sécuritaire et militaire du pays, selon des informations discrètes qui me sont parvenues. Il semble encore que dans le même parti Ennahda soit née une opposition interne qui rendrait quasi ingouvernable la coalition politique actuelle. Cela ne fait qu’accentuer le risque d’un développement incontrôlé de la violence politique, et les risques d’un retour au terrorisme des années ’90, à mesure de la forme de « pouvoir clandestin » détenu par le cheikh Ghannouchi avec la formation d’une jeunesse djhadiste, son appui aux « Ligues de Protection de la Révolution », sorte de milice complètement abusive (et conçue selon le modèle des Pasdaran iraniens) et les contacts toujours entretenues avec les mouvances extrémistes djihadistes dans le monde... (End quote)

Nous y devons tous réfléchir.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter