Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisie explosif : Ali Larayedh dévoile le véritable projet d’Ennahda en Tunisie, Document rare.


23 Novembre 2012

Ali Larayedh : je suis contre le statut de la femme, contre le planning familial, contre le tourisme, contre la vente de l'alcool, ...et nous plaçons l'islam au-dessus de tout. Dans ce document rare (interview d'Ali Larayedh en 1990), vous avez le projet d’Ennahda à l’état brut et vous avez aussi les raisons pour lesquelles Ben Ali a décidé de les isoler après les avoir libéré de prison sous Bourguiba. De l'intégrisme intégral (1990) à l'intégrisme intégré (2012)!


Tunisie explosif : Ali Larayedh dévoile le véritable projet d’Ennahda en Tunisie, Document rare.
Dès le coup d’Etat qataro-impérialiste du 14 janvier 2011, les islamistes sont présentés comme de bons citoyens qui ont toujours milité pour un islam éclairé et pour le respect des droits de l’homme. Ils sont présentés aussi comme les victimes d’une dictature qui les a persécuté sans aucune raison. Inversement, l'ancien régime (1956-2011) est présenté comme fasciste, islamophobe et antipatriotique. Le document que nous présentons aujourd'hui remet les pendules à l'heure et montre le véritable visage des islamistes ainsi que les raisons pour lesquelles l'ancien régime les a impitoyablement combattu.
   
Depuis le lancement de notre site d’information il y a un mois, cette rubrique « Archives » n’a pas été activé. Nous avons dû d’abord constituer notre stock d’archives pour une année, à raison d’un document par semaine. Nos lecteurs auront donc à découvrir, toutes les semaines, un document rare sur les responsables de l’opposition toute tendance confondue,à commencer par Moncef Marzouki, Mustapha Ben Jaafar, Sihem Ben Sédrine, Ahmed Néjib Chebbi...,sur les membres du RCD, sur les anciens ministres de Bourguiba et de Ben Ali, sur d’anciens journalistes ou intellectuels qui étaient favorables au régime, sur des personnalités étrangères qui ont visités la Tunisie…C’est notre devoir d’informer et le droit des Tunisiens de connaitre le passé pour ne pas se tromper dans l'avenir.

Aujourd’hui, nous commençons par cette interview d’Ali Larayedh accordée au journal Le Temps le 16 avril 1990. En la lisant, on découvre le vrai projet politique d’Ennahda dans toute sa splendeur. Ceux qui s’interrogent encore sur les véritables intentions des islamistes en Tunisie, ou qui sont encore sous l’effet de l’intoxication dont on gave les Tunisiens depuis janvier 2011, n’ont qu’à lire cette interview de celui qui est aujourd’hui à la tête du ministère de l’Intérieur ! C’est notre manière de combattre le projet théocratique et totalitaire de nos adversaires, contrairement aux manières abjectes de diffuser contre eux des vidéos pornographiques et pédophiles qui en disent long sur leurs auteurs, à savoir Kamel Eltaïef et Mohamed Ali Ganzoui.

Rappel du contexte

En avril 1990, c’était encore la lune de miel entre le régime de Ben Ali et la secte de Ghannouchi. La démocratie était réelle et la liberté d’expression permise à tous, encore pour quelques mois. Sous les pressions américaines, les islamistes devaient être considérés comme des partenaires politiques incontournables et même comme les principaux bénéficiaires du coup d’Etat du 7 novembre 1987 par lequel Ben Ali devait partager le pouvoir avec les islamistes. Sous la pression de l’opinion publique tunisienne, de la société civile et d’un parti destourien encore puissant, Ben Ali a rompu ce contrat avec l’administration américaine pour s’allier à l’opposition de gauche et aux forces progressistes et féministes du pays.

Avec une Algérie en ébullition et un FIS dopé à bloc, le contexte régional était favorable aux islamistes tunisiens, qui étaient frustrés de voir leurs frères du FIS si proches du pouvoir, conformément à une stratégie américaine sous influence saoudienne. 1990 est l’année où le FIS, lors des élections locales, remporte 953 communes sur 1539 et 39 wilayas sur 48. Les islamistes tunisiens croient que l’heure de leur règne est arrivée et accroissent par conséquent leurs pressions sur le régime de Ben Ali. Quelques mois après cette interview d’Ali Larayedh, le 26 décembre 1991, le FIS obtient 188 sièges sur 231 aux élections législatives.

Avec le réveil patriotique de l’armée algérienne, la donne va changer. Le bras de fer entre le FIS d’une part, le FLN et l’armée de l’autre, est engagé. Conscient du projet américain dans la région, François Mitterrand soutient discrètement le pouvoir algérien. Le 29 juin 1992, Mohamed Boudiaf est assassiné à Annaba. C’est l’occasion pour le régime tunisien d’accélérer la marginalisation des islamistes qui va bientôt se transformer en éradication. Galvanisés par l’appui américain, les islamistes vont jouer le tout pour le tout : actions de violence dont nous avons déjà parlé et tentatives d’assassinat de Ben Ali. Ce dernier, qui n’avait de toute façon pas l’intention d’établir une véritable démocratie, profite de l’occasion pour se débarrasser d’un mouvement islamiste qui avait changé de nom (Ennahda) mais pas d’idéologie ni de projet politique. Ce projet, le voici décrit par Ali Larayedh, alors numéro 1 d’Ennahda, puisque Rached Ghannouchi avait déjà « courageusement » choisi de s’enfuir pour souffler, à partir de l’étranger, sur les braises qui devaient bruler les militants islamistes restés en Tunisie.

Le projet d’Ennahda selon Ali Larayedh

« L’islam constitue pour nous la référence pour tous nos problèmes socio-économiques », tel est le principe de base islamiste qu’affirme Ali Larayedh. Etes-vous pour la fermeture des bars, lui demande le journaliste de Tunis Hebdo ? Réponse : «Oui, un pays musulman ne doit ni vendre, ni encourager la consommation d’alcool. Les savants de l’islam détermineront si les touristes étrangers peuvent consommer de l’alcool dans un pays musulmans ». Etes-vous pour la fermeture des hôtels ? Réponse : « Oui, progressivement, pour nous orienter vers l’agriculture et l’industrie ». Que pensez-vous du statut de la femme ? Réponse : « D’abord, qu’on ne vienne pas nous dire que ce statut est sans faille. Il a besoin d’être revu et discuté par des sociologues, des savants de l’islam, des juristes. Ensuite, on verra ses avantages et ses inconvénients ». Etes-vous pour la liberté de la femme ? Réponse : « Comme principe oui, mais il faut le voir dans la dimension familiale » ! Une femme peut-elle avoir un passeport et voyager seule ? Réponse : « Les juges et les savants de l’islam détermineront les conditions » ! Et si les juges et les savants de l’islam sont contre ces droits ? Réponse : « On appliquera alors l’islam dont on cherche d’ailleurs souvent à souiller l’image ». Croyez-vous que le port du voile est obligatoire ? Réponse : « Oui, toutefois les femmes qui ne le portent pas sont des musulmanes qui commettent des péchés…Nous sommes pour une conduite saine ». Etes-vous contre le planning familial ? Réponse : « Oui, je suis contre le planning familial ». Que pensez-vous des incidents en Algérie dont les auteurs semblent être des intégristes ? Réponse : « Il s’agit d’une campagne orchestrée par les médias tunisiens visant à porter préjudice à notre mouvement…Le Front islamiste algérien fait d’excellentes choses dont les médias tunisiens ne parlent pas… ». Ci-dessous, l’intégralité de l’interview. A chaque lecteur de se faire sa propre opinion.

Lilia Ben Rejeb

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

      


           

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par zabana le 21/07/2015 14:34
"Mitterrand soutient discrètement le pouvoir algérien"
c'est pour ça qu'il a permis puis aidé les islamistes à installer leur base arrière en france, d'où ils faisaient la collecte de fonds, diffusaient l'idéologie...
c'est pour ça qu'ils étaient blanchis de leur crime avec le qui-tue-qui, car pendant qu'ils tuaient des femmes parce qu'elles ne mettent pas un bout de chiffon sur la tête selon la sharia, en france les médias se demandaient si c'était pas l'oeuvre de l'armée ou du drs.
c'est pour ça que le france a refusé de vendre de l'armement à l'algérie, ne serait-ce que du matériel de vision nocturne
c'est pour ça que mitterrand a demandé à ce que le processus électoral se poursuive.
c'est pour ça que la france a fait pression pour étouffer l'algérie avec le FMI.
c'est pour ça que la france a fait pression, avec d'autres pays de l'otan, avec l'affaire du développement d'armes nucléaires par l'algérie...

20.Posté par chamakh le 29/06/2015 08:46
je me suis arrêté à la première phrase. on comprend vite l'origine de cet article.
de plus les publications de presse datent de longtemps.
bref no comment

19.Posté par Evelyne Ballard le 03/06/2014 15:20
Un si beau pays ne doit pas etre gache par tant de haine dans tout pays il y a des touristes ce qui fait apporter de l argent pour mieux vivre et la femme est un hetre humain qui doit etre respecte comme l homme il ne faut pas oublier messieurs que c est une femme qui vous a donne la vie et donne beaucoup d amour
J’aime · Répondre · 3 · il y a 7 heures

18.Posté par triki .a le 03/06/2014 10:36
ils n'abandonnent jamais leurs idées saugrenues c'est une culture inculquée depuis leur enfance , quand les conditions ne sont pas favorables pour eux , ils se tassent un moment et puis reviennent en charge . ils ne croient ni à la démocratie , ni à la liberté , ni à une société moderne , ni mm à la science et croient uniquement aux textes fabriqués par eux mm

17.Posté par Ben Hédi Lilia le 24/04/2014 11:38
Nous n'avons jamais douté des ignobles intentions de ces êtres infâmes, terroristes, et qu'on appelle ISLAMISTES et non MUSULMANS - L'esprit de destruction des sociétés évoluées est tout ce dont ils sont dotés! Ces terroristes sont assoiffés de sang, d'argent, et surtout, de POUVOIR, pour s'imposer partout!

16.Posté par salma le 29/07/2013 19:35
hhhhhhh vraiment l' ecrivain de cet article est un petit fou hhhhhh

15.Posté par riri le 10/04/2013 10:24
un systeme islamiste ou islamisés, depuis le commencement des conquetes,n'a fait que de choquer les populations..les peripeties de l'histoire nous devoilent l'horreur ...un systeme fachiste qui se presente en beauté comme l'ideale de l'existence socio-economique, camouflant tous par "ce qu'a dit le livre saint " ......consacrons nos forces et nos ressources humaines pour une societe civilisé ouverte vers le monde de la science et l'ouverture....le dispotisme ,le fachisme et le fanatisme religieux doivent etres mis en dehors de l'existence humaine , partout dans notre globe...

14.Posté par ali blabla le 28/02/2013 19:51
NB : Larayedh est aujourd'hui Premier Ministre, cherchez l'erreur ...

13.Posté par Noamen le 23/02/2013 13:00
on a jamais douté sur leur attentions...d'ailleurs leurs actes en disent mieux et plus que leurs paroles. Bourguiba n'avait pas tort quand il a dit qu'entre eux et lui il y a 14 siècles, ces des voyous

12.Posté par Ramzi Barca le 22/02/2013 22:24
Pour vous l'avez publié pendant cette période et pas avant???????

11.Posté par Tarek le 22/02/2013 21:29
Moktar, il me manque peut-être un bout de cervelle pour comprendre cet article, mais il semble évident qu'il te manque beaucoup de politesse et de savoir vivre.

10.Posté par hichem ennouni le 22/02/2013 19:43
Twitter
je suis pas tres optimiste la mais il faut pas tuer l oiseau ds l ouf non plus,la revolution n acceptera jamais que la democratie et le peuple tunisien a pris confiance en lui meme

9.Posté par mohamed belhaj le 22/02/2013 17:31
Le pouvoir est entre les mains du majless echoura d'ennahdha, ce serait intéressant de connaitre les profils des 150 membres qui "commandent le pays" pour mieux comprendre les décisions 'très peu patriotiques" de ce majless!!!

8.Posté par mtir le 22/02/2013 14:54
c vrai,essayez de publier cet article rare et précieux d'une maniére à pouvoir le lire en entier.merci

7.Posté par Benammar Christian le 13/02/2013 23:25
Je n'ai jamais aimé les dictateurs. Le problème c'est que ce n'est pas la question. Vrai, faux , demi tyran ou démocrate, finalement on ne sait jamais où est la vérité moi qui ai vu le Shah, Nasser, Kassem, Bourghiba, mohamed V S. Touré, N'Krumah et tant d'autres héritiers défiler ! Pourtant est vrai qu'il ne suffit pas de se dire qu'il vaut mieux être du bon côté du fusil, car aussi le printemps toujours revient après l'hiver...

6.Posté par YOUSSEF le 06/02/2013 14:00
LA FAUTE A QUI ?
BIEN SUR AUX TUNISIENS QUI ONT VOTE POUR LE PARTI AU POUVOIR
QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETTE
LE QUATAR AVEC L'AVAL D'ENNAHDHA A ACHETER LA RICHESSE TUNISIENNE ( du moin ce qu'il enreste)
PAUVRE TUNISIE
VOTEZ UTILE TUNISIENS ? PAS D'ENNAHDHA ET SES AMIS EXTREMISTE
VIVE LA TUNISIE LIBRE SANS CETTE POURRITURE AU POUVOIR


5.Posté par Mehdi le 01/02/2013 16:08
Attention Si Moktar si tu perd un petit bout de ton cerveau tu risque d'etre hors service, alors je te conseille de le garder!

4.Posté par Observateur en Tunisie le 30/01/2013 02:38
Merci à Tunisie-Secret pour la publication des documents d'archive, qui permettent d'ailleurs aux journalistes de faire des citations ponctuelles. L'alors porte-parole Laarîdh, qui à présent semble avoir "qatarisé" son nom en Larayedh, était déjà en 1993 fort critiqué par l'intellectuelle féministe Zakya Daoud dans "Féminisme et politique au Maghreb: 1930-1992", Maisonneuve et Larose, 1993, p.127:

"Des nos jours on retourne à la vulgarisation des propositions faites en 1988 par le mouvement islamiste de la Nahdha [nom politique niaisement calqué sur un homonyme mouvement littéraire libanais du XIX siècle, et assumé par le MTI, le Mouvement de la Tendance Islamiste, fondé par R. Ghannouchi et Mourou, Ndr] qui déclarait par son porte-parole Laaridh que le statut de la femme a besoin d'être revu et discuté par les savants de l'islam et que le port du voile est obligatoire : « Les femmes qui ne le portent pas, dit-il, commettent un péché » ...."

Il n'est pas allé plus loin de cela en 25 ans!

3.Posté par Moktar le 24/01/2013 16:52
il existe un zoom qui peut permettre d'agrandir les articles , un zoom sur tout ordinateur de base , tu veux peut être qu'on le lise à ta place aussi et qu'on te file un bout de cerveau pour que tu le comprennes

2.Posté par mahouachi alaeddine le 26/11/2012 15:50
une réponse à votre article, un autre article paru dans le journal suisse dont voici le lien qui prouve que tout homme politique fait une évaluation à ses convictions et nul ne reste sur les mêmes positions.
http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/Ennahdah_va_y_laisser_des_plumes.html?cid=34027676

1 2
Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter