Connectez-vous S'inscrire
 
 



Ali Larayedh échappe à un attentat  01/12/2013

De sources dignes de foi, nous venons d'apprendre que le chef de gouvernement islamiste, Ali Larayedh, vient d'échapper à une tentative d'assassinat. Son cortège a essuyé des tirs de feu dans la région d'Al-Akba. Les inconnus au bord d'un véhicule de marque BMW et de couleur noire ont été pris en chasse par l'une des voitures accompagnant le cortège. Nous n'avons pas d'autres éléments pour le moment, mais tout porte à croire qu'il s'agit de terroristes qui rappellent à Rached Ghannouchi sa jeunesse, comme il l'a dit il y a quelques mois. En d'autres termes, d'éléments d'Ançar al-Charia, la ramification tunisienne d'Al-Qaïda Maghreb. 


Ben Ali a rencontré Mahmoud Abbas à Djeddah  24/11/2013

Selon notre informateur local, le mercredi 20 novembre, à la demande Mahmoud Abbas, l'ancien président Ben Ali a reçu à Djeddah le chef de l'Autorité palestinienne. Mahmoud Abbas s'y trouvait pour une visite de travail lors de laquelle il a rencontré le roi d'Arabie Saoudite, pour lui rendre compte de l'entretien assez tendu qu'il venait d'avoir avec les autorités égyptiennes. Objet des tensions: pas de concertations égypto-palestiniennes avant la réunification de Fatah, c'est-à-dire la réintégration de Mohamed Dahlan et de ses amis. Telle serait la condition posée par le général Abdelfattah Al-Sissi qui, par ailleurs, ne veut plus entendre parler du Hamas. Nous ne savons pas si l'entrevue avec Ben Ali portait sur la même question, ou si Mahmoud Abbas voulait simplement lui rendre une visite de courtoisie. Les deux hommes se connaissent et s'apprécient depuis vingt ans.    


La STEG accorde au géant américain Général Electric un marché sans appel d’offre  17/11/2013

C’est de gré à gré que la STEG, sous injonction du ministère de tutelle, a accordé à Général Electric, la construction d’une centrale électrique alimentée au gaz naturel, à Bir Mchergha, dans le gouvernorat de Zaghouan. Ce projet sera financé par un prêt de 72 millions d’euros (145 millions de dinars) que le groupe européen « BNP Paribas » a accordé à la Tunisie. Le coût total de ce projet dont les travaux ont démarré en juin dernier est estimé à 240 millions de dinars. Selon notre source anonyme au ministère de l’Industrie, une importante commission a été versée au Luxembourg sur le compte d’un haut responsable d’Ennahda dont nous n’avons pas pu obtenir le nom. L’artisan de cette corruption caractérisée est Mohamed Lamine Chakhari, le ministre islamiste de l’Industrie, dont le fils a été condamné, le 4 juin 2012, à neuf mois de prison ferme pour atteinte aux bonnes mœurs et violences, puis relaxé.  


Marzouki simule des coups d’Etat  17/11/2013

Comme d’habitude, il a choisi un journal étranger pour parler des affaires intérieures tunisiennes. Il a déclaré à l’agence de presse turque Anatolie que « certaines forces ont cherché à le chasser du palais présidentiel de manière antidémocratique » ! Le président usurpateur à 7000 voix obtenues a révélé que « le gouvernement a déjoué une tentative de coup d’Etat durant l’été dernier et qu’il y a eu une intention d'occuper l'Assemblée constituante et les sièges symboles de la souveraineté du pays ». Le pion des Frères musulmans a laissé entendre qu’un pays arabe a encouragé cette tentative de coup d’Etat chimérique. Notre malade mental sait pourtant qu’il ne risque absolument rien car, ce qui reste de l’armée tunisienne est totalement soumis au Pentagone, qui veille sur le « laboratoire » tunisien comme sur la prunelle de ses yeux !


Les pompiers pyromanes  14/11/2013

Lundi 28 octobre 2013, un rapport américain a mis en garde contre de graves menaces probables visant la Tunisie, au cours des quatre prochaines semaines, et ce dans une note d’alerte destinée à la communauté américaine résidant en Tunisie. Ce rapport a été publié dans le site "tunisia security update" placé sous la responsabilité du coordinateur de la sécurité à l’ambassade US à Tunis. On y lit qu’un événement ou une circonstance interviendrait constituant une grosse surprise pour les décideurs tunisiens, présentant une menace physique, sans préciser s’il s’agit d’un nouvel assassinat politique, le 3ème du genre, après celui de Chokri Belaid et celui de Mohamed Brahmi.
Cet avertissement est à rapprocher des déclarations de source proche de Nida Tounès faisant état d’une note de renseignement adressée par l’ambassade US à Tunis au ministère de l’Intérieur évoquant l’éventualité d’assassinats visant des dirigeants de Nida Tounès, dans les jours à venir, ainsi que du renforcement des dispositifs de sécurité autour de nombre d’ambassades à Tunis
 


Lorsque l’ex terroriste Hammad Jebali falsifie l’histoire  14/11/2013

Le 25 octobre dernier, interrogé sur la part de responsabilité du mouvement Ennahdha dans le dossier du terrorisme en Tunisie, Hamadi Jebali a indiqué que le terrorisme est un phénomène dangereux et qu'il ne faut pas accuser Ennahdha de sa propagation en Tunisie. Il a en outre, expliqué que le terrorisme est une affaire mondiale et que l'instauration de la démocratie est le seul moyen de lutte contre ce phénomène. Hamadi Jebali, alias Hammadi McCain a eu l’insolence d’ajouter que « le terrorisme est apparu en Tunisie avec le président déchu Ben Ali », précisant que ce dernier l'avait « nourri pour que le territoire devienne un nid de terroristes » ! C’est le monde à l’envers, le vice rendu à la vertu. L’ancien poseur de bombes dans un hôtel de Monastir un certain 3 août 1986 a la mémoire courte, ou plutôt essaye de jouer sur l’amnésie des Tunisiens.


Valse des porteurs de valises  14/11/2013

Il y a de l’argent qui arrive en Tunisie, d’Arabie Saoudite, du Qatar et d’Iran, et il y a beaucoup d’argent qui quitte Tunis vers des banques Suisses, Anglaises, Luxembourgeoises ainsi que vers Dubaï.  
Allain Jules, journaliste français qui a révélé le premier l’arrestation de Belgacem Ferchichi, haut cadre d’Ennahdha et conseiller du président du gouvernement Hamadi Jebali, était, jeudi 23 août 2012, l’invité de la matinale Expresso. Au menu : sa version.   Se référant à des sources douanières et policières, Allain Jules, qui était interviewé par Wassim Ben Larbi, a indiqué que Belgacem Ferchichi a été arrêté, le 18 août, durant deux heures au moins, à l'aéroport de Paris Orly, alors qu’il débarquait d’un avion en provenance de Ryadh (Arabie Saoudite), un avion qui assurait le vol Doha-Ryadh-Paris, pour transport frauduleux de devises, des coupures de gros billets de 100 dollars estimés selon les sources du journaliste à des centaines de milliers de dollars fourrés dans plusieurs sacs.   « Interrogé sur la destination de l’argent, Belgacem Ferchichi avait déclaré aux douaniers qu’il était destiné aux militants de son parti Ennahdha à l’extérieur du pays », a indiqué Allain Jules avant d’ajouter qu’il ignore tout de l’usage dont les douaniers français ont fait de l’argent saisi, s’interrogeant s’ils l’avaient gardé ou s’ils l’avaient remis à son transporteur ?   Toujours selon le récit d’Allain Jules, Belgacem Ferchichi a été ensuite relâché après qu’il eut montré son passeport diplomatique et après des contacts entre le Quai d’Orsay et le ministère tunisien des affaires étrangères.   Il a tenu à préciser que ces sources ont bien vérifié, au moment de la garde à vue, que Belgacem Ferchichi ne figurait pas sur une quelconque liste d’Interpol.


La construction de la base US à Remada avance bien  09/11/2013

Un lecteur bien informé dont on garde l’anonymat nous a écrit : Intrigué par la présence de C17A Globemaster et Antonov de l'armée Qatarie à Djerba, j'ai voulu en savoir plus auprès du personnel d'escale. Secret absolu, personne ne sait ce qu'ils font, des caisses et camions rentrent et sortent sans passer par la douane et ce manège dure depuis un moment... J'ai pourtant appris que certains vols allaient à Remada ! Je connais bien les aérodromes civils et militaires de Tunisie! Tout ce que j'ai toujours vu à Remada, c'est 2 vieux B727 qui pourrissent sur place, un hélicoptère de temps en temps et un vieux hangar... J’étais donc très étonné d'apprendre que des C17 qataris s'y posent parfois ces temps ci! Et me voilà donc sur votre site le soir même à lire l'article sur une base US à Remada. Et bien sachez que sur les images satellites Google on peut voire un nouveau hangar en construction et sur les images de BingMaps le hangar est fini, il y a de nombreux avions et hélico et des engins de chantier...


Slim Riahi accuse Jeune Afrique de racket  03/11/2013

Le président de l’UPL a accusé Jeune Afrique de racket dans un communiqué rendu public le 1er novembre 2013. Slim Riahi réagissait à la « rumeur » diffusée par Jeune Afrique sur d’éventuelles poursuites judiciaires engagées par les autorités libyennes pour récupérer l’argent de Kaddafi. Il a déclaré que « ces entreprises de presse vivaient grâce à l’ancien système et s’enrichissaient de l’ancien régime en redorant son blason et en dénigrant l’opposition.Après la révolution, et avec la disparition de ce système, ces entreprises se sont mises à racketter des personnalités nationales et des hommes d’affaires en les menaçant de ternir leurs images au cas où elles ne verseraient pas de l’argent ». Slim Riahi a ajouté que si cela n’est pas possible, ces journaux font des campagnes élogieuses en contrepartie de versements de certains montants. Campagnes qui s’arrêtent avec l’arrêt des versements, selon les propos de Slim Riahi. On pourrait considérer que, pour une fois, le président de l’UPL ne verse pas dans le mensonge ! 


Le ministre bac-5 Tarek Dhiab interdit au tennisman Malek Jaziri d’affronter un joueur israélien  03/11/2013

Selon le quotidien tunisien La Presse, l’Exécutif de la Fédération internationale de tennis a décidé à l’unanimité des votants de suspendre l’équipe de Tunisie de la coupe Davis et ce, pour une période d’une année. La raison est l’interdiction au joueur tunisien Malek Jaziri de jouer contre un joueur israélien. La rencontre qui n’a pas eu lieu est le fait du hasard des éliminations du tour précédent. Tarek Dhiab le ministre islamiste bac-5 de la Jeunesse et des Sports ainsi que le gouvernement de la troïka dont le guide suprême est Rached Ghannouchi, pourront ainsi justifier leur décision hautement stratégique par la duplicité habituelle. Aux Tunisiens, ils diront que la cause palestinienne qui se joue à la coupe Davis est sacrée. A leurs maîtres israélo-américains qui les ont mis au pouvoir, ils diront que c’est un geste symbolique pour ne pas attiser la haine salafiste !  


1 2 3 4 5

 
 


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube



Infos


Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter