Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Instance Vérité et Dignité : le cas épineux et génésique de l’amnésique escorte-girl


30 Décembre 2014

Une tribune qui nous a été adressée par Eddie Mahdhi, au sujet de l’épicière des droits de l’homme, Sihem Ben Sedrine.


Je constate que la pauvre Sihem Ben Sedrine est trop crispée, trop grimaçante, trop coincée du popotin, pour être honnête, et, ne pas cacher, bien profondément, de lourds secrets, eux-aussi, bien archivés...

On pourrait aller jusqu'à imaginer qu'elle a dû se faire, Marzoukiser et Tartouriser, de fond en comble, pour la voir tenter un véritable hold-up des Archives de la Présidence, avec, heureusement, à la clé juste une consternante tentative magistralement ratée...

Et, à partir de ce simple constat, il n'y aurait plus qu'un tout petit pas à faire pour y voir le sauvetage désespéré de son honneur fictif, et, aussi, celui de ses aussi silencieux qu'anonymes bailleurs de fonds, tout autant mouillés et, chacun d'eux, avec un sombre passé, plus ou moins long, et surtout très compromettant...

"Le temps use l'erreur et polit la vérité", et, alors, viendra un jour prochain, la fin des scellés immondes qui marquera le clap final de la success-story de ce bien vilain feuilleton people, tout à la fois trompeur et non-exhibitionniste : "Sihem et les mauvais garçons"...

Le moins que l'on puisse dire est que la présidente de l’Instance Vérité et dignité (IVD), Sihem Ben Sedrine, n'a pas froid aux yeux (ni au reste, visiblement...), et semble, en toutes circonstances, sûre de son bon droit, comme elle l'a montré un dimanche soir sur le plateau de « Ceux qui osent seulement » (Liman Yajroo fakat) sur Al Hiwar Ettounsi, en révélant que l'instance qu'elle dirige a réclamé un budget de 30 millions de dinars pour l'année 2015.

La morale de cette professionnelle de la double-faces est, elle aussi, double : en premier lieu, "l'amour ce n'est pas le sacrifice, c'est le don de soi-même", couplé en second lieu au séduisant "quand on aime, on ne compte pas". Je tiens à souligner et à rendre un hommage appuyé à la très  digne Sihem Ben Sedrine, qui, visiblement, se l'est appliquée de façon aussi purement, pragmatique que les vertus du salutaire vieil échange de bons procédés, afin d'assurer et d'améliorer sensiblement son ordinaire...

Post-scriptum : est-il possible que la Grande Prêtresse de l’Instance Vérité et dignité (IVD) ne soit qu'une fausse mangouste dissimulant une vraie Escorte politique qui ne serait qu'une indigne et insigne courtisane non-déclarée ? D'autant plus qu'elle a, paraît-il, poussé la fibre révolutionnaire jusqu'à devenir la protégée, elle aussi, de Tabal El Hnoucha, qui l'a installée à ce poste, et moi, qui naïvement croyais que Sihem ("Sihâm") voulait dire celle qui est comme une flèche, comme un trait...

Eddie Mahdhi

https://www.facebook.com/groups/leverbeetlejasmin/permalink/903296239705062/
 


           


1.Posté par maamar le 15/02/2015 16:13
Bravo Mr Eddie . Combien vous a t'on glissé pour cette pige ?

2.Posté par btcblues le 23/06/2015 18:35
Quelque soit la direction du vent, il est toujours de bon ton, pour les parasites, de se ruer vers la bonne soupe. Celle que nous sert Mahdhi Eddie est des plus salées pour nos papilles gustatives. Ou la raison nous emporte entre l'escroc à la vertu amorale à l'épicière au grand coeur ?
la réponse reste dans le constat.
Nous avons à faire, pour le sieur Mahdhi, à une simple tentative de bain moussant. Cet individu n'a rien à dire sinon qu'à se plaindre des assurances qui ne veulent pas payer l'incendie de son bar tabac. Autrement dit, il m'a dit Mahdhi.....Et moi alors, dans cette manne de l'Etat tunisien, ou est ma part du gâteau ?
Allez va, sieur Mahdhi, nul vous étiez comme formateur de l'Educ Nat, bon à rien restez-vous comme indigné

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter