Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Al-Qaïda reconnait avoir soutenu la révolution tunisienne et met en garde Ennahda (vidéo)


5 Août 2013

Cette vidéo capitale a été supprimée de Dailymotion et de YouTube, et certains réseaux islamistes prétendent qu’elle n’est pas authentique, alors que d'autres islamistes la propagent car elle montre qu'Al-Qaïda est en conflit avec l'islamisme "modéré" de Ghannouchi ! Tunisie-Secret, qui a préservé cette vidéo, affirme que cette vidéo est authentique et qu’elle a été enregistrée en mai dernier par Ahmed Abou Abdallah al-Jijli l’algérien, le porte parole d’Al-Qaïda-Maghreb. Voici la traduction assermentée « sur le Coran » ( !) et attestée Halal, du message du porte parole d’AQMI adressé au mouvement Ennahda. Notre analyse à la fin de cet article.


Al-Qaïda reconnait avoir soutenu la révolution tunisienne et met en garde Ennahda (vidéo)
« Face aux déclarations du gouvernement tunisien, à celles de la personne qui en est à la tête est qui est considérée comme étant membre d’Ennahda, et même à celles de Rached Ghannouchi, qui s’oppose à Al-Qaïda-Maghreb, nous avons voulu informer la Oumma en général et le peuple tunisien en particulier que :

1 Nous sommes toujours fidèles aux instructions de notre Emir et cheikh Ayman al-Zaouahiri, selon lesquelles il ne faut pas attaquer les gouvernements issus des révolutions arabes, mais au contraire leur tendre la main pour qu’ils appliquent la charia…
2 Nous considérons la Tunisie musulmane comme terre de Dawa (prêche), nous ne critiquons pas ses prédicateurs et ses réformateurs pour lesquels nous prions Allah qu’il leur vienne en aide et les guide, particulièrement Ansar al-charia.
3 Notre organisation (Al-Qaïda) a exprimé son soutien et sa solidarité avec les révolutions des jeunes dès la première étincelle en Tunisie. Ce n’est donc pas logique qu’on leur déclare la guerre aujourd’hui sans aucune raison…
4 Nous recommandons à Ennahda de réviser sa politique vis-à-vis d’Al-Qaïda et à cesser ses déclarations hostiles qui ne lui rendent pas service mais la desservent…
5 Nous conseillons Ennahda de s’attacher au Coran et à la Sunna et de fédérer les jeunes tunisiens autour d’un vrai projet islamique, avec comme source la charia et comme fondement la justice et la choura…
6 Nous conseillons Ennahda de se réconcilier avec les autres mouvements islamistes et de s’en remettre à l’arbitrage des imams de la Oumma, au lieu d’établir des accords de sécurité douteux avec le gouvernement algérien, complice de Ben Ali dans l’injustice, et de s’attacher aux imams de l’apostasie : les USA et la France…
7 Nous conseillons à Ennahda de consacrer tout son temps et ses ressources pour sauver le peuple tunisien, qui souffre de la pauvreté et du chômage, comme les autres peuples de la région…
8 Nous mettons en garde Ennahda de l’injustice et de ses conséquences graves…(hadith).
9 Nous mettons en garde Ennahda et à sa tête Rached Ghannouchi, d’éparger le sang des jeunes… (hadith).
10 Nous rappelons à Ennahda que l’Amérique et la France ne vous seront jamais acquises tant que vous n’auriez pas appliqué leurs lois et renoncé à la charia… (Coran, verset sur les juifs et les chrétiens).
11 Nous réaffirmons notre disposition de discuter avec Ennahda, directement et sans intermédiaires, en présence d’oulémas, loin des pressions des services de sécurité locaux, régionaux et mondiaux.
12 Nous réaffirmons notre solidarité avec les vrais prédicateurs en Tunisie (Kairouan), qui travaillent à la grandeur de la parole d’Allah, à la réalisation de la dignité pour le peuple tunisien musulman et à leur tête Ansar al-charia…
13 Nous appelons le peuple tunisien musulman de soutenir et croire aux prédicateurs authentiques et de se méfier des prédicateurs du mensonge, principalement les chiites qui insultent notre prophète…
14 Nous renouvelons notre engagement derrière notre cheikh Ayman al-Zaouahiri, et notre soumission aux directives de notre émir régional cheikh Abou Moussaâb Abdel-Wadoud, de ne pas attaquer l’armée et les forces de police tunisiennes, sauf en cas de légitime défense, et nous espérons que le gouvernement va lire notre message de façon raisonnable…
15 Al-Qaïda se réserve le droit de se défendre et de répliquer à toute agression contre ses membres et ses positions, et nous espérons qu4ennahda aura compris ce message… ».
Ce message se termine par un délire obscurantiste et des prières implorant Allah….

Avant notre analyse, voici maintenant un article de Houda Trabelsi, publié le 4 août 2013 sur Magharebia, au sujet du message audio d’Ayman al-Zaouahiri, datant du 10 juin dernier, soit un mois après l'enregistrement du message que nous venons de traduire.
 
« Le leader d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri s'en est pris cette semaine au mouvement islamiste modéré Ennahda, qu'il accuse de ne pas fonder la nouvelle constitution démocratique de la Tunisie sur une stricte charia.
"Les dirigeants du parti Ennahda affirment faire partie de ce qu'ils appellent l'Islam modéré et éclairé", a déclaré al-Zawahiri dans cet enregistrement publié le dimanche 10 juin sur l'Internet. "Laissons-les s'appeler comme ils le souhaitent, mais ils sont... l'un des symptômes des maladies de notre civilisation", a déclaré le terroriste.
Après qu'al-Zawahiri eut appelé les Tunisiens à se soulever pour "utiliser le Coran comme source de la loi", des centaines de salafistes ont lancé des actions violentes, incendiant des postes de police, des centres artistiques et d'autres bâtiments dans plusieurs villes. Le gouvernement a été contraint d'imposer un couvre-feu nocturne.
Mais le dirigeant d'Al-Qaïda "n'est pas dans une position psychologique ou politique qui lui permette de procéder à une bonne évaluation de la situation partout dans le monde, notamment en Tunisie", a déclaré le porte-parole d'Ennahda Najib El Gharbi à propos de ce nouvel enregistrement. "La bataille qui a été inventée par certains à propos de la charia est une lutte imaginaire, parce que le peuple tunisien a adhéré, et adhère encore aux enseignements de l'Islam, et il n'y renoncera pas", a-t-il ajouté.
Riadh Sidaoui, directeur du Centre arabe d'études politiques et sociale de Genève, a expliqué à Magharebia que "le mouvement Ennahda se trouve en conflit à la fois avec le wahhabisme et le salafisme djihadiste, c'est-à-dire Al-Qaïda. A un moment donné, il devra bien faire face à ce conflit inévitable."
"Ennahda se trouve pris entre deux feux : celui du salafisme djihadiste d'une part, et celui du salafisme scientifique, de l'autre", a ajouté Sidaoui. "A ce jour, il a évité la confrontation avec les deux, parce qu'il s'attache actuellement au conflit contre les partisans de la modernité en Tunisie." Selon Bassel Torjmen, spécialiste des mouvements islamiques dans la région, ce dernier message terroriste en date fait suite à un changement dans la structure organisationnelle d'Al-Qaïda. "Ce revirement est intervenu après la mort de nombreux hauts responsables d'Al-Qaïda qui étaient liés à Oussama ben Laden, comme Abou Yahya al-Libi, Anwar al-Awlaki et le principal responsable financier d'Al-Qaïda, qui a été abattu il y a quelque temps au Pakistan", a-t-il expliqué à Magharebia.
"Al-Zawahiri souhaite s'affirmer comme le chef de l'organisation, en particulier au Maghreb islamique, et montrer que le groupe qui est désormais opérationnel dans le sud de l'Algérie, au Mali et en Mauritanie est placé sous son commandement direct", a-t-il poursuivi.
Pour sa part, le fondateur du premier parti salafiste légal en Tunisie a condamné cette ingérence étrangère. "Nous acceptons les conseils, mais nous n'acceptons aucune ingérence dans nos affaires propres", a déclaré Mohamed Khouja, le leader du Front de la réforme. "Mon parti cherchera à intégrer progressivement la charia islamique dans la nouvelle constitution tunisienne, sans aucune coercition", a-t-il ajouté. Khouja a également rejeté l'appel au soulèvement lancé par al-Zawahiri contre Ennahda, affirmant que "c'est le peuple qui a choisi Ennahda au travers des urnes." "Les règles de la démocratie nous dictent d'accepter l'opinion des autres et de respecter la décision populaire", a-t-il conclu ».

Nous rejoignons tout à fait Riadh Sidaoui lorsqu’il dit que le mouvement Ennahda se trouve en conflit à la fois avec le wahhabisme et le salafisme djihadiste. Mais nous ajoutons que, depuis son retour en Tunisie, Rached Ghannouchi a joué sur les deux tableaux. Il a ordonné à Moncef Marzouki d’amnistier les salafistes djihadistes, dont certains ont été reçu par ce président fantoche au palais de Carthage. Il a ménagé ceux qu’ils appellent « mes enfants qui me rappellent ma jeunesse », c’est-à-dire les salafistes djihadistes amnistiés ou rentrés en Tunisie après le 14 janvier 2011. Il a donné des instructions à ses pions au sein du ministère de l’Intérieur de fermer les yeux sur les activités « citoyennes » de ces dangereux individus…

Rached Ghannouchi a tenu ce double langage et ce double positionnement pour rassurer d’une part ses anciens amis d’Al-Qaïda qu'il a fréquenté au Soudan, et d’autre part les pays occidentaux qui croient à son "islamisme modéré". Il espérait ainsi gagner sur les deux tableaux et gagner du temps jusqu’aux prochaines élections, si elles ont lieu ! Les conséquences de l’assassinat de Chokri Belaïd, puis de Mohamed Brahmi, ainsi que du changement brutal et nassérien en Egypte, ensuite les premiers événements de Djebel Châmbi, ont poussé Rached Ghannouchi à faire un choix douloureux : frapper superficiellement quelques djihadistes (démonstration de force de l’armée à châmbi) et de quelques salafistes (démonstration de force de la police à Sousse et à el-Wardiyya), pour montrer aux Tunisiens que le gouvernement les protège, et aux occidentaux que son mouvement est pris pour cible par Al-Qaïda. Ce choix a déjà été traduit en actes à châmbi, début mai 2013, ce qui a justifié le message fraternellement menaçant du chef d’Al-Qaïda au Maghreb (ci-dessus). Avec la colère de la rue et les pressions occidentales, Rached Ghannouchi n’avait d’autres choix que de sacrifier quelques-uns de ses djihdistes terroristes, quitte à les libérer discrètement par la suite. 

C'est la quadrature du cercle. Dans les jours et les semaines qui viennent, les Tunisiens vont payer le prix de ce choix ghannouchien et qui est en réalité une guerre entre Ennahda et Al-Qaïda, sur le leadership de la future imara tunisienne. Comme pour nos "amis" et libérateurs Américains, pour les criminels d’Al-Qaïda, la Tunisie est aussi un laboratoire ! Al-Qaïda va frapper très fort en visant des civils. Une série d’attentats aveugles et sans précédent va s’abattre sur la Tunisie. Les vraies cellules dormantes vont se réveiller. C'est le sens du dernier communiqué d'Abou Iyadh, de son vrai nom Seif-Allah Ben Hassine, la crapule qui est à la tête d'Ansar al-charia, l'ONG "citoyenne" qui dépend idéologiquement et logistiquement d'AQMI.

Pour terminer cet article, on s’arrêtera sur un détail très important dans le message du porte parole d’AQMI. Il s’agit du point 3 : « Notre organisation (Al-Qaïda) a exprimé son soutien et sa solidarité avec les révolutions des jeunes dès la première étincelle en Tunisie. Ce n’est donc pas logique qu’on leur déclare la guerre aujourd’hui sans aucune raison… ». Effectivement, ce n’est pas logique ! Vous avez ici la preuve qu’Al-Qaïda-Maghreb a participé à notre glorieuse révolution du jasmin. Quelques rares hauts responsables du ministère de l’Intérieur en prison ou en liberté surveillée, ont déjà déclaré que dès décembre 2010, des terroristes se sont infiltré des frontières tuniso-algériennes pour s’attaquer aux postes de police et de gendarmerie et pour abattre quelques manifestants. On rappelle aussi le message du 17 janvier 2011, qu'Oussama Ben Laden a adressé au "grand peuple tunisien dont la bravoure de la jeunesse a détruit le Pharaon de Tunisie ". 

Si rached Ghannouchi a lâché un jour que « le Qatar est notre associé dans la révolution », le chef d’Al-Qaïda est venu lui rappeler que son organisation criminelle et terroriste est aussi un associé qu’il ne faut pas oublier, d’autant plus qu’Al-Qaïda agissait conformément aux instructions des services parallèles du Qatar. Il est donc « normal » qu’Al-Qaïda réclame de son ex-partenaire et associé, Ennahda, sa part du gâteau tunisien !
Tunisie-Secret.com

Karim Zmerli 

 
 


           


1.Posté par verdin le 05/08/2013 14:42
n'importe quoi!

2.Posté par Rached Mahbouli le 05/08/2013 16:13
Excellente mise au point qui vient au bon moment. C'est un travail sérieux.

3.Posté par Béchir le 05/08/2013 22:04
Septique ! Comme la fosse. C'est trop gros pour être vraisemblable.

J'y vois une grosse manipulation de l'opinion publique avec comme objectif non avoué, mais tellement évident, le départ par tous les moyens possibles de Gannouchi, celui par qui tout est arrivé et arrive encore.
Depuis la mise à mort de Kadafi, l'union pour la méditerranée a vécue. C'était un rempart pour tout ce qui venait du sud. Pour l'Europe, la menace ne se situe plus à l'est, du côté de l'union soviétique comme au temps de la guere froide. Elle vient de chez nous.
Ça fait vingt ans que l'Occident se prépare à l'éventualité de cette menace.
Dans ces conditions, je ne vois pas l'occident laisser s'installer aux portes de Europe, sur le bassin méditérranéen une bande de djihadistes associée a une bande de salafistes menaçant
la paix du monde. Ils pourraient l'apprendre prochainement à leurs dépends.

L'histoire regorge de dictateurs sanguinaires. Le dernier du 20 eme siècle fut Hitler. Une coalition internationale a mis fin à ses rêves égémoniques. L'histoire se renouvelle.

4.Posté par sofiane le 06/08/2013 10:33
ok,chiche remettons le califat islamique tel que le CORAN ,nous le recommande!!!d'abord pour qu'une communauté religieuse soit reconnu et authentifier comme l'indique le noble et saint CORAN,il est obligatoire que nous rétablissons NOTRE structure économique!!une architecture cohérente à sa source,d'une transparence,d'une clarté,d'une limpidité afin que son circuit économique irrigue de façon naturel!!toute communauté musulmane est lié par son architecture économique qui est la base de notre civilisation,aujourd'hui nous l'ignorons!!nous sommes soumis à une architecture économique non religieuse,mise en place par des sionniste(rochefeller,rotchild,al tani,al saoud),nous sommes soumis à l'économie d'usure et d'intérêt!!!formellement interdite dans l'islam!!!alors à quoi sert de débattre sur des futilités ?si nous n'appliquons pas les recommandations tel qu'elle sont écrites dans le noble et saint CORAN!!nous implorons notre seigneur afin qu'il nous vienne en aide et pourtant,nous refusons d'appliquer ses recommandations!!!notre noble et saint CORAN,nous apporte la preuve et nous indique que l'économie de la "RIBBA" est proscrite,illicite,interdite!!:traduction"économie du rien=économie d'usure voir d'intérêt!!!et pourtant jamais au grand dame jamais!!nous n'avons eu de débat économique sur la question?l'islam est une religion cohérente,elle vous recommande d'être cohérent à travers nos actes,nos paroles et notre environnement commun !!nous sommes cohérent par nos actes,nous sommes cohérent par nos paroles,mais nous ignorons notre environnement commun!!!et qu'elle est la visibilité de notre environnement commun?notre architecture économique!!depuis l'avènement jusqu'au 15 ème siècle nous étions authentique,des musulmans exemplaire,craint et respecté grâce à notre architecture économique cohérente à sa source!!!puis nous avons commis la même erreur que nos prédécesseurs (chrétiens)nous avons remis notre architecture économique d'une cohérence,d'une clarté,d'une limpidité afin que le circuit économique irrigue de façon naturel!!à des non religieux,nous avons était dépouillé de ce qui représenter notre exemplarité notre révélation!!!depuis ce fameux siècle des lumières!!ces non religieux nous soumette au pire crime sur l'échelle des crimes religieux,le crime de sang qui est au dessus,juste en dessous se trouve le deuxième plus grand crime pour tout religieux est:se soumettre à l'économie de la RIBBA:traduction(économie d'usure,d'intérêt!!!aujourd'hui un islam sans sa structure économique original,j'appel cela un leur!!une apparence,une imposture!!oui je suis pour le rétablissement du califat islamique lié à son architecture économique c'est urgent!!mais je ne veux surtout pas un califat lié à la tenu vestimentaire et à sa pratique alimentaire tout en niant le maillon économique qui est sa base!!!ne laissons surtout pas des incompétents(Ganouchi) aux ordres du système néo-libéral nous soumettre à cette économie libéral,abjecte,immonde,satanique!!!rétablissons notre économie propre,claire et sans pollution illicite!!redevenons des musulmans authentique,original,appliquons les recommandations tel qu'elle sont écrite!!pour une économie propre!!!
ps:comment reconnaître une communauté religieuse,l'authentifier:la seul façon d'authentifier cette communauté en question:se trouve à travers son critère économique,si cette communauté possède une architecture économique en son sein à la hauteur des recommandation des écrits coranique :une architecture économique cohérente à sa source ,d'une clarté,d'une transparence,d'une limpidité afin que son circuit irrigue de façon naturel,alors cette structure aura des fondations solide et équilibré à sa base,la vision spirituel prendra le relais afin d'établir la naissance d'une civilisation de peuple équilibré,éduqué et instruit!!ignorer le fondement économique sincère et original,c'est ignoré l'état d'esprit religieux!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par moufakkira le 19/08/2013 15:15
Pourquoi ne pas commencer par la prospérité du peuple musulman, par le savoir et les technologies de pointe qui serviraient nos pays avant de procéder aux tueries des uns et des autres? Pourquoi ne pas appliquer la justice sur les voleurs et les assassins avant de nous détruire les uns les autres et surtout les plus faibles parmi nous ? Tous ces agissements sont contre le CORAN et au profit des sionistes.

6.Posté par Yasmine le 20/08/2013 21:21
Ba voilà, maintenant vous avez voté ennadha, maintenant vous allez payé les pots cassés. Retourner au mode de vie de l'époque du prophète et puis quoi d'autre ! C'est ça que vous appelez la modernité et l'évolution ? Moi j'appelle ça la régression. Vous voulez qu'on respecte votre religion alors que vous êtes devenu intolérant et sois-disant menez le "djihad" . Il faut que l'islamisme cesse, si l'Oumma arrive à être instaurer un jour ça va être la 3ème guerre mondiale! Voilà après on se demande pourquoi beaucoup de gens deviennent islamophobe. Bref c'est pitoyable.

7.Posté par Yanick TOUTAIN le 18/02/2015 11:03
@4.Posté par sofiane le 06/08/2013 10:33
Je suis un athée qui milite pour une socitété SANS AUCUNE RIBA.... sans aucune BANQUES et donc une SOCIETE NON CAPITALISTE
Je vois toute cette racaille ISLAMOFASCISTE de mercenaires stupides LARBINS DE LA CIA et de la DGSE venir appeler à la CHARIA...... Quelle CHARIA ?
Les PUTES achetées par les POURRIS D'ARABIE SAOUDITE et du QATAR ?
Les CORROMPUS ACHETES avec l'argent volés par les Al Thani et les SEOUD qui ne payent AUCUNE TAXE CARBONE ?

Il faut l'INVESTISSEMENT DU PEUPLE et donc le FRONT UNI ANTICAPITALISTE des athées et des vrais croyants pour ABOLIR LA RIBA.... et STOPPER les PSYCHOPATHES DAECH and CO !

8.Posté par saidi farhat le 05/07/2015 08:02
Le mystère ne peut caché un mystère sauf si le mystère dénonce ce fameux mystère...
ET TOC,
Jeunesse Tunisienne lisez et appréciez à votre GUISE....
Jugez par vous-même.
farhat

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter