Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ben Ali songerait à quitter l’Arabie Saoudite pour….


27 Janvier 2017

Exilé forcé depuis le 14 janvier 2011, Ben Ali supporte de moins en moins sa prison dorée à Jeddah, sur les rives de la mer Rouge. Selon une source proche de l’ancien Président tunisien, on lui aurait suggéré de quitter l’Arabie Saoudite pour les Emirats Arabes Unis, ou Oman, ou l’Egypte ou encore l’Algérie.


Sept ans après avoir été victime d’un coup d’Etat américain, l'ex-président Zine el-Abidine Ben Ali, condamné à la prison à vie dans son pays, vit en exil en Arabie saoudite, où il ne manque de rien sauf de ce qu’il a de plus cher, sa Patrie, de son peuple et de sa liberté d’expression.

Le 14 janvier 2011, après un mois de manifestations provoquées par un clochard et exploitées par la CIA et ses multiples ramifications (Freedom House, Open Society, OTPOR…), ainsi que par les mercenaires du Qatar, Ben Ali a été mis, par trahison et par ruse, dans un avion en destination des lieux dits saints de l’islam. Il était accompagné de son épouse Leila Trabelsi, de sa fille Halima et de son fils Mohamed Zine el-Abidine.

Dès son arrivée à Jeddah, réveillé de la drogue qu’on lui a fait prendre à son insu, il a voulu immédiatement retourner en Tunisie mais trop tard. La conspiration était en marche et plus rien ne pouvait l’arrêter. Ordre a été donné par Washington, via les félons locaux, de ramener l’avion présidentiel à Tunis sans le Président légitime du pays.

S’il est vrai que Ben Ali ne manque de rien à Jeddah, que tout a été fait pour rendre son exil supportable, il n’en demeure pas moins vrai qu’il n’est pas entièrement libre, notamment de s’exprimer. Comme l’avait affirmé ici-même l’ancien Ambassadeur Mezri Haddad dès 2012, « Ben Ali n’est pas exilé politique en terre sainte, mais prisonnier des Américains en Arabie Saoudite. Une prison dorée peut-être, mais privé de parole et de liberté de déplacement. Ce n’est évidemment pas le même destin que Saddam Hussein, qui a été emprisonné dans la base américaine de Doha avant son transfert et son exécution à Bagdad » (voir lien ci-dessous).

Tant qu’Obama, le grand parrain de l’islamisme, était au pouvoir, les restrictions américaines rigoureusement appliquées par leurs larbins saoudiens pouvaient se comprendre. Mais maintenant que la Maison Blanche est occupée par un Président patriote et radicalement anti-islamiste, de telles mesures n’ont plus aucun sens, d’autant plus qu’il est désormais dans l’intérêt bien compris des Saoudiens de laisser s’exprimer leur otage.

Il est en effet dans l’intérêt des Saoudiens, puisque leur wahhabisme est dans le collimateur de Donald Trump. Idem pour l’organisation terroriste des Frères musulmans que la nouvelle administration étasunienne a mis à l’index. Nous savons de sources égyptiennes que Donald Trump ne verrait aucun inconvénient à ce que Ben Ali sorte de son silence obligé.

C’est ce qu’il a voulu faire il y a trois semaines. Nous avons eu l’information selon laquelle il en aurait fait la demande officielle auprès des autorités saoudiennes. Mais après une semaine, celles-ci auraient répondu par la négative. Ce sont d’ailleurs les mêmes autorités qui interdisent à Ben Ali de publier ses mémoires, qui sont achevés depuis déjà août dernier et dont les éditeurs français et libanais attendre le feu vert pour les publier.

Supportant mal ces restrictions anachroniques, certains proches du Président lui ont conseillé de quitter définitivement l’Arabie Saoudite pour les Emirats Arabes Unis, là où d’ailleurs sa fille Halima a terminé ses études de droit à la Sorbonne-Abu Dabi, d’où elle est sortie avocate. Les relations entre la Tunisie et les Emirats étant froides et tendues, à causes des Frères musulmans locaux et de BCE qui a empoché leur soutien financier pour les trahir par la suite, Dubay serait prête à l'accueillir. D’autres lui ont plutôt conseillé Oman. D’autres encore, lui suggèrent l’Egypte ou l’Algérie. Une source non autorisée nous a même informé que le 3 janvier dernier, le roi du Maroc aurait envoyé à Ben Ali un émissaire pour l'inviter au Maroc. Accorder l'exil au Président tunisien serait un pied de nez à Bouteflika qui s'est un peu trop compromis avec le chef des Frères musulmans tunisiens, Rached Ghannouchi. 

Rien n’est décidé jusqu’à présent, mais une chose est certaine : Ben Ali n’en a plus pour longtemps en Arabie Saoudite, terre d’accueil devenue prison dorée. Autre certitude, le reclus de Jeddah, comme autrefois « Le reclus de Monastir », pour reprendre ce titre à un quotidien français au sujet de Bourguiba, n’a plus l’intention de se taire.

Nebil Ben Yahmed

A lire dans nos archives :     
 http://www.tunisie-secret.com/Mezri-Haddad-Ben-Ali-n-est-pas-exile-politique-en-terre-sainte-mais-otage-des-Americains-en-Arabie-Saoudite_a236.html


           


1.Posté par Abdelkafi le 27/01/2017 22:56
Voilà plus de trois mille ans qu'on essaye de nous faire croire que nous sommes incapable d'initiative et que tout ce qui peut nous arriver vient nécessairement de l'étranger.
Alors le départ de ben Ali, Ben Ali drogué....tout cela ce sont les américains.....
Arrêter SVP de nous prendre pour des imbéciles.
Vous êtes libre de vous classer dans cette catégorie, mais de grâce merci de ne pas nous associez.
A propos combien avez vous été payé par les américains pour cet article.
TS- Il n'y a que la vérité qui blesse. Nous avons touché 25 000 000 dollars !

2.Posté par zora le 27/01/2017 23:13
il peux aller au diable

3.Posté par Adel le 28/01/2017 08:10
Ben yahmed c koi toute cette haine contre l'islam.je te conseille d'aller voir un psy,ben Ali hrab tu n'es qu'un lèche bottes

4.Posté par abdelkarim le 28/01/2017 08:43
il faut bien respecté la volonnté de peuple tunisie, sa révolution n'est pas un coup d'etat et mohamed bouazizi n'est pas un clochard, le clochard c'est toi pourré nebil ben yahmed qui defend un dictature encouragé par une famille de mafia appelée "trabelsi" qui ne cesse pas '*d'appauvrir le peuple et voler ses richesses...la révolution est fait...le peuple est libre meme s'il manque encore de progré mais il va arriver à ses buts tot ou tard...
TS- Le peuple ne manque pas de progrès mais de pain et de dignité. Et bientôt, il manquera d'eau pour se laver le der....

5.Posté par sofiane le 28/01/2017 12:20
Nebil Ben Yahmed
malheureusement l'endoctrinement d'une partie de notre nation est bien réelle!!pourtant vous pouvez leur apporter des preuves que ganouchi s'est rendu à l'AIPAC le plus gros lobby israélien américain,qui l'a trahis à mainte reprise la Tunisie,mais rien n'y fait!!aujourd'hui ils jettent tout leur venin sur Poutine,Sissi,Bashard Al Assad,l'Iran,par contre oncle Sam,israel !leur raisonnement surchauffe et préfèrent les insultes et la violence!!ce qui les enrage est que leur projet est mort née!!mais surtout ils auront du mal à admettre que le congloméra Clinton s'est écroulé sous leurs yeux!!

6.Posté par salah le 28/01/2017 12:24 (depuis mobile)
Mais vous ne comprenez donc rien, je suis vraiment choqué de voir des personnes qui croient encore en cette "révolution", rêvez mes amis rêvez... et l''autre: " ben ali hraab " hahaha maiiis quelles idioties.. continuez avec votre débilité infantile..

7.Posté par Sami Ben Hamida le 28/01/2017 13:46
Il n'y a que Ben Ali qui pourra sauver la Tunisie. Nous savons maintenant là où nous a conduit "Koubz oumaa et Ben Ali laa". Plus de pain pour les pauvres et bientôt plus d'eau pour les bourgeois pour se laver le derr....

8.Posté par sofiane le 28/01/2017 16:11
de plus en plus d'information émanant du Maroc révelle qu'il apporteront bientôt une surprise de taille qui risquerait de remettre l'Algérie à sa place concernant le litige qui les opposent au sujet du polissario!!l'ambassadeur Russe à Rabat a même tenu des propos ambigus lors du point de presse du vendredi 27-01-2017 à Rabat,le gouvernement marocain prépare une suite royal pour un ex chef d'état,mais surtout établi un périmètre de sécurité avec le soutien de la Russie???comprendra qui comprendra??des signes qui ne trompe plus!!de plus en plus d'hommes et de femmes de l'entourage de ben Ali se trouve au Maroc!!

Nebil Ben Yahmed ;les sbires de ganouchi et marzouqui jettent leur dernières forces dans la bataille par leur agissement inconsidéré,lorsqu'il verront ben Ali sous leur yeux qui puisait au Maroc!!ils disparaîtront sous la violence comme ils sont arrivé!!!

9.Posté par G&G le 29/01/2017 00:55
Une seule certitude:
Depuis le départ de notre cher président Ben Ali tous les indicateurs sont devenus catastrophiques mm celui du foot.
Alors pour l'amour de dieu foutez-nous la paix.

G&G
RCDiste et fier

10.Posté par Léon le 29/01/2017 15:19
Ya Abdelkrim, Ya Zokra, Ya Adel, Ya Abdelkafi; c'est à nous, patriotes, de vous demander qui vous paye et combien êtes-vous payés pour trahir votre pays.
Si ce n'est pas le cas, je puis vous affirmer que votre haine envers Ben Ali vous perdra et surtout perdra votre pays (ce qui est d'ailleurs déjà le cas).
L'égo des haineux, prétentieux, et souvent régionalistes, est apparemment plus important que le drapeau de leur pays.
Le monde entier, chercheurs de pays développés en tête, convient aujourd'hui que le projet de vos "printemps" (sic!) attend depuis un moment dans les chancelleries occidentales et que la manipulation est aujourd'hui découverte par leurs propres peuples.
Leurs peuples qui leur demandent des comptes, pendant que les traitres de chez nous continuent à se pavaner et à savourer une révolution, réduisant leurs semblables à la misère.
Le peuple tunisien se réveille petit à petit de son ivresse révolutionnaire; et fera payer très cher leur entêtement aux plus entêtés des révolutionnaires.
Où sont aujourd'hui les Bendirmen et consort. Celui que j'appelle l'Audi TT, non pas parce qu'il possède une TT, mais parce que l'on a du mal à identifier sa face de son postérieur (sinon par sa guitare). Où sont tous ces blogueurs qui avaient failli recevoir un Nobel collectif pour avoir partagé leur labeur en direction de la trahison de leur pays.
On voit que certains traitres sont en train d'attraper la chiasse à l'idée que Le Grand Patriote, Notre président Ben Ali, risque de parler.
Il parlera, n'en déplaise aux traitres! Sachez que plus cet appel type "18 juin" tardera, plus le pays s'enfoncera dans la misère. Il parlera, non pas pour régler ses comptes contre un tel ou tel autre (il est bien au dessus de ces minables) ou pour reprendre le pouvoir (son oeuvre est sa meilleure alliée et son meilleur avocat contre les conspirateurs), mais pour rassembler les tunisiens de tous bord afin que la pays n'aille pas vers le pire: L'altération définitive de sa cohésion (merci entre autres aux régionalistes prétentieux!).
Un pays ruiné, un peuple qui a trahi, une économie à la dérive malgré toute la bonne volonté des diplômés incultes et non patriotes: Voilà ce qu'est devenue la Tunisie que vous disiez tous devenir la Suède après le départ forcé de Ben Ali.
Purifiez vos coeurs et évitez l'hypocrisie et vous deviendrez mieux que la Suède. Mais votre révolution cachait la haine, la prétention et le régionalisme sous des bannières qui ne trompent pas les patriotes que nous sommes et certainement pas Dieu.
L'une de ces bannières étant la "Dignité", Dignité perdue depuis que le FMI, la BM, l'UE et les états unis vous donnent à manger toutes les faims de mois (je veux dire fins de mois) et depuis que les roitelets arabes sanguinaires et injustes envers leurs propres peuples vous couvrent d'aumône.
Et vous appelez çà un peuple. "Lé Grrand Pèple dé Tinisie" comme le disait si bien votre élue Toumia qui a écrit votre "meilleure constitution au monde".

J'entends crier et hurler Bourguiba depuis sa tombe, sur l'esplanade de "Èle bourguiba" à Monastir. Il attend avec impatience le discours de la Tunisie Souveraine par la bouche de Ben Ali.
Les Abir Moussi, Mezri Haddad,......ne laisserons pas crier Bourguiba plus longtemps.

Pour votre culture et pour voir, ce que lit Léon pendant que vos intellectuels lisent des articles sur le nombre exact de paires de godasses que possédait Mme Ben Ali (lecture très utile à leurs yeux pour l'avancement de la Nation), voici un lien bien moins important certes que le nombre exact de godasses mais je vous invite quand même à le lire. Peut-être un jour deviendriez vous des Léon afin que les conspirateurs (ainsi que vos propres sentiments) ne vous prennent pas à leurs pièges.
Voilà une bonne lecture, un article écrit depuis deux années (j'en ai bien d'autres) pendant que vous fêtiez vos "succès" successifs. Succès ou "Délectations" de ceux qui avaient voulu assouvir leurs haines et rancoeurs sur le dos de MA Tunisie.

http://www.atlantico.fr/decryptage/ukraine-en-printemps-arabes-revolutions-inutiles-et-interventions-chaotiques-eric-denece-2398116.html

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant Souverainiste.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

11.Posté par Beyram le 30/01/2017 01:52 (depuis mobile)
Un article "fourre-tout" Digne des discussions de cafés "tttiihh drogue" "tihh lamerikenn sahbi"..

12.Posté par Carthage Libre le 31/01/2017 11:37
Ya Si Ben Yahmed, liberté d'expression pour Ben Ali? Non mais tu rigoles, sérieux? Pourquoi, ils nous a donné cette "liberté d'expression" durant 23 ans de son règne? Il nous a fait faire par la force et l'intimidation fermer nos gueules durant 23 ans. Qu'il y goûte un peu durant seulement 7 ans! Non mais franchement j'adore Tunisie Secret, j'attends les infos assidument, mais là tu exagères mon bon monsieur!

Conclusion : NI BEN ALI, NI LES TERRORISTES FRERES ISLAMIQUES Ennahdha.

13.Posté par samy le 02/02/2017 17:48
Bonjour,

je confirme bien que c'est un coup d'état des ricains et confirme que bouazizi est un con et un suicidaire. c'est un suicide er rien d'autre, même pas le courage de vivre et d'affronter les problémes de la vie , ce geste est anti islam il le ménera en enfer point barre.

combien même c'est une révolution, et bein le peuple a été volé de cette pseudo révolution.... au profit de ghannouchi et ses potes ainsi du du traitre BCE.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube



Infos


Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter