Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Bouteflika confirme le projet d’une base militaire américaine en Tunisie


6 Septembre 2013

Le président algérien vient de confirmer ce que nous vous avons révélé il y a moins d’une semaine. A savoir le projet d’une base militaire américaine dans la région de Rémada. A part deux sites d’informations courageux, les médias tunisiens ont traité notre information par l’omerta, ou en accusant Tunisie-Secret de désinformation ! Aujourd’hui, ils ont relayé la déclaration explosive du président Bouteflika, sans expliquer à leurs lecteurs les tenants et aboutissants de cette affaire. Voici notre réponse à nos « confrères » tunisiens, ainsi qu’à Monsieur l’ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie, qui avait le jour même et sur notre propre site, démenti notre information.


Bouteflika confirme le projet d’une base militaire américaine en Tunisie
Dans toutes les affaires que nous vous avons révélées depuis près de deux ans (l’interview de Ben Ali, les assassinats politiques avant la liquidation de Tarek Mekki et Chokri Belaïd, le rôle du Qatar dans la déstabilisation de la Tunisie, le retour en Tunisie du terroriste benladien Tarek Maaroufi, la trahison du général Ammar, le projet islamo-fasciste d’Ennahda, l’expédition des djihadistes en Syrie, les affairistes véreux, la falsification des élections d’octobre 2011…), nous n’avons jamais cherché à vous désinformer ou à vous manipuler. Contrairement à la plupart des autres sites d’informations tunisiens, nous ne sommes tenus par aucun parti politique, par aucun affairiste, par aucune officine occulte, et par aucun pays. Nous sommes totalement libres et résolument indépendants.

La base militaire américaine à Rémada n’est ni un songe, ni une désinformation, ni une manipulation, ni une machination. C’est un fait avéré que nous avons relaté tel quel, car notre source est d’une fiabilité indiscutable. Nous n’avons publié aucune photo satellite et aucune image topographique. D’autres sites, qui ont repris notre article, ont fait ce genre de montages. Il ne reste pas moins vrai que cette base existe. L’ambassade des Etats-Unis en Tunisie a beau démentir (voir capture d’écran ci-dessous), l’agent de Freedom House, Noureddine Bhiri, a beau déclarer que « Ces rumeurs visent à compromettre la stabilité de l’Etat » (agence TAP du 4 septembre 2013), cette base est une réalité.

Question de bon sens pour esprits sensés : si cette information était fausse, pourquoi donc l’ambassade des Etats-Unis a-t-elle pris la peine de la démentir le jour même et sur la page facebook de Tunisie-Secret ? Pourquoi Noureddine Bhiri, alias monsieur « Démenti », qui a corrompu la Justice en se sucrant sur le dos des familles des prisonniers politiques, a-t-il tenu une conférence lors de laquelle il s’est cru obligé d’infirmer la « rumeur » ? Tunisie : immense base militaire américaine à Remada

Déjà en août 2012, lors de son tout premier contact avec la presse tunisienne, le Proconsul Jacob Walles a déclaré que « Les Etats-Unis ne disposent d’aucune base militaire en Tunisie et n’ont pas de projets dans ce sens », en ajoutant toutefois que son pays est disposé à aider la Tunisie pour « protéger ses frontières, qui font face au danger du terrorisme ». L’aider par « l’appui à la formation et à la logistique dans les institutions militaires et sécuritaires » !!!

Voici maintenant ce qu’on pouvait lire sur le site politiquement très correct, Leaders, du 28 mars 2013 : « «Il n’a jamais été question d’installer une base militaire américaine en Tunisie. Il s’agit de « rumeurs infondées », a précisé le colonel-major Mokhtar Ben Nasr, porte-parole du ministère de la Défense nationale, s’inscrivant en faux contre les informations relayées par certains médias et réseaux sociaux. Le porte-parole a indiqué à TAP  que la rencontre, mardi, entre le Général Carter Ham, commandant de l'US Africa Command (Africom), et le général Rachid Ammar, Chef d'état-major des armées, était une « une visite de courtoisie et d'adieu » à l'occasion du prochain départ à la retraite du général américain(…)Les Etats-Unis ont appelé au renforcement de la coordination régionale en matière de sécurité entre la Tunisie, la Libye et l’Algérie pour mieux faire face aux menaces qui s’exercent sur la région. Réservant à l’Afrique du Nord sa dernière visite sur le continent africain avant son départ à la retraite, le général Carter Ham, commandant des forces américaines en Afrique (Africom), a eu à ce sujet une série d’entretiens mardi à Tunis avec le chef du gouvernement, Ali Larayedh, le nouveau ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou et le chef d’état-major interarmées, le général Rachid Ammar. « Nous nous sommes concentrés, a-t-il déclaré à la presse, sur les défis sécuritaires en évoquant la nature de l’assistance qui pourrait être fournie, surtout face aux menaces d’AQMI. S’il n’est pas le seul groupe connu pour sa violence et  son extrémisme sévissant dans la région, il en est parmi les plus puissants de par ses équipements et ses ressources financières. Il est clair que disposant d’une organisation dans nombre de pays, il cherche à s’implanter en Tunisie ». Et au journaliste de Leaders de conclure : « Le commandant d’Africom a indiqué que ses entretiens à Tunis ont permis d’explorer les voies de la coopération bilatérale et de réunir des officiels des deux pays afin d’élaborer une stratégie dans ce sens, en fonction des besoins de la Tunisie et des intérêts réciproques. Auprès du chef du gouvernement, il a particulièrement relevé «une attention très élevée» aux questions de sécurité qu’il place au premier plan de ses préoccupations ».

C’est le 5 septembre 2013 que la gifle a été infligée aux sceptiques, aux mercenaires du « libérateur » américain et aux courtisans d’Ennahda. Le président Abdelaziz Bouteflika a déclaré que « l’Algérie n’acceptera aucune base militaire aux frontières, fut-ce au nom de la lutte contre le terrorisme ». Toute la presse algérienne en a parlé et, selon Al-Jajr, « cette réplique de la présidence algérienne fait suite à la demande des USA aux Algériens d’établir une base militaire, après l’assentiment et la prédisposition des Tunsiens d’installer cette base ». On ne peut être plus clair.

Le président Bouteflika a, en effet, consacré sa réunion du 2 septembre 2013, en présence du chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, à la situation sécuritaire aux frontières Est de l’Algérie, partagé avec la Tunisie et la Libye. Lors de cette réunion, il a été question de la décision ghannouchienne et marzoukienne de déclarer zone militaire fermée, les frontières sud. A cette occasion le président algérien a renouvelé son refus d’une présence étrangère quelconque sur les frontières de son pays, en réponse directe à la demande américaine que le gouvernement fantoche et vendu de la Tunisie a déjà entériné.

Pour les manipulateurs, les journalistes véreux, les sceptiques ou les crédules, on rappellera que le projet de cette base militaire américaine remonte déjà à quelques années. En voici la preuve. Voici ce qu’écrivait le très sérieux magazine Jeune Afrique, le 12 janvier 2004, « À en croire une récente étude réalisée par James Carafano et Nile Gardine pour le compte de la Heritage Fundation, un think-tank proche du parti républicain (« L'assistance militaire américaine à l'Afrique : la meilleure solution »), les États-Unis s'apprêtent à reconsidérer leur dispositif militaire sur le continent. L'Afrique du Nord dépend actuellement du Central Command (Centcom), basé à Doha, au Qatar, et l'Afrique subsaharienne de l'European Command (Eucom). L'étude préconise la création de deux bases militaires américaines au Maroc et en Tunisie, où seraient prépositionnés des troupes et des équipements. Ce qui permettrait aux forces américaines d'intervenir rapidement, en cas de besoin, en n'importe quel point du continent ». http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN11014desbacoramu0/

C’est textuellement ce qu’écrivait Jeune Afrique, dans son confidentiel, il y a neuf ans. Voici la suite de cette affaire. Fin 2006, la base américaine au Maroc a été réalisée, ce qui expliquerait sans doute pourquoi l’oligarchie de sa majesté n’a pas été emportée par la boue du « printemps arabe » ! Comme nous l’avons déjà dit dans notre précédent article, à l’époque, Ben Ali, Mouammar Kaddafi, Abdelaziz Bouteflika et Hosni Moubarak ont dit non à George W.Bush.

Si les intentions américaines étaient réellement de combattre les islamo-terroristes au Maghreb, ils commenceraient par débarrasser la Tunisie de Rached Ghannouchi et de sa secte, qu’ils ont installés au pouvoir. Si telles étaient leurs intentions, ils « pourchasseraient jusqu’aux chiottes » (l’expression est de Poutine sur les terroristes Tchétchènes), le Libyens Abdelhakim Belhadj, ancien valet de Ben Ladin et mercenaire des services américains et britanniques. Si telles étaient leurs intentions, ils cesseraient de soutenir financièrement et logistiquement les barbares islamo-fascistes en Syrie. Si telles étaient leurs intentions, ils l’ordonneraient aux roitelets d’Arabie Saoudite et du Qatar, principaux pourvoyeurs en fonds et en idéologie des islamo-terroristes au Maghreb, en Orient, en Afrique et en Europe.

Mais depuis 2003 en Irak, la stratégie américaine est parfaitement claire : jouer aux marionnettistes avec la racaille d’Al-Qaïda, pour s’implanter partout dans le monde arabe, sous le prétexte fallacieux et qui ne trompe plus personne du combat contre le terrorisme qu’ils suscitent par ailleurs. Cette alliance objective et machiavélique permet aux Américains de limiter l’expansion de la Chine en terre arabe et de mettre dehors les Russes qui arrivent encore à se maintenir en Syrie et en Algérie.Tunisie-Secret.com

Karim Zmerli   


Bouteflika confirme le projet d’une base militaire américaine en Tunisie
 
 


           


1.Posté par Sami Hamboussi le 06/09/2013 16:56
excellent !

2.Posté par Zazie Belak le 06/09/2013 16:58
Pour ceux et celles qui en doutes encore !
Tunisie, politique : Une immense base militaire américaine à Remada, parlons-en
http://www.tunivisions.net/45726/566/149/tunisie-politique-une-immense-base-militaire-americaine-a-remada-parlons-en.html
Il y a un certain temps, quelques mois après l’intronisation provisoire de la troïka, une rumeur a circulé sa

3.Posté par Mohamed-habib Harrar le 06/09/2013 16:59
toujours des coups en douceur ni vu ni entendu on dirait que le bled leurs appartient et il sont les seuls maitres a bord c4 malheureux;

4.Posté par Med Ali Hammas le 06/09/2013 16:59
Il viendra un jour ou cette base pourra servir à lancer des drones pour cibler ceux la même qui ont autorisé son installation

5.Posté par Hannibal Averroes le 06/09/2013 17:00
Hier il y a eu un conseil de securite urgent preside par Ali Laaridh, le jour meme ou le journal algerien Al Fajr a revele cette affaire????

6.Posté par Farida Boussaada le 06/09/2013 17:02
Il me semble que le gouvernement a bien démenti la npuvelle qui a été révélée par les médias et qui a été bel et bien confirmée par le président algérien Bouteflika. a quel jeu , joue ce gouvernement ? La Tunisie nous appartient tous et c'est de notre droit de savoir tout ce qui se passe.

7.Posté par hlela le 06/09/2013 17:02
il faut confier notre politique ètrangère à l'Algerie, jusqu'au depart de se gouvernement islamiste

8.Posté par Myriam El Ouni le 06/09/2013 17:03
ça y est on est envahie!!!

9.Posté par kimdee le 06/09/2013 21:35
@Med Ali Hammas
Entretemps les frontières européennes méditérannéennes vont être sécurisées par des drônes.
Voici justement un article qui en parle, terrifiant! Ca va être le job de Frontex, une société de sécurité entretemps basée à Varsovie. La Pologne, ex-membre du bloc sovétique, est apparamment en devenant membre de l'UE très ambitieuse d'avoir la centrale de Frontex chez elle.
Comme quoi quand on retourne la veste c'est pour faire une nouvelle carrière ambitieuse...
Ca me rappelle qq chose, devinez quoi et qui!
Traduire avec la fonction de traduction du navigateur (par. ex. google chrome) en francais (l'article est en allemand):
http://www.heise.de/tp/artikel/39/39835/1.html

10.Posté par Am Ahmad le 06/09/2013 21:46
La racaille islamiste veut faire de la Tunisie le Qatar du Maghreb , ils veulent vendre le pays à l'oncle Samuel pour rester éternellement au pouvoir et certains idiots utiles et imbéciles croient que la secte des frères musulmans est un parti democrate . Un frère musulman avait dit au général al Sissi qu'ils allaient rester 500 ans au pouvoir , heureusement qu'il un Homme , un vrai , un deuxième Nasser qui s'appelle Le général Abdelfatteh Al-Sissi qui a sauvé son pays et son État mais la pauvre Tunisie est abandonné à la racaille islamiste , aux cybercafé-collabos et au caïds sans scrupules qui se font appeler hommes d'affaires .

11.Posté par ess le 06/09/2013 22:53
brvao pour l'article tunisie-secret, comme d'habitude on a la preuve que les américain (policy) via leur ambassadeur en Tunisie n'est qu'une bande de menteur, c'est un ''fait'' c'est incontestable qu'ils aiment ou pas un menteur est un menteur et l'habit ne fait pas le moine

12.Posté par ess le 06/09/2013 22:55
brvao pour l'article tunisie-secret, comme d'habitude on a la preuve que les américain (policy) via leur ambassadeur en Tunisie n'est qu'une bande de menteur, c'est un ''fait'' c'est incontestable qu'ils aiment ou pas un menteur est un menteur et l'habit ne fait pas le moine

13.Posté par Am Ahmad le 06/09/2013 23:35
P-S :
Bravo Karim , excellent article , la stratégie des néo-conservateur pour concrétiser le grand moyen orient est de recourir au hard power car le soft power n'a pas porté ses fruits avec le printemps arabe , des pays comme la Syrie résistent encore et l'Egypte a fait capote ce mariage arrange entre l'oncle Sam et les islamistes . Donc ils recourent au hard power , le but est de détruire les États-nations arabes du Nil a l'Euphrate et de mettre des pouvoirs fantoches et asservis .

On attends toujours un article sur la racaille des racailles , la crapule terroriste , la cellule maligne , le cancer métastase , l'homme le plus dangereux du Maghreb , Abdelhakim Belhadj , il cache chez lui le terroriste abou yadh le chef d'al Qaïda en Tunisie ainsi que la racaille du 19 eme , boubaker Hakim . Cette racaille belhadj connaît très bien Hamadi McCain et bénéficie de la protection de la filiale tunisienne des frères musulmans .
Respects cher compatriote .

14.Posté par salim le 08/09/2013 09:10

Quelque part il y a quelqu'un qui ment. Cela se saura et le véridict populaire sera sans appel, aussi bien pour les sites qui mentent que pour les gouvernants qui magouillent.

==============
Pas de création d'une base militaire américaine
http://www.letempsdz.com//content/view/101280/1/

15.Posté par aziz23 le 08/09/2013 09:28
Pkoi vous étonnez ghanouchi vend tout l'ex 1er ministre lybien plein de choses a ses maitres du katar les djihadistes en syrie les tunisiennes et le jihad du nikah etc....? Walayi pour de l'argent il vendra sa propre fille et meme son cul hachakoum ya pas plus pourri ke nahda ils sont au pouvoir avec un esprit revenchard il vont detruire la tunisie alors soulevez vous avant kil ne soit trop tard

16.Posté par Daassi Fanny le 08/09/2013 11:00
Ce projet de génocide dans le monde musulman, est né dans les années 1945, suite à l'accord entre Roosevelt et un certain dieu pétrole d'Arabie, sanguinaire. La conclusion de ce pacte portait ses intérêts aux deux parties diaboliques : pétrole contre protection. Ainsi le bédouin reçut la bénédiction de l'oncle Sam, pour propager son wahhabisme, à travers des mercenaires qu'il achetait au prix fort, à travers des médias sans âmes, à travers des chaînes de télévision comme "al 5inzira"... La tâche de ses mercenaires, comme le ghannouchitan, le qaradawistan, les ramadanistans et beaucoup d'autres, consiste à laver les cerveaux et à les transformer en cervelles pourries ! Le but est de maintenir 1,5 milliards de musulmans et d'arabophones dans l'obscurantisme et les guerres tribales. Dans le sang et les misères intellectuelles et matérielles. Alors que nos aînés entamaient un projet meilleurs pour nous, celui de nous instruire, de nous séculariser et de nous permettre de rejoindre les sociétés évoluées, celles qui ont réussi dans le domaine scientifique et technologique, celle qui comptent sur la charte des droits de l'homme et sur la morale qui l'emportent à toutes les religions. Le père de ce projet s'appelait Atatürk.

A noter que le wahhabisme fut combattu et vaincu, par la majorité des musulmans, 14 siècles auparavant. Que cette idéologie n'est autre que l'invention de quelques bédouins malsains, d'un sadomasochisme et de frustration sexuelle, effrayants. Alors que même le Prophète (saws), nous mettait en garde, contre des hypocrites qui existaient parmi ses sahaba, qui allaient déformer ses paroles et même le coran, mettant le monde musulman en feu et en sang, après sa mort.

Vive la Tunisie Carthago-Tunisienne ! Vive le Maghreb Maghrébin !

17.Posté par ziadia le 16/09/2013 16:40
c est dans leurs reves si le peuple accepte cette base et cette vente de la Tunisie

18.Posté par lassoued.bechir le 17/09/2013 00:47
Y a toutes les chances pour que l'information concernant cette base soit de l'intox! Nous n'avons rien qui pourrait intéresser les américains, et surtout pas de pétrole! Nous ns sommes ni le Qatar ni le Koweït! Mais, ceci dit aucun tunisien ne pourrait être contre un plan "Marshall" américain pour la Tunisie. L'Allemagne et le Japon en ont profité en 45, pourquoi pas la Tunisie, aujourd'hui!?Cette aide serait la bienvenue, si elle n'est pas accompagnée de conditions politiques ou militaires. Je l'ai entendu de mes propres oreilles, fin des années 60, de certains réfugiés de RDA:" il vaut mieux avoir les américains comme ennemis, que les russes comme amis"! Raison de plus pour nous d'accepter l'amitié américaine, s'il est désintéressée!

19.Posté par lila le 04/12/2013 18:43
j'ai comme l'impression que les collabo americano sioniste et tout leurs compères ne sont pas près de lâcher l'immense toile d'araignée qu'ils ont tissé depuis temps d'années une seule chose a dire !!!!!!!!!!!!!!LES PAYS ARABES MUSULMANS RÉVEILLEZ VOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!! avant qu'il ne soit trop tard et que vous vous fassiez dévorer par la veuve noire et inchallah que l'Algérie continue a résisté a tout ces barbares envahisseurs qui détruise tout sur leur passage avec leur pseudos démocramerde et libertimerde !!!!!!

20.Posté par Hanan le 31/08/2014 16:04
je veux savoir est ce qu'on peut entré dans cette base militaire ?
TS- Sur 20Km, elle a été déclarée zone interdite et militaire, par Moncef Marzouki.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter