Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ce que Nabil Ennasri disait de Charlie Hebdo


17 Janvier 2015

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Nabil Ennasri est un franco-marocain qui s’est fait connaitre en 2011 par ses appels à l’insurrection islamiste en Tunisie, en Libye, en Algérie, en Egypte, au Yémen et en Syrie. Ce frère musulman est surtout connu pour son adoration de Youssef Qaradaoui et son admiration pour le Qatar dont il est l’un des plus fervents propagandistes en France. A la suite du carnage de Charlie Hebdo, notre confrère Mondafrique a rafraîchi la mémoire de notre "qatarologue".


Ce que Nabil Ennasri disait de Charlie Hebdo
"On va demander à l'Emir du Qatar de racheter Charlie Hebdo, ça leur évitera de publier de minables dessins pour renflouer leur caisse..." Voici le tweet qu'avait commis, le 21 septembre 2012, Nabil Ennasri, fidèle chaouch du Qatar à Paris. C'était après la publication des caricatures du Prophète par l'hebdomadaire satirique.  Personne alors ne pouvait imaginer la fusillade tragique qui a coûté la vie, mercredi, à douze personnes, dont les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous et Wolinski.

De façon pernicieuse, des déclarations de ce genre  introduisaient, déjà, le poison de l'intolérance, nourrissaient le terreau de la haine. Les saltimbanques de "Charlie", désireux comme l'avait expliqué Cabu de dénoncer les religions dans leurs dérives idéologiques, étaient ramenés au niveau de minables marchands désireux de vendre du papier. Et Ennasri de plaisanter en suggérant que son protecteur, l'Emir du Qatar, dont il est le propagandiste sur les réseaux sociaux "renfloue les caisses" du journal. En matière de générosité qatarie, Ennasri et son protecteur l'universitaire Pascal Boniface, qui ne ratent pas un colloque à Doha ni une festivité qatarie à Paris, en connaissent un rayon.

Basses intentions commerciales

Mieux que les prêches que ce tartuffe nous inflige sur les plateaux de télévision où on le convie par paresse intellectuelle, les quelques lignes du tweet révèlent le fond de la pensée de la mouvance des Frères Musulmans. La liberté dont ont toujours usé avec un immense talent les dessinateurs de Charlie, qui leur a coûté la vie, est ramenée à de basses intentions commerciales. 

Ecrivain sans œuvre, théoricien sans ossature, journaliste sans tribune, Ennasri n'a pu, mercredi soir, que stigmatiser "l'horreur monstrueuse" de l'attentat contre Charlie Hebdo. Comment faire moins quand on prétend multiplier les contributions sur le site du Nouvel Observateur et dans la plupart des medias français! Mais c'est pour mieux parodier, dès jeudi matin, le "Nous sommes tous Charlie". Dans ce qui s'apparente chez lui à une sorte d'onanisme intellectuel, ce pisse tweets écrit: "nous-sommes-tous-des-mosquées", en faisant allusion aux trois mosquées scandaleusement attaquées à la grenade depuis hier soir, mais sans aucune victime.

Ah le tartuffe! A ma gauche, affirme Ennasri, douze innocents assassinés, et à ma droite, trois mosquées vandalisées! Du terrorisme à l'islamophobie, le mal serait partout... donc nul part. Sa façon tout simplement de banaliser la tragédie qu'a connue Charlie Hebdo...

Rahma Lafi, dans le Mondafrique du 8 janvier 2015.

A lire dans nos archives :
http://www.tunisie-secret.com/Nabil-Ennasri-le-beurre-a-tartine-des-Freres-musulmans-en-France_a467.html


           


1.Posté par mourad G. le 17/01/2015 17:40
Le pape, homme saint rspecté par des centaines de millions de chrétiens l'a dit, la liberté d'expression c'est bien , cela on ne peut le contester mais elle a ses limites: se moquer ou plaisanter sur les religions devrait être interdit. Il faut respecter le milliard de musulmans dans le monde.
On n'est pas charlie car on n'approuve pas, nous musulmans et chrétiens ces moqueries vis à vis des religions, mais on est contre ces barbares qui tuent au nom de je ne sais quoi, mais sûrement pas au nom de l'Islam, cette religion qui interdit justement non seulement de tuer mais de se suicider, car seul Dieu peut mettre fin à une vie qu'il a donnée.
En fin de compte, musulmans ou chrétiens , on est tous d'accord sur le fait qu'on n'est pas charlie car on ne l'approuve pas dans ce qu'il fait concernant les religions, mais on est tous des anti islamistes, des anti jihadistes, des anti tortionnaires et des anti criminels. Tous ces crimes commis par des tueurs en série, sur lesquels la majorité des pays ferment les yeux y compris la France bien sûr, ne sont pas combattus à bon escient. C'est la France qui ferme les yeux sur les financements des terroristes par le qatar, c'est elle qui au lieu d'aider la Syrie à se débarasser de ses démons, les encourage au contraire à aller de l'avant en attaquant leur ennemi bachar assad, c'est donc elle , qui a contribué à la destruction de la syrie mais n'a pas contribué à celle de l'Irak. Il est vrai qu'en ces temps là, la France avait de grands dirigeants dont chirac et dominique de villepin, qui ont refusé de se mêler à cette mascarade américaine destinée à induire le monde en erreur et à détruire un pays laique et indépendant et qui n'a fait de mal à personne.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter