Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ce que la révolution du jasmin a fait de la Tunisie


26 Octobre 2012

Nous avons reçu cet article de Philippe Laurent (ce n’est pas le Maire de Sceaux mais son homonyme), que la presse belge n’a pas daigné publier, tout occupée comme elle est à couvrir « très objectivement » les conséquences du « printemps arabe » en Syrie. Exactement comme la presse française et britannique. Pour le moment, seule la presse allemande se distingue par son indépendance et sa déontologie. Parce que l’article de Philippe Laurent, que nous avons déjà publié le 9 août 2012 sur notre over.blog, mérite d’être lu et partagé, nous le publions dans son intégralité.


Ce que la révolution du jasmin a fait de la Tunisie
 Je propose que les journaux belges continuent à diffuser de fausses informations sur la Tunisie car il ne faudrait pas que les Belges soient au courant de la situation réelle de ce pays livré en toute impunité à la violence salafistes, à l’assassinat des libertés, aux mensonges scandaleux de la troïka intra et extra muros, aux procès staliniens... L’appel au meurtre des juifs, des artistes... fait partie du quotidien...
 
                La délation reprend, alimentant la police des mœurs en infos gravissimes et capitales telles que le non-jeûne, les tenues indécentes considérées comme telles par les barbus barbares, l’atteinte au sacré...Les incendies volontaires sont impunis pour autant qu’ils soient provoqués (même en période de ramadan) par le seul cocktail autorisé : le "Molotov" préparé pieusement en lisant le saint coran. Seuls sont habilités à en faire usage les dépositaires réels de la force publique auxiliaire, les salafistes.

                Tous les moyens arbitraires, totalitaires, discrétionnaires sont utilisés par le gouvernement. Il faut y ajouter la ruse, le double langage, la corruption, les nominations partisanes, familiales...Pour les complices d’Ennahdha, le but est , non pas de perfectionner l' œuvre de Bourguiba, mais, après avoir trompé l' électorat, de jouir abusivement du pouvoir en reniant l' idéal qu' ils affichaient en exil.

Ainsi donc Tartour devant la représentation nationale française, s’est livré à un exercice digne de Pinocchio. Ben Jafaar a fait de même à Bruxelles dans l’interview qu’il a accordée au Soir. Quand au cumulard réel de toutes les fonctions, il veut démolir l’œuvre du fondateur de la république, régime qu’il vomit, pour bâtir le sixième califat.
 
                Le perfide revêtu des habits de cheikh, comparé par l’imam de la Zitouna à un compagnon du saint prophète, appelle de ses vœux l’arrivée de centaines d’imams pour régénérer l’islam tunisien et éviter à la jeunesse d’être séduite par les écrits de Talbi,..et d’autres grands intellectuels tunisiens musulmans éclairés...
Qu’il fut grand son plaisir lorsqu' arriva en Tunisie l’imam Wajdi Ghanim pour prêcher l’excision ! (pourtant interdite en Tunisie et sanctionnée par le code pénal). Béni soit ce jour de février où à la grande coupole, était triomphalement accueilli ce cheikh pourtant lourdement condamné en Egypte...
 
                Depuis février, le retour au 7ème siècle se poursuit imperturbablement... Rien n’y fait ! La femme n’est plus l’égale de l’homme, elle en est le complément... L’industrie du voile et de foulard se porte bien... Les manifestations sont souvent, même pacifiques, interdites pour mieux les réprimer ... Les salafistes sèment de plus en plus la terreur... La peste et le choléra frappent les animaux... L’insécurité grandit... La saleté se répand partout même et surtout dans les esprits malades des gouvernants... Le chômage atteint des records et la misère aussi.

                Seuls résistent la presse et l' UGTT et bien sûr les démocrates qui risquent d' être découragés face à la violence dont ils sont les innocentes victimes et à la tenue d' élections qui seront sans doute reportées après mars 2013, hypothèse non exclue par le 1er ministre samedi dernier...
Ne faut-il pas donner du temps au tyran ? Reste à espérer que l’appel de Monastir offre aux électeurs une perspective, une lumière dans les ténèbres... Mais BCE devrait parler vite, très vite pour raviver la flamme de l’espoir !

Philippe Laurent

En réaction à l’article « Tunisie : un bar de Sidi Bouzid attaqué », publié dans Le Figaro du 3/9/2012, Philippe Laurent a mis ce commentaire que nous avons déniché pour vous.
 
Intéressant ce qui se passe en Tunisie !
Cet article me fait découvrir que le bastion de la rébellion était en réalité...salafiste! (petit à petit les langues se délient sur la réalité des révolutions arabes).
Hasard? ou nécessité.
Les mêmes qui aident en ce moment à la destruction de Bachar El Assad en finançant des djihadistes étaient ils déjà là en Tunisie?(l'Arabie Saoudite)
Et quel est leur dessein politique.?.
Alors on va voir de quoi sont capables les Tunisiens démocrates, ceux qui tiennent à la liberté.
Vont ils...quitter la Tunisie pour aller...en France? (solution de facilité)
Ou se battre sur place pour tenter de changer définitivement leur pays.?. (la bonne voie, mais très difficile et dangereuse face aux "fous de Dieu" qui sont prêts à faire crever leur pays pour avoir la main mise et le pouvoir sur les autres citoyens, le tout au nom d'Allah, comme Khomeiny l'a fait en Iran, sauf qu'en Tunisie le seul pétrole est...le tourisme).
A ce stade, c'est celui qui croit le plus à sa vision de la société qui gagnera.
Reste à prendre les paris.

 
 


           

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter