Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ce qui s’est réellement passé entre Marzouki et Mohamed VI


1 Juin 2014

Il y a eu bel et bien un incident diplomatique mais la bourde de Marzouki ne portait pas sur le Sahara occidental mais sur une autre question infiniment plus grave. Le roi du Maroc a été certes outré mais pas au point d’insulter l’usurpateur de Carthage, comme l’ont révélé nos confrères de Business News. Retour sur une affaire que certains, des tunisiens comme des marocains, cherchent à étouffer.


Le roi du Maroc Mohamed VI, avec l'usurpateur de Carthage et sujet de son altesse royale.
Le roi du Maroc Mohamed VI, avec l'usurpateur de Carthage et sujet de son altesse royale.
L’information devenue affaire a commencé hier, 31 mai, lorsque Business News a révélé « qu’un différend a éclaté entre le roi du Maroc Mohamed VI et le président tunisien Moncef Marzouki suite à la remise sur le tapis du conflit du Sahara occidental, problématique abordée par Moncef Marzouki ». Selon notre confrère, « La discussion, tenue hier, a fini par une insulte de la part du roi du Maroc contre le président tunisien et ce premier aurait annoncé le gel du reste de ses activités prévues dans la journée ».

Comme le rapporte le directeur de Business News dans son article explicatif et justificateur d’aujourd’hui, cinq minutes après la publication de l’information incriminée, c’est Adnène Mansar, qui fait office de porte-parole du président usurpateur, qui appelle Nizar Bahloul pour « démentir d’une manière catégorique » l’information en question. Plus tard dans la soirée, deux autres personnes montent au créneau pour démentir à leur tour, Imed Daïmi, secrétaire général du fantomatique CPR, et Rached Ghannouchi, guide suprême des Frères musulmans tunisiens. On passe sur le déchainement hystérique et sur les injures des canailles intégristes et cépéristes à l’encontre de Nizar Bahloul.

Notre rédaction a essayé depuis hier d’en savoir plus sur cette affaire. Grace à nos amis au ministère des Affaires étrangères, nous sommes en mesure d’affirmer, malgré le démenti officiel du cabinet royal, qu’il y a eu bel et bien un grave incident diplomatique entre le président usurpateur et son hôte, le roi Mohamed VI. L’information révélée par Business News est donc parfaitement exacte, mais nos confrères ont été désabusés sur deux points. Primo, le sujet qui a effectivement fâché le roi du Maroc n’est pas la question du Sahara occidentale mais un autre pas moins sensible. Secundo, ce n’est pas Mohamed VI qui s’est emporté - ceux qui connaissent le roi du Maroc savent qu’il n’est pas du genre à s’emporter facilement, encore moins à injurier son interlocuteur-, mais le président usurpateur dont les proches, les amis et les conseillers connaissent très bien l’impulsivité et la maladresse politique.

Selon le récit qui nous a été fait par un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères, que nous avons recoupé avec la version d’un ancien membre du CPR, le sujet qui a énervé Moncef Marzouki et excédé le roi du Maroc est le dossier islamiste. Selon toute vraisemblance, l’échange a commencé par les événements en Libye et la nouvelle approche, semble t-il maghrébine, de faire face au danger terroriste. La discussion aurait alors vite tournée à la question de l’avenir des Frères musulmans dans la région, après l’élection d’Abdellfattah Al-Sissi et le changement total de la donne.

Mohamed VI aurait, de façon très diplomatique, conseillé à Marzouki de ne pas trop s’impliquer dans le conflit interne libyen et de rétablir des relations cordiales avec le nouveau pouvoir au Caire, qui mène une campagne d’éradication des Frères musulmans. Certains évoquent même une allusion du souverain marocain aux liaisons un peu trop voyantes entre Marzouki et Ennahda, et tout particulièrement avec Rached Ghannouchi, qui est membre important de la direction secrète des Frères musulmans dans le monde.

C’est alors que l’usurpateur de Carthage s’est lancé dans une diatribe contre Abdelfattah Al-Sissi et Khalifa Haftar, insinuant que son pays ne traitera pas avec les « putschistes » et que non seulement la Tunisie, mais l’ensemble des pays du Maghreb n’ont pas d’autres choix que de composer avec les mouvances islamistes. C’est la phrase de trop qui aurait fortement contrarié Mohamed VI, dont les relations avec ses propres islamistes au sein du gouvernement sont de plus en plus tendues. Certains médias arabes disent même que parmi les dossiers qui devaient être discutés à Tunis, la question islamiste, qui a préalablement fait l’objet d’une longue négociation et consensus entre le roi du Maroc et celui d’Arabie Saoudite, lui aussi en guerre contre les Frères musulmans.

Telle est selon nous la version exacte de l’incident diplomatique survenu à Carthage. Elle nous parait d’autant plus probable que l’un des premiers à réagir contre l’information publiée par Business News a été Rached Ghannouchi, qui ne peut qu’apprécier le « courage » et la « loyauté » du pion qu’il a placé à Carthage. Et celui-ci a bien besoin de montrer sa servilité à l’égard des islamistes pour les prochaines élections en Tunisie.

On rappellera que la question du Sahara occidental ne peut pas être un point de discorde entre Mohamed VI et l’usurpateur de Carthage, puisque celui-ci a toujours été contre le Polisario et la création d’un Etat Sahraoui, pas par aliénation au Maroc, mais au nom de l’unité du Maghreb qu’il ne faut pas encore fractionner par la naissance d’un sixième Etat! C’est écrit noir sur blanc dans son livre « Le mal arabe », édité chez L’Harmattan en 2004.

Nebil Ben Yahmed                       


           


1.Posté par iboudjema le 01/06/2014 22:47
l'un ne vaut pas mieux que l'autre

2.Posté par Citoyenne le 02/06/2014 07:51
C'est bien de chercher a comprendre ce qui s'est réellement passe mais c'est encore mieux de se mobiliser pour déloger "l'usurpateur de Carthage" qui, dans l'état actuel des choses, est le plus grand danger pour la Tunisie ; les raisons sont multiples ( santé mentale, calcul politique, posture électoralistes....) mais le résultat est le même : nous sommes menaces, un i3tissam errahil s'impose.

3.Posté par CHEKADJA le 02/06/2014 09:10
Quel crédit faut-il accorder à cet article ? Le parti pris est clair. Et il est tout aussi clair que M. Nebil Ben Yahmed à outrageusement enfreint sa neutralité (supposée) de journaliste et qu'il ne porte pas particulièrement Marzougui, ni Ghannouchi dans son cœur. Faut-il être aveugle pour ne pas constater que la liberté d'expression est largement dépassée et que désormais on verse dans la calomnie et le mensonge? C'est à se demander à qui profite ce petit jeux de chahutage ...

4.Posté par kimdee le 02/06/2014 09:48
je me demande pour combien de $/€ Marzouki a été acheté.

5.Posté par Loup Noir le 02/06/2014 11:48
Citoyenne et Kimdee...Pourquoi Marzouki ne vous plait pas??? Est ce qu'il doit lecher le cul de se roi pour que vous soyez content de son rendement? Citoyenne... mobilises toi pour proteger ton cul, c'est mieux. Plusieurs comme toi, mieux placés que toi, ont essayé en vain de le deloger de Carthage. Ce Marzouki, que tu le veuilles ou non, a passé 4 ans a Carthage(un mandat) et cela malgré les aboiements de l'opposition avec leur guide de merde, le vieillard malheureux sebsi.

6.Posté par Férial d'Algérie le 02/06/2014 11:54
C'est la version la plus plausible de l'incident diplomatique. La preuve est que Mohamed VI a reçu BCE et n'a pas voulu recevoir Ghannouchi, ni aucun membre d'Ennahda.

7.Posté par Citoyenne le 02/06/2014 14:29
Je critique, persuade, demande, mais n'insulte pas, l'insulte est un acte contraire aux "valeurs islamiques" (selon la formule o combien rabâchée de votre président), l'insulte est également l'arme du faible. L'usurpateur de Carthage et ses acolytes savent qu'ils ont perdu pied et qu'ils deviennent la risée de tous, msekin

8.Posté par fafouna zoe le 02/06/2014 15:44
bonjour monsieur l'usurpateur du titre de journaliste je voulais par ce commentaire vous dire merci -moi marzoukiste cpriste- pour le beau cadeau que vous nous faites par votre (soi disant "article") car en effet:OUI il ne nous convient pas d'échanger avec les putschistes, OUI il faut composer avec les islamistes (lesquels sont très honorables par ailleurs puisque arrivés au pouvoir par des élections libres et partis du pouvoir par des négociations) OUI nous rêvons d'un grand Maghreb et nous pensons monsieur marzouki capable d'y contribuer sérieusement, c'est la raison pour laquelle (entres autres car c'est loin d’être sa seule qualité ) nous voterons pour lui ! (encore faut il qu'il veuille bien faire le sacrifice de se présenter au élections, un sacrifice supplémentaire !)
la diplomatie revisitée par notre président marzouki nous convient parfaitement ! en effet on ne veut plus de cet "'à plat ventrisme" des destouriens, nous aspirons plutôt à une diplomatie "agressive" selon le gout de certain càd à notre sens la diplomatie d'un intellectuel averti œuvrant avec tout l'acharnement du monde de sortir le pays du déshonneur dans lequel il a baigné pendant des décennies en léchant les bottes des uns et des autres BEUUUUURK ! par ailleurs je voudrais vous rappeler que mohamed 6 est le roi des marocains et non celui des tunisiens encore moins celui du présidents tunisien, il ne jouira donc pas des traitements de faveur auxquels il a droit dans un royaume, le sien notamment, car ici nous sommes une REPUBLIQUE !!!!!!!!! bref marzouki nous convient non seulement MALGRÉ ce que vous avancez mais GRACE à ce que vous avancez....................arrêtez d'essayer de détruire marzouki il est plus solide que ce que vous imaginez et puis nous les tunisiens il n'est pas écrit CRETINS sur nos fronts hahahahahaaaa
TS- Avant ce commentaire, le roi du Maroc avait un sujet: Moncef Marzouki. Maintenant, il en a deux !

9.Posté par Rakia le 02/06/2014 19:38
Loup noir ou chien noir, c'est la même chose, ils ne savent que gueuler ... apprends à respecter les gens et tout ira mieux.... tu utilises l'arme des islamistes qui, à défaut d'argumentations, ils ne savent qu'insulter...

10.Posté par Thami Afailal le 03/06/2014 12:18
Comment que Mohamed VI ne s'emporte jamais ? Je conseille au rédacteur de cet article de lire un peu mieux la presse marocaine.

Mohamed VI a cassé la gueule à plusieurs reprises à ses collaborateurs : son chef du protocole Abdelhak El Mrini, son ami d'enfance et conseiller Fouad Ali El Himma et son conseiller Mohamed Moâtassim, qui a fait deux tentatives de suicide après avoir été tabassé par le roi.

Et ce n'est que la pointe de l'iceberg.

11.Posté par MOUSSE le 03/06/2014 15:53
LE meilleur service que peuvent se rendre les maghrébins c est de rester chacun chez soi

12.Posté par gherib ali le 03/06/2014 21:39
Les marocains n'aiment pas qu'on aborde le problème du Sahara occidental .Je me rappelle durant le sommet arabe à ALGER il y a plusieurs années c’était au temps de BEN ALI moi jem'occupais de l'assistance technique de l'avion de TUNISAIR le président algérien je pense BEN JEDID profitant de cet événement et de l'occasion a voulu rapprocher mettre en contact le responsable sahraoui avec le roi HASSAN 2 père de MOHAMED 6 Le roi du MAROC a pris cette tentative de rapprochement pour une insulte ,il a mis fin à tous les travaux et il regagné so pays en bateau comme il est venu

13.Posté par AmonBra le 06/06/2014 08:13
Dans cette affaire nous avons un cercle vicieux sous forme de théâtre de marionnettes à plusieurs niveaux : Marzouki pantin des wahhabites, eux même pantins des $ionistes tout comme sa $ionissime M6, et le serpent finit par se mordre la queue . . .

14.Posté par Quebec le 10/06/2014 14:35
Si les marocains commencent à se meler des affaires internes de la Tunisie ca va sentir le roussi...Ils vont vous diviser et vous encourager a vous entretuer comme ils ont l'habitude de le faire avec beaucoup de pays africains (Mauritanie, Mali, Sahara Occidental, Senegal, Cote d'Ivoire.....)....Tunisiens n'écoutez personne.....Faites tout simplement uniquement ce qui est de votre interet ......et des interets supremes de votre Nation. Le Roi du Maroc ne souhaite absolument pas que la Tunisie, l'Algérie ou la Lybie soient des pays stables, prosperes, développées.....il prefererait les tirer vers le bas pour rejoindre son pays dans le classement IDH des nations Unies... (parmi les plus pauvres de la planete).....

15.Posté par pierre le 19/06/2014 13:06
SVP éclairez ma chandelle .Dans la photo qui est le bambin à coté du souverain?Il parait ,à son physique ,que le pauvre ne mange pas à sa faim.

16.Posté par mohammed le 30/06/2014 11:45
vous pensez que nous sommes des gamins rien ne s'est passe les algeriens ont ete choque par la visite .ils essaient de creer les problems entre le maroc et la tunisie .pauvre peuple algerien .il s'est transforme d'une societe normal a une societe service secret ,c'est grave .

17.Posté par mohammed le 30/06/2014 11:57
la drs est presente ici dans ces comments .nous nous somme pas des gamins .l'algerie a ete choque de la visite roayal a la tunisie.et la drs ne veut pas d la paix en tunisie .le maroc veut que la tunisie vit en paix .et vous avez vu le roi circulant dans les rues de Tunis. pour le sahara marocain pour les algeriens pas tous revez .nous nous lacherons jamais un cm de nos terres.il n'y avait aucun incident c'est de la pure imagination algerienne drs .ce qui est maleureux c'est que les algeriens sont presque tous devenus DRS .je me rappelle un ex comuniste pays de l'europe de l'est.

18.Posté par morad le 08/07/2014 18:29
c est incroyable vous les marocains les algeriens vonst s enerver sa va faire mal

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter