Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Dis-moi qui tu embrasses, je te dirai qui tu es


14 Janvier 2013

Les relations entre Ghannouchi et Qaradaoui sont aussi anciennes que profondes. Les deux sont polygames. Les deux ont été membres de la secte des Frères musulmans. Les deux doivent tout au roitelet féodal du Qatar. Les deux entretiennent des relations de seigneur à vassal. Après avoir servi la cause de BHL et de Sarkozy en Libye, les deux travaillent à l’implosion de la Syrie et de l’Algérie.


Dis-moi qui tu embrasses, je te dirai qui tu es
Embrasser une personne sur le front est un signe de reconnaissance et de servitude, un acte d’allégeance. Il traduit l’infériorité de l’un par rapport à l’autre. Ce geste n’existe pas dans les autres cultures mais uniquement chez les arabes. Lorsqu’une personne embrasse une autre sur le front, elle reconnait son autorité et se soumet à ses ordres. C’est une relation de maitre à esclave, encore que les esclaves en Amérique du Nord ou en Inde n’avaient pas le droit de toucher leurs maitres mais de le vénérer à distance. Quant au baise-main, il remonterait au Moyen Age chrétien, à l’époque où le vassal devait baiser la main de son seigneur.

En Tunisie, lorsque la fille ou le fils embrassait le front de son père ou de sa mère, ou que l’enfant embrassait le front de sa grand-mère ou de son grand-père, c’était par amour et affection. Depuis la  révolution du jasmin, cela a changé, comme beaucoup d’autres choses en Tunisie : notre façon de parler, de nous habiller, de nous coiffer, de nous comporter en société, de prier, de nous faire gouverner… Nous nous sommes normalisés selon les standards des peuplades les plus rétrogrades et les plus mentalement sous-développées à savoir les wahabites.

Les envahisseurs venus de Londres, de Doha, d’Afghanistan et d’Europe, ont apporté avec eux leur façon de se voir et de voir les autres, et ils entendent bien imposer à une société qui était moderne et civilisée, leur déviation religieuse et leur perversion psychologique. Leur chef suprême, Rached Ghannouchi, se fait embrasser sur le front comme s’il était un saint, et pendant ce temps, les saints se font incendier les mausolées, sous le prétexte wahabite que l’idolâtrie est interdite dans l’islam. Ainsi, elle est interdite pour des saints qui sont morts il y a des siècles, mais pas pour les « saints » qui sont vivants et qui nous gouvernent !

Ghannouchi qui embrasse le front de Qaradaoui et qui jubile à son tour de se faire embrasser par ses adeptes et ses admirateurs, qui sont prédisposés à être des esclaves. Youssef Qaradaoui, qui a appelé les  tunisiens à se révolter contre leurs dirigeants et que le grand peuple a écouté religieusement, se fait appeler par les « journalistes » d’Al-Jazira « Mawlâna », c’est-à-dire « Monseigneur ». Tous les présentateurs de cette télévision intégristes et vendue à l’impérialisme et au sionisme l’appellent ainsi, ce qui dénote leur sens de la dignité et de la liberté au nom desquelles ils ont écrit le « printemps arabe ».

Le syndrome du baiser frontal et du baise-main semble toucher nos autres dirigeants, y compris le président provisoire. Sans le moindre égard ni pour sa fonction, ni pour les citoyens, Moncef Marzouki tend ostensiblement la main pour qu’on la lui baise, selon une pratique courante au Maroc, monarchie où il a fait ses études. En 55 ans de pouvoir, jamais Bourguiba ou Ben Ali ne se sont rabaissés à ce genre de vassalité, car ce geste rabaisse tout aussi bien l’esclave que le maitre.

Dans les pays libres et les sociétés émancipées et civilisées, ce n’est pas le citoyen qui embrasse la main de son président mais le contraire. A l’instar d’Hugo Chavez, ce grand président vénézuélien qui a libéré son pays de l’impérialisme américain et qui, en dix ans, a quasiment éradiqué la pauvreté et le chômage, malgré l’embargo que lui inflige les Etats-Unis, comme à l’Iran et à Cuba.
Tunisie-Secret.com
Samira Hendaoui


Dis-moi qui tu embrasses, je te dirai qui tu es

 
 


           


1.Posté par Faouzi Von Arabien le 14/01/2013 16:12
Au nom de ALLAH, le clément et le mésicordieux. C´est ton explication superficielle qui t´a amené à faire cette conclusion. Nous les musulmans nous embrassons les mains et les fronts de nos parents, enseigneurs et predicateurs à titre de respect et pas comme un signe d´infériorité comme tu l´a prétendu. Le pire c´est que tu incite Hugo Chavez, un dictateur communiste, comme un exemple d´un leader libéral !!!! c´est vraiment triste.

2.Posté par Moktar le 16/01/2013 08:45
Hugo Chavez " un dictateur communiste", quel culture mr Von Arabien .la culture TF1 et Al Jazeera .le Vénézuela est l'un des pays au monde le mieux doté en ressources naturelles qui résistent à ses voisins vampires alias les Etats Unis d'Amérique..depuis très longtemps .chavez a toujours été elu démocratiquement et souvenez vous , le coup d'état qui l'a destitué et son peuple qui le demandait à nouveau comme président .Votre remarque démontre votre ignorance , la pire insulte à la religion que vous prétendez porter à son apogée.
arrêtez d'utiliser le nom d'allah qui ne vous regarde plus depuis un temps dans les affaires humaines trop humaines .le dernier des prohètes est Mohamed et non Karadawi ou Ghannouchi .

3.Posté par Moktar le 16/01/2013 08:55
dans les afffaires politiques , le baise main , le baise front est digne du moyen âge . seul un vassal baise la main d'un dirigeant , cela symbolise par excellence le rapport maitre esclave que souligne l'auteur . et monsieur Von Arabien , pourquoi d'emblée vous tu toyez l'auteur ...une marque de mépris ?Ghannouchi travaille pour le Qatar, les Etats Unis et le mouvement sionniste et certainement pas pour la gloire de l'islam et de son DERNIER prophète Mohamed.
tu n'adores que dieu et rien ni personne n'est son égal et donc tu ne dois te soumettre à rien d'autres .vous avez un grand retard intellectuel , monsieur, alors s'il te plait, laisse nos intellectuels s'exprimer .toi va préparer ton sabre ou couteau pour égorger tes compatriotes .pour participer à la chute sans précédent dans l'histoire du monde arabe .

4.Posté par Moktar le 16/01/2013 09:07
" nous les musulmans" t'es qui toi ? le bras droit de dieu ...par respect pour mes croyances religieuses je n'embrasserai aucun maitre et resterai Debout .je n'ai de dieu qu'Allah et Mohamed est son DERNIER PROPHETE...
le respect passe par la reconnaissance et la dignité et tout Meneur qui se respecte n'accepterai pas que son peuple s'agenouille devant lui car cela démontrerai l'échec de sa pédagogie .si j'éatis président je voudrait que mon peuple ait un esprit critique et qu'il soit Maitre de la Dispute politique .et non une bande de moutons que je gaverai de propagande et de bakchich ...Courage aux auteurs de ce site , les fascistes sont vos ennemis et vous êtes la crème de la Tunisie digne .

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter