Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ennahda-Nidaa Tounès, la Trahison, par Jean-Pierre Ryf


23 Mai 2016

Un article de l’écrivain français Jean-Pierre Ryf qui prend toute sa profondeur aujourd’hui, à la suite de l’alliance indéfectible entre l’ex bourguibiste, Béji Caïd Essebsi, devenu première Dame de Tunisie, et l’ex Frère musulman, Rached Ghannouchi, futur Calife de Tunisie. A ses compatriotes qui ont cru avoir fait une révolution historique ainsi qu'aux occidentaux, BCE raconte qu'il préserve la Tunisie du fléau islamiste, qu'il vaut mieux les avoir au pouvoir qu'au maquis. A sont partenaire et désormais guide spirituel, il raconte qu'il le protège du scénario égyptien. Comme dirait le dicton, on peut mentir quelquefois à quelques-uns, mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde.


Le sacre de la princesse ou le mariage entre le trône et la mosquée.
Le sacre de la princesse ou le mariage entre le trône et la mosquée.
Alors nous y sommes ! M. Beji Caïd Essebsi et Nida Tounes ont trahi ceux qui ont voté pour eux. Il n’y a absolument aucun autre mot que celui, très fort de trahison pour qualifier ce qui vient de se passer.

Certains vont essayer d’expliquer qu’il n'y avait pas d’autres solutions pour obtenir une majorité. Mais obtenir une majorité à n’importe quel prix c’est cela aussi la trahison de la démocratie.

J’admets que la position irresponsable du Front de gauche a, en partie, conduit à cette trahison mais dans la mesure où ce système électoral, voulu par Ennahdha pour fragiliser le pouvoir et conduire le pays dans l’impuissance ne permettait pas de respecter les valeurs sur lesquelles Nidaa Tounes a été élu, il se devait de renoncer et de mettre les partis et le pays devant leur responsabilité y compris de nouvelles élections.

En acceptant ce qu’il a accepté, qui désormais croira en la valeur du vote ? C’est donc un très mauvais coup porté à la démocratie dont tous les hommes politiques se gargarisent et qu’ils trahissent à la moindre difficulté.

Bravo à Ennahdha et à ce qu’elle a obtenu contre la volonté de beaucoup de tunisiens. Dommage pour le pays qui va encore régresser un peu plus, se perdre dans des querelles byzantines avec les obscurantistes qui continueront à placer leurs pions et leurs hommes un peu partout.

Alors c’est vrai c’est un coup de colère que je pousse. Mais je voudrai qu’il ait des suites et que des membres de Nidaa et même des parlementaires se révoltent contre ce mauvais coup fait à la volonté populaire. 

Je dis aussi et clairement aux députés de Nida que lorsque la prochaine fois ils se présenteront devant les électeurs, et cela viendra plus tôt qu’ils ne pensent, les électeurs se souviendront de ceux qui en votant pour ce gouvernement ont admis la présence des islamistes.

Je leur prédis un sort analogue à ceux d’Etakattol et du CPR qui croyaient, après leur trahison (à la vérité moins énorme que celle de Nidaa) se présenter devant les électeurs. On sait ce qu’il est advenu. Ne croyez surtout pas que les électeurs et que la société civile auront la mémoire courte.

Jean-Pierre Ryf, publié le 2 février 2015 sur le Blog de Rachid Barnat, « La Troisième République Tunisienne ».


           


1.Posté par Demos le 24/05/2016 10:25
Lá on se trompe un peu d'analyse : la trahision de Beji et une bonne partie de nida tounés est un fait mais il cache l'essentiel . Beji s'est soumis a la pression des etats unis. De l'occident en general , qui a une nette preference pour les islamistes car liberaux idiots, hostiles a la democratie, sans la moindre refrence souverainiste, et mercenaires au service du meilleur payeur . Beji a trahi toutes ces valeurs en bon destouro-Rcdistes, ceux lá quii vendraient leur âmes au diable pourvu qu'on neutralise les valeurs de gauche qui sont la seule menace au clientelisme et aux valeurs reationnaires qui constituent depuis l'independance l'idéologie des pourris . Les chiens se flairent le cul et se reconnaissent ,...ennhdha et beji idem! .
Beji voit en gannouchi un alter ego . Ils sortent de la meme école et vont dans les mêmes chiottes .

2.Posté par Léon le 24/05/2016 12:22
Félicitations aux jeunes mariés! En espérant une belle progéniture qui saura prendre le meilleur du papa et de la maman, à savoir, l'opportunisme et le détournement à des fins personnelles de la parole de Dieu pour l'un, et du pétainisme politique pour l'autre.
On s'attend vraiment à une belle progéniture qui va nous faire oublier les glorieuses années 90 et 2000 et faire de la Tunisie un pays qui saura mendier aussi bien du côté européen que du côté oriental.
Que de belles perspective pour le peuple de la trahison collective. Ce peuple qui devrait apprendre à ses plus jeunes sujets au Kouttab et en maternelle, à ses moins jeunes sujets dans les écoles et lycées, et encore moins jeune à l'Université, et enfin à tous ses diplômés incultes, le VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Que Dieu me pardonne cette digression et ce détournement d'un de ses verset au profit de mon argumentation.
Le monde a complètement oublié votre révolution. Ses dirigeants se sont bien foutus de vous et sont arrivés à leurs fins. La Tunisie est de nouveau rentré dans l'anonymat, si toutefois vous estimez qu'elle en est un jour sortie. Peut-être légèrement lorsque Ben Ali commençait à gêner lors de ses prises de positions courageuses et souveraines lors de la première guerre du Golfe. Cette guerre à l'origine de tous les maux actuels. Cette guerre que nous avons combattue derrière l'Homme le plus extraordinaire que fut Si Hamadi Essid. Nous sommes de cette trempe de personnes et non de celle des traitres. Les dirigeants du Monde auraient mieux fait de suivre l'exemple de Ben Ali et d'écouter Si Hamadi Essid.
Je ne parles bien sûr pas des suppos arabes qui n'ont ni dignité ni principes. Ceux-là même qui furent l'appui logistique à votre révolution, bande de traitres! La révolution du mesquin (je veux dire du jasmin) puera le mesquin (je veux dire nawar eddifla) jusqu'à la fin des jours.
Qu'ils sont drôles ces peuples qui aboient contre l'impérialisme et le sionisme toute leur vie durant et qui se plient à leurs volontés dès que l'occasion se présente. Mieux vaut ne pas aboyer et refuser de se plier à eux. Comme le faisaient Siyédkom Bourguiba et Ben Ali.
J'ai le coeur gros comme çà contre ceux qui ont ruiné le labeur de notre ascendance. Ceux qui ont coupé les mains de ceux qui les ont mis à l'école, leur préférant les criminels de ce monde et les esclavagistes. La patience n'est pas leur fort. Ils ont jouit d'une ascension sociale sans équivalent dans le monde, mais cela ne leur a pas suffit. Il fallait tout de suite leur laisser place et même vous effacer aussi bien socialement, financièrement, historiquement que moralement. Un comportement digne de primates.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant souverainiste;

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter