Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Exclusif: les autorités tunisiennes n'ont rien fait pour soutenir Fathi Bayoudh


30 Juin 2016

C'est le témoignage exclusif de l'ami d'Anouar Bayoudh, un certain Aymen Souihli. Pour lui, le colonel major Fathi Bayoudh, qui a trouvé la mort dans l'attentat de l'aéroport Atatürk, n'a trouvé le soutient d'aucune partie tunisienne. C'est tout seul qu'il avait mené son enquête en Turquie pour se rapprocher de son fils et le convaincre de quitter Daech.


Je connais personnellement le fils du Colonel-Major Dr. Bayoudh, décédé à Istanbul hier soir (paix à son âme). Etant au courant de tous les détails concernant son départ "en Syrie", je tiens à donner quelques précisions concernant les faits qui sont repris par les nos médias merdiques et irresponsables. Je tiens aussi à souligner l'hypocrisie du ministère de la Défense tunisien et du ministère de la Santé (lisez jusqu'au bout).

1- Tout d'abord, le fils du Dr. Fathi Bayoudh, Anouer, est parti en Iraq (et non pas en Syrie comme le relayent les médias de merde), il y a à peine 7 mois et non pas 2 ans! J'ai même joué au foot avec lui à Tunis en août 2015. Il s'est ensuite déplacé en Syrie après avoir décidé de quitter Daech.

2- Le Dr. Bayoudh était en Turquie depuis plus de 2 mois afin d'assister son fils dans ses déplacements dans le but de le rapprocher des frontières turques, par le moyens d'intermédiaires turcs et de guides syriens qui ont demandé des sommes considérables d'argent contre cette "assistance" ("Tahrib").

3- Il a fallu beaucoup de temps et des efforts colossaux pour que l'ambassade tunisienne accepte enfin d'intervenir dans le rapatriement de l'un de ses CITOYENS (à savoir le fils du Dr. Bayoudh), malgré le fait que le père a été l'un des plus grands serviteurs de notre Tunisie. Je ne donnerai pas plus de détails sur ce qui leur a fait changer d'avis pour enfin intervenir, mais ce n'est en aucun cas la volonté de notre pays de protéger ses enfants.

4- Le Dr. Bayoudh était en long congés durant cette période difficile où il n'hésitait à aucun moment à mettre son argent et à risquer sa propre vie pour son fils. Après un mois de congé, Dr. Bayoudh a demandé une extension de congé sans solde qui a été refusée par le ministère de la santé et par le ministère de la Défense, alors qu'ils étaient bien au courant qu'il était en Turquie pour rapatrier son fils!!!!!!!! Le Dr. Bayoudh, sans hésitation, a décidé de continuer sa mission, en dépit du refus de cette demande de congé par les ministères et au risque de perdre son poste!

5- Après avoir enfin et miraculeusement réussi à faire passer les frontières turcs à son fils, le Dr. Bayoudh, était parti à l'aéroport pour accueillir sa femme qui souhaitait être présente pour retrouver son fils qui a frôlé la mort à plusieurs reprises. C'est alors à ce moment triste qu'il a rencontré la mort à l'aéroport.

Cet homme est un véritable héros. Paix à son âme. Au jour d'aujourd'hui, je ne connais qu'une seule personne qui s'est battue toute seule contre Daech et qui s'est imposée: il s'agit du Dr. Bayoudh (allah yar7mou w ina3mou). Que son histoire soit un exemple pour nous tous.

Les dirigeants à la tête du ministère de la Défense et du ministère des Affaires étrangères sont les plus gros hypocrites que la planète ait connus. Ils n'ont pas hésité à présenter leurs condoléances à la famille du Dr. Bayoudh, sans le moindre scrupule. Honte à nos ministères et honte à nos médias, qui dans le souci d'apporter des scoops, n'hésitent pas une seconde à déformer les faits.

Aymen Souihli
 


           


1.Posté par Léon le 08/07/2016 10:25
J'appelle TS à se renseigner sur l'immolation récente, dans la ville de Sfax (la veille de l'Aïd), d'un père de trois enfants, titulaire d'une thèse en mathématiques obtenue en France.
Après avoir exercé en tant que contractuel pendant des années, Imed Ghanmi a été mis dehors par l'administration post-merdolutionnaire, et s'est résilié à exercer des pseudo-métiers, comme la vente à l'étalage de produits divers et variés. Un métier qui lui permettait tant bien que mal (et plutôt "mal") à subvenir aux besoins de sa famille et à nourrir ses enfants.
Mais l'étalage lui fut confisqué par les forces de l'ordre. Forces agissant dans le pays du désordre actuel, dirigé par les pions de pays tiers, ainsi que par les traitres qui ont dit un jour "Dégage".
UN DOCTEUR EN MATHÉMATIQUES, et non pas un Bouazizi, qui se retrouve dans la Tunisie merdolutionnaire contraint d'exercer ce type de boulot pour nourrir sa femme et ses trois enfants. Jusqu'à l'immolation. Imed Ghanmi est aujourd'hui entre la vie et la mort.
Si pour Bouazizi et l'histoire inventée de toutes pièces quant à ses prétendus diplômes et sa prétendue moralité, la Tunisie prospère de Ben Ali s'est embrasée par la main des gueux; pourquoi pour cet homme, un vrai hyper-dipômé, et d'une vraie moralité, la Tunisie ruinée reste immobile?
La réponse est bien simple: C'est que le mouvement des merdeux du 17 Décembre jusqu'au 14 maudit, était TOUT SAUF SPONTANÉ.
Quels sont les responsables de cette manipulation menant une déroute allant droit dans un mur appelé ruine et colonisation? Qui les protège?
Ce qui est sûr, c'est que le peuple de la trahison collective a été pris à un tel piège à cause de ses pulsions de footeux régionalistes et de sa jalousie.
Les peuples ont ce qu'ils méritent. Savourez bien votre révolution que vous qualifiâtes un jour de "Bénite".
Votre révolution fut pour vous, une exaltation éphémère, mais sera, encore pour vous, un désastre durable.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant souverainiste. Disciple spirituel (et pas seulement) de Feu Mon Colonel Ferchichi.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

2.Posté par lekal laribe le 16/07/2016 16:19
Ce colonel est aussi responsable d'avoir élever un traître criminel en son sein ,c'est cela aussi la justice divine!!!

3.Posté par Essia le 16/07/2016 19:56
L'autre réponse est qu'il y a eu une prétendue révolution postiche! Les anciens membres du parti de Bourguiba l'ont organisée pour se débarrasser de Ben Ali et de son clan. Le peuple a suivi espérant y gagner quelque chose mais il n'en est rien. La Tunisie revient à la case de départ encore plus appauvrie!

4.Posté par Essia le 16/07/2016 20:10
"VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES." ==> que Dieu nous protège et protège notre pays.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter