Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Explosif : le Qatar a transporté 5000 terroristes de l'EIIL en Libye


9 Août 2014

C'est Rafik Chelly, ex directeur de la sécurité présidentielle (1984-1987), ancien haut responsable des services de renseignement tunisien et actuel secrétaire général du « Centre Tunisien des Etudes de Sécurité Globale », qui vient de l'affirmer dans une interview au quotidien arabophone Attounissia. Cela signifie qu’après avoir activement contribué à l’embrasement de la Syrie et de l’Irak, le Qatar veut déplacer le feu de la guerre civile et de la barbarie en Libye, c’est-à-dire, inévitablement, en Tunisie et en Algérie.


Explosif : le Qatar a transporté 5000 terroristes de l'EIIL en Libye
D’abord une précision : contrairement à ce qui a été dit dans certains médias tunisiens, l’interview de Rafik Chelly n’a pas été publiée dans le quotidien algérien « Al-Khabar », mais dans le journal tunisien Al-Tounissia, le 4 août 2014.

Par son mutisme, la troïka a boosté Abou Iyadh 

A la question « Est-il vrai que l’occupation de la Tunisie –comme le pensent certains observateurs pessimistes- par des organisations terroristes n’est qu’une question de temps, et que nous allons vivre le scénario libyen, syrien et irakien ? », l’ancien haut responsable au ministère de l’Intérieur, Rafik Chelly, a répondu : « On doit d’abord revenir à l’historique des événements qui nous ont mené à la situation actuelle. Aussi, depuis l’annonce par Abou Iyadh de la création d’Ansar al-charia, en avril 2011, après avoir bénéficié de l’amnistie générale, il a fait une démonstration de force en mai 2012, en sortant à Kairouan avec 5000 de ses adeptes. Malgré la menace que ces derniers constituaient sur la sécurité nationale, la troïka a observé le mutisme, ce qui a encouragé Abou Iyadh et ses troupes de réapparaitre l’année suivante, en déclarant qu’il est capable de mobiliser 50 000 personnes. Son intention était de profiter de la situation pour déclarer la ville de Kairouan émirat islamiste, ce qui a inquiété Ennahda, qui a interdit cette manifestation pour préserver son image auprès de l’opinion publique tunisienne et internationale… ».

Selon Rafik Chelly, c’est après l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi qu’Ali Larayedh a été contraint de classer Ansar al-charia comme une organisation terroriste, en dépit de l’opposition radicale de certains hauts responsables d’Ennahda. Et c’est à la suite de cette décision tardive que les dirigeants d’Ansar al-charia ont fui la Tunisie vers la Libye, où ils ont rejoint Abou Iyadh pour constituer, des camps d'entrainement à Sebrata et à Derna.

C'est le Qatar qui a rapatrié les djihadistes de l'EIIL

A la seconde question, «Ne pensez vous pas que c’est l’échec des islamistes en Libye qui a mis toute la région en danger imminent ? », Rafik Chelly a répondu que « L’échec cuisant des islamistes après les dernières élections du Conseil National a constitué un tournant périlleux. Il y a eu l’opération de l’aéroport (Libye), ensuite les déplacements d’Abdelhakim Belhadj, de Belkaïd et d’Ali Sallabi en Turquie, au Qatar et en Irak pour rencontrer l’EIIL, et ce pour deux raisons : primo, rapatrier les djihadistes maghrébins en Libye, secundo, conclure des contrats de vente d’armes modernes, avec l’accord de certains pays. L’aéroport de Syrte a été aménagé pour accueillir les cargos d’armes, de même que l’aéroport de Miitika ».

Faisant état de sources fiables, Rafik Chelly a ajouté que « Des avions sont arrivés en Libye à partir du  Qatar, et elles étaient pleines de djihadistes, ce qui explique les succès d’Ansar al-charia, notamment leur occupation d’une base militaire à Benghazi… Le nombre de ces éléments terroristes qui viennent de l’EIIL, dont beaucoup de tunisiens, oscille entre 4000 et 5000. Leur objectif, imposer leur domination sur la capitale,  ensuite occuper Zentan , auquel cas, le danger sur la Tunisie n’en sera que plus grand avec le franchissement des frontières….. ». Contacté par le correspondant de Tunisie-Secret à Tunis, Rafik Chelly a indiqué que parmi ces 5000 djihadistes, il y a près de 200 éléments de nationalité française. Autrement dit, des binationaux.

Rencontre secrète dans une ville Turque

On rappellera ici que, déjà en janvier 2014, Rafik Chelly a déclaré que au quotidien Attounisia (17 janvier), que « 4500 djihadistes tunisiens appartenant au mouvement d’Ansar al-charia, sont actuellement dans des camps d'entrainement en Libye ». Les 5000 djihadistes en question reviennent donc à leur point de départ, la Libye, où ils ont été entrainés et d’où les services qataris les ont transportés vers la Syrie, dès la fin de l’année 2011.

On précisera enfin que, sur la base de rapports de renseignement parvenus au journal algérien « Al-Bilad al-Jazairiya », celui-ci a révélé, dans son édition du 4 juillet dernier que des djihadistes libyens appartenant à Ansar al-charia, ainsi que des éléments de l’EIIL, se sont rencontrés dans une ville en Turquie pour conclure un accord consistant à transférer les djihadistes d’origine maghrébine présents en Irak, à les transférer vers la Libye pour renforcer les rangs d’Ansar al-charia dans ce pays ainsi qu’en Tunisie. Le même rapport de renseignement indique que l’EIIL a décidé d’élargir son djihad au Maghreb arabe et dans le Sahel, loin d’un Moyen-Orient déjà partiellement conquis.

Nebil Ben Yahmed       


           


1.Posté par Youcef Merani le 10/08/2014 03:44
Je crois qu'il est grand temps de chercher profondément et sans sentiment la source des violences et des barbaries qui sévissent dans tous les pays arabo-musulmans. Ces dits pays n'ont qu'un seul point commun, l'islam en l'occurrence, étant donné que tous les autres points sont incompatibles: Langues; Races; Géographie... tous sont différents et rien n'est commun que l'islam. Nous sommes en droit de demander si cette religion vient-elle réellement du vrai Dieu créateur?

2.Posté par hammiche le 10/08/2014 19:40
ce ne sont que des agents a la solde d israel....... et ne travaillent sousle couvert de l islam qu aux SEULS INTERET DISRAELS ET DU QATAR.... cest pour cela que les VRAIS OBJECTIFS D UN VRAI MUSULMAN SONT LAISSEES
DE COTE A SAVOIR....JERUSALEM ..ET LA MECQUE...!!!!!!!

3.Posté par Jamil Boukhris le 11/08/2014 11:15
j'ai trouvé ce commentaire de John Wayne dans Businesnews.

Un article récent de Tunisie Secret est écrit par Rafik C. que je connais bien et qui dans le temps a servi son pays avec dévouement avant de retourner la veste et de dénoncer injustement ce Ben Ali qui lui faisait confiance, à la nouvelle Tunisie des islamistes et du Qatar. Rafik C. hélas finit sa carrière de façon terne en retournant sa veste comme le commun des Tunisiens.
Dans son article de Tunisie Secret, Rafik C. informe du transfert de milliers de Djihadistes de la Syrie à la Libye. Fait que j'ai annoncé maintes fois sur Business News il y a de cela un an au moins.
Mais mes informations les plus prodigieuses sont celles faisant état d'attentats possibles en Tunisie qui utiliseraient comme lors de l'attaque de New York du 11 Septembre 2001, des avions bourrés d'explosifs et qui s'écraseraient sur des structures vitales à la Tunisie.
Je passe d'ailleurs des nuits entières à surveiller grâce a la technologie satellite de Google, l'aéroport Nasser de Tobrouk qui a mon avis serait la base idéale de départ de tels attentats puisque cet aéroport est entièrement sous le contrôle d'Ansar Al Chariaa.
Récemment toutefois, des avions auraient été dérobés à Tripoli même, ce qui a poussé les services secrets occidentaux dont la DST à avertir le monde et surtout le Maghreb quant à la possibilité de tels attentats.
J'en conclus que de ma vétuste demeure du Bardo et à partir de mes articles publiés sur Business News, je suis en avance par rapport a des services secrets ayant des satellites et des bases militaires sans compter les milliers de militaires et de fonctionnaires travaillant nuits et jours.
Les avertissements quant a de possibles attentats du genre « 11 Septembre » et qui frapperaient la Tunisie ou l'Algérie et qui ont été émis par la DST, la CIA, et les services secrets Italiens, ont poussé les Algériens à déployer des missiles sol-air a la frontière Tunisienne.
Je suis un pur produit de Bourguiba et un homme qui représente à merveille le régime de Ben Ali qui fut géré pendant 23 années par des cerveaux ayant comme satellites et porte-avions des intellects et un pragmatisme Bourguibien, sans compter une intelligence Benalienne que vous ne retrouvez jamais dans votre nouvelle Tunisie en phase de pre-theocratie.
Nous sommes des génies et vous n'étiez qu'un peuple de gueux servile de l'occident et de ses sionistes véreux.

F.M. Alias JOHN WAYNE

4.Posté par H-B le 23/08/2014 19:49
JE VOUS L'AVAIS DEJA DIT PRECEDEMMENT DES MILLIARDS DE FOIS ET JE VOUS LE REDIS, L'ALGERIE N'EST PAS UN PAYS OU ON ENTRE COMME DANS UN MOULIN. "guerre civile
inévitablement, en Tunisie et en Algérie." COMME TRES SOUVENT, VOUS PRENEZ DE HAUT NOTRE PAYS ET VOS SERVICES DE SECURITE. SCIEMMENT, VOUS CITEZ TOUJOURS LES ALGERIENS QUAND VOUS EVOQUEZ DES TERRORISTES ET NOTRE PAYS QUAND IL S'AGIT DE MENACES, COMME SI NOUS ETIONS UN PAYS FRAGILE QUI PEUT FACILEMENT ETRE ATTEINT PAR LE CHAOS. QUAND ALLEZ VOUS FAIRE PREUVE D'UN PEU PLUS DE SERIEUX DANS VOS TRAITEMENTS DE SUJETS? EN CE QUI CONCERNE L'ALGERIE ET LES ALGERIENS, NOUS SOMMES UN PAYS ET UN PEUPLE MATURE, VACCINE CONTRE LE RETOUR AU CHAOS. NOUS AVONS ENORMEMENT SOUFFERT PENDANT LA TERRIBLE DECENNIE NOIRE D'UN TERRORISME D'UNE EXTRÊME SAUVAGERIE, NOUS AVONS PAYES UNE LOURDE FACTURE. NOUS AVONS CHEREMENT PAYES LA PAIX,SECURITE ET STABILITE ET NOUS NOUS LAISSERONS DESTABILISER PAR PERSONNE. CETTE GUERRE CIVILE QUE VOUS CROYEZ TOUTE HONTE BUE INELUCTABLE DANS NOTRE PAYS, SE FRACASSERA SI ELLE TENTE DE TRAVERSER NOTRE PAYS, GRACE A NOTRE PUISSANTE ARMEE NATIONALE POPULAIRE QUI PROTEGE BIEN LES FRONTIERES, NOS SOLDATS QUI NE DORMENT JAMAIS A CAUSE DES COMPLOTS CONTRE NOTRE PAYS ET NOS VAILLANTS SERVICES DE RENSEIGNEMENTS, NOTRE PAYS NE REPLONGERA PAS DANS LA FITNA. IN AMENAS JANVIER 2013, GRACE A LA BRAVOURE DE NOTRE ARMEE, LES TERRORISTES ONT ESSUYES LA BEREZINA. LE TERRORISME DANS NOTRE PAYS EST REDUIT A DES EPARS RESIDUELS ET LES TERROS CONTINUENT A ETRE NEUTRALISES PAR NOS FORCES SE SECURITE QUI SONT TRES PROFESIONNELS ET DONT CELA EST RECONNU PAR TOUT LE MONDE. ET VOUS CROYEZ QUE LE CHAOS PEUT REVENIR DANS NOTRE PAYS? PATHETIQUE. COMME L'A SI BIEN DIT DEUX DE NOS MINISTRES, L'ALGERIE EST EXPORTATRICE DE STABILITE. VOUS OSEZ SOUS ESTIMER L'ALGERIE QUI EST LA PUISSANCE REGIONALE NATURELLE SUR TOUS LES PLANS MAIS MALHEUREUSEMENT VOUS SOUS ESTIMEZ AUSSI VOTRE PAYS ET VOTRE ARMEE. VOUS AVEZ HELAS PERDUS RECEMMENT 14 SOLDATS DANS UNE ATTAQUE DE TERRORISTES, MAIS CELA NE SIGNIFIE PAS QUE VOUS ETES FAIBLES, QUE VOS FORCES DE SECURITE SONT INCAPABLES DE VENIR A BOUT DE LA BÊTE IMMONDE. GRACE A VOTRE ARMEE ET L'ARMEE ALGERIENNE QUI APPORTE SON EXPERIENCE DANS LA LUTTE ANTITERRORISTE, GRACE A LA COOPERATION ENTRE LES ARMEES TUNISIENNES ET ALGERIENNES, LA TUNISIE NE SOMBRERA ELLE NON PLUS PAS DANS LE CHAOS.

TS- Juste pour rappel, notre journal a été le premier à défendre l'Algérie et à dénoncer la conspiration qui se tramait contre elle dans la foulée du printemps dit arabe. Vous devez lire nos archives.

5.Posté par H-B le 23/08/2014 20:05
«Le Makhzen figure parmi les instigateurs de certaines organisations (terroristes) et sa drogue constitue une source de financement de leurs activités», a déclaré, lundi dernier à Alger, le ministre sahraoui de la Reconstruction des territoires libérés.
Les grandes puissances (Etats-Unis, France...) ferment les yeux sur le plus gros trafic de drogue à l'échelle planétaire orchestré par le Royaume marocain. Le Front Polisario souligne sa connexion avec des mouvements terroristes de la bande sahélo-saharienne et l'objectif qui lui est assigné: la déstabilisation du Maghreb. «Le Makhzen figure parmi les instigateurs de certaines organisations (terroristes) et sa drogue constitue une source de financement de leurs activités», a déclaré, lundi dernier à Alger, le ministre sahraoui de la Reconstruction des territoires libérés.
«Les centres américains et européens spécialisés soulignent dans leurs rapports l'implication de l'Etat marocain dans la déstabilisation de la région et avec des mouvements terroristes dans la région sahélo-saharienne» a ajouté Belahi Sayed.
«Le fléau des stupéfiants qui cible les peuples de la région maghrébine et du Sahel africain, s'avère plus dangereux que par le passé...à cause de l'alliance des barons du trafic de drogue produite dans le Royaume du Maroc avec les groupes terroristes», avait fait remarquer le spécialiste des affaires de sécurité, Omar Benjana, à l'occasion d'une conférence qu'il avait animée à Boumerdès (une quarantaine de km à l'est d'Alger), en juillet 2013.
L'Algérie qui a reçu 614 tonnes de cannabis en l'espace de dix ans (entre 2003 et 2013), demeure le pays le plus exposé à la déflagration que peut provoquer cette arme de destruction massive.
Une guerre qui ne dit pas son nom, qu'a décidé de lui livrer le pouvoir marocain. Déstabiliser l'Algérie, est devenu une priorité pour le Makhzen.
«Les groupes terroristes soutiennent les barons de la drogue, ce qui accroît le danger pour les pays de la région, notamment l'Algérie qui a de longues frontières avec tous les pays de la région», avait tenu à préciser M.Benjana, cité par une dépêche de l'APS datée du 24 août 2013. Ce fléau a pris des proportions tentaculaires au point de préoccuper... les Etats-Unis.
«La corruption de la police et le laxisme tacite dans l'application des lois contre ce fléau demeurent un problème au Maroc», a dénoncé un rapport du département d'Etat américain publié le 12 mars 2013. «La plupart des grandes expéditions de haschich marocain, à destination de l'Europe sont transportées par bateaux à moteur et par d'autres petites embarcations...compte tenu de sa situation géographique et de ses infrastructures de transport, le Maroc sert de zone de transbordement pour la cocaïne en provenance d'Amérique latine qui est introduite clandestinement par l'Afrique de l'Ouest pour l'acheminer vers l'Europe», avaient souligné les enquêteurs US.
Un peu plus de trois mois plus tard, le Rapport mondial sur les drogues a enfoncé le clou.
Le Maroc demeure le «principal producteur et fournisseur mondial de haschich (résine de cannabis), dont la production est destinée principalement aux marchés européen et africain», soulignait le document présenté le 28 juin 2013 par le directeur de l'Onudc, Youri Fedotov, devant la Commission des stupéfiants de l'ONU à l'occasion de la Journée internationale contre le trafic et l'abus de drogues. Un business qui pèse 12 milliards de dollars. Il alimente les caisses des groupes terroristes qui n'ont pour seul objectif, que de mettre à feu et à sang la région...
http://www.lexpressiondz.com/actualite/200559-les-desseins-inavoues-de-mohammed-vi.html

IL EST TEMPS QUE VOUS AYEZ CONSCIENCE QUE LE MAROC FAIT PARTIE DE CEUX QUI ALIMENTENT ACTIVEMENT LE TERRORISME EN SYRIE

Il n'est pas exclu qu'il y ait des complicités du Makhzen marocain avec les groupes terroristes qui activent en Syrie, en Iraq et en Afrique du Nord.
Terrible aveu du ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad. «Un total de 1122 Marocains sont affiliés à des organisations terroristes en Irak et en Syrie, aux côtés d'autres ressortissants européens d'origine marocaine dont le nombre est estimé à 2 000 personnes», a révélé avant-hier, M.Hassad devant le Parlement précisant que 128 Marocains ont fait l'objet d'enquêtes dès leur retour au Maroc. Le ministre marocain n'a pas manqué d'avertir sur des attaques terroristes contre le Maroc. Du coup, le royaume retient son souffle. Un royaume déjà dans de sales draps et une monarchie qui exporte à outrance de la drogue vers le monde. Il n'est pas exclu qu'il y ait des complicités du Makhzen marocain avec le terrorisme. Que celles-ci soient directes où indirectes nul n'ignore que la première source de financement du terrorisme est constituée par les narcotrafiquants qui travaillent de concert avec les principaux animateurs de ce phénomène. Osons alors la question: le Maroc finance-t-il les activités des groupes terroristes avec des tonnes de drogue qu'il exporte à travers le monde?
Le Maroc dans la peau de la victime Le chiffre dévoilé par le ministre marocain n'est pas anodin et renseigne que la plus grande menace pour la sécurité du Maghreb et l'Afrique du Nord ne vient pas seulement de la Libye détruite par l'Otan, mais aussi du Maroc. Ce pays pour qui l'Algérie fut un laboratoire durant les années 1990 peine aujourd'hui à retrouver sa stabilité. Le terrorisme a toujours fait parler de lui au Royaume chérifien, ce n'est donc guère une nouveauté. Et ce n'est certainement pas une surprise que le ministre marocain souligne dans son intervention que des terroristes marocains occupent des postes de commandant dans les rangs de Daesh, comme ci cela était une fierté! A titre d'exemple il cite «émir militaire, émir de la commission financière, émir de la Zone Monts Turkman, émir des frontières terrestres».
Il ajoute que «ces individus rejoignaient les rangs de l'Eiil non seulement pour combattre à ses côtés, mais également pour recevoir des entraînements en vue de mener des attaques contre le royaume». Il affirme dans son intervention à ce propos que «les Marocains embrigadés acceptent de commettre des attentats suicides, 20 d'entre eux ont déjà exécuté des attentats semblables». Dans la peau de la victime, le Maroc par ce rapport rendu public à un moment où les relations entre le royaume et l'Algérie sont très tendues, mais au moment aussi où la question du Sahara occidental n'est plus une carte entre les mains du Makhzen, entend convaincre l'opinion internationale que le royaume est pratiquement l'unique cible des réseaux terroristes signifiant qu«'une coordination entre l'organisation EIIL, et d'autres organisations extrémistes activent dans la zone du Sahel et d'Afrique du Nord pour désigner les parties chargées d'exécuter le plan terroriste contre le Maroc». C'est dire que la menace provient de l'Algérie, au même titre que la Libye. Pour le ministre marocain «le plan terroriste contre le Maroc cible des intérêts et des personnalités publiques», affirmant dans ce contexte «nous disposons d'une liste des personnalités visées». A ce même sujet il souligne que «ces terroristes sont aidés en cela par l'expérience qu'ils ont accumulée en matière de fabrication d'explosifs, de techniques de combat, d'usage d'armes lourdes et par les formations qu'ils ont suivies dans plusieurs domaines militaires». Entre 2013 et 2014, plusieurs cellules spécialisées dans l'embrigadement et l'envoi de volontaires marocains en Syrie, en Irak, la Tunisie et la Libye ont été démantelées.
Le passé islamiste du royaume Le chiffre alarmant de Marocains qui activent dans des réseaux terroristes, entre autres, Daesh a certainement été un travail de longue date. Nul n'ignore que le passé du royaume et son implication dans le terrorisme est un fait qui a été confirmé durant les années 2000. Au-delà des activistes islamistes, même des éléments de l'armée marocaine ont été engagés. Ce qui confirme que la menace terroriste a toujours existé. Au cours de plusieurs investigations, menées par le passé, il a été établi que les islamistes marocains jouissent du soutien de hauts dignitaires du Palais royal et d´un nombre important d´officiers des Fars, pour la plupart, originaires du Rif. Ceux-là mêmes feraient partie d´une organisation dont l´objectif serait de créer un Etat islamique dont le roi Mohammed VI serait le calife. Le terrorisme marocain a débuté en 1995 et dispose de fonds importants fournis par les «wahhabites saoudiens» et Al Qaîda implantés à Kenitra, Tanger, Rabat et Fès pour les réseaux urbains. Selon les mêmes sources, ces terroristes marocains jouissent d´une grande facilité d´action dans le Rif. Casablanca étant un monde à part. Des sources soulignent que l´organisation terroriste marocaine aurait reçu plusieurs cargaisons d´armes en provenance même d´Israël. Le lot est constitué de dizaines de mitrailleuses lourdes, des fusils-mitrailleurs M60, des grenades, du TNT, du C4 et de la nitroglycérine. On précise également que l´activisme islamiste marocain est international. Rappelons, en effet, que des réseaux de soutien continuent d´être appréhendés par WDI GOS en Italie, mais aussi en Espagne. 413 individus chargés de faciliter la circulation internationale ont pu être interpellés en 2002 par les services sécuritaires italiens. Depuis le début de leurs activités, les éléments d´El Hidjra oua takfir marocains créée durant les années 1990 ont assassiné 368 personnes, dont des étrangers entre 2002 et 2004. Ceux-là sont soutenus par les tribus de Siba. La menace qui règne doucement mais sûrement sur le Maroc risque de mettre le feu au pays. Les conséquences peuvent être très nuisibles pour l'Algérie dont les autorités ne laissent plus rien au hasard. La vigilance est impérative et le dispositif sécuritaire a été renforcé à la frontière Ouest, les GGF, la Dgsn, les brigades volantes des douanes reçoivent régulièrement des renforts importants et les forces spéciales de l´armée algérienne sont à pied d´oeuvre. Aux dernières informations, on croit savoir que, pour sa part, le Maroc a entrepris un dispositif draconien, notamment dans les villes à forte concentration de bidonvilles.

Le Maroc exporte ses djihadistes
Il n'est pas exclu qu'il y ait des complicités du Makhzen marocain avec les groupes terroristes qui activent en Syrie, en Iraq et en Afrique du Nord.
Terrible aveu du ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad. «Un total de 1122 Marocains sont affiliés à des organisations terroristes en Irak et en Syrie, aux côtés d'autres ressortissants européens d'origine marocaine dont le nombre est estimé à 2 000 personnes», a révélé avant-hier, M.Hassad devant le Parlement précisant que 128 Marocains ont fait l'objet d'enquêtes dès leur retour au Maroc. Le ministre marocain n'a pas manqué d'avertir sur des attaques terroristes contre le Maroc. Du coup, le royaume retient son souffle. Un royaume déjà dans de sales draps et une monarchie qui exporte à outrance de la drogue vers le monde. Il n'est pas exclu qu'il y ait des complicités du Makhzen marocain avec le terrorisme. Que celles-ci soient directes où indirectes nul n'ignore que la première source de financement du terrorisme est constituée par les narcotrafiquants qui travaillent de concert avec les principaux animateurs de ce phénomène. Osons alors la question: le Maroc finance-t-il les activités des groupes terroristes avec des tonnes de drogue qu'il exporte à travers le monde?
Le Maroc dans la peau de la victime Le chiffre dévoilé par le ministre marocain n'est pas anodin et renseigne que la plus grande menace pour la sécurité du Maghreb et l'Afrique du Nord ne vient pas seulement de la Libye détruite par l'Otan, mais aussi du Maroc. Ce pays pour qui l'Algérie fut un laboratoire durant les années 1990 peine aujourd'hui à retrouver sa stabilité. Le terrorisme a toujours fait parler de lui au Royaume chérifien, ce n'est donc guère une nouveauté. Et ce n'est certainement pas une surprise que le ministre marocain souligne dans son intervention que des terroristes marocains occupent des postes de commandant dans les rangs de Daesh, comme ci cela était une fierté! A titre d'exemple il cite «émir militaire, émir de la commission financière, émir de la Zone Monts Turkman, émir des frontières terrestres».
Il ajoute que «ces individus rejoignaient les rangs de l'Eiil non seulement pour combattre à ses côtés, mais également pour recevoir des entraînements en vue de mener des attaques contre le royaume». Il affirme dans son intervention à ce propos que «les Marocains embrigadés acceptent de commettre des attentats suicides, 20 d'entre eux ont déjà exécuté des attentats semblables». Dans la peau de la victime, le Maroc par ce rapport rendu public à un moment où les relations entre le royaume et l'Algérie sont très tendues, mais au moment aussi où la question du Sahara occidental n'est plus une carte entre les mains du Makhzen, entend convaincre l'opinion internationale que le royaume est pratiquement l'unique cible des réseaux terroristes signifiant qu«'une coordination entre l'organisation EIIL, et d'autres organisations extrémistes activent dans la zone du Sahel et d'Afrique du Nord pour désigner les parties chargées d'exécuter le plan terroriste contre le Maroc». C'est dire que la menace provient de l'Algérie, au même titre que la Libye. Pour le ministre marocain «le plan terroriste contre le Maroc cible des intérêts et des personnalités publiques», affirmant dans ce contexte «nous disposons d'une liste des personnalités visées». A ce même sujet il souligne que «ces terroristes sont aidés en cela par l'expérience qu'ils ont accumulée en matière de fabrication d'explosifs, de techniques de combat, d'usage d'armes lourdes et par les formations qu'ils ont suivies dans plusieurs domaines militaires». Entre 2013 et 2014, plusieurs cellules spécialisées dans l'embrigadement et l'envoi de volontaires marocains en Syrie, en Irak, la Tunisie et la Libye ont été démantelées.
Le passé islamiste du royaume Le chiffre alarmant de Marocains qui activent dans des réseaux terroristes, entre autres, Daesh a certainement été un travail de longue date. Nul n'ignore que le passé du royaume et son implication dans le terrorisme est un fait qui a été confirmé durant les années 2000. Au-delà des activistes islamistes, même des éléments de l'armée marocaine ont été engagés. Ce qui confirme que la menace terroriste a toujours existé. Au cours de plusieurs investigations, menées par le passé, il a été établi que les islamistes marocains jouissent du soutien de hauts dignitaires du Palais royal et d´un nombre important d´officiers des Fars, pour la plupart, originaires du Rif. Ceux-là mêmes feraient partie d´une organisation dont l´objectif serait de créer un Etat islamique dont le roi Mohammed VI serait le calife. Le terrorisme marocain a débuté en 1995 et dispose de fonds importants fournis par les «wahhabites saoudiens» et Al Qaîda implantés à Kenitra, Tanger, Rabat et Fès pour les réseaux urbains. Selon les mêmes sources, ces terroristes marocains jouissent d´une grande facilité d´action dans le Rif. Casablanca étant un monde à part. Des sources soulignent que l´organisation terroriste marocaine aurait reçu plusieurs cargaisons d´armes en provenance même d´Israël. Le lot est constitué de dizaines de mitrailleuses lourdes, des fusils-mitrailleurs M60, des grenades, du TNT, du C4 et de la nitroglycérine. On précise également que l´activisme islamiste marocain est international. Rappelons, en effet, que des réseaux de soutien continuent d´être appréhendés par WDI GOS en Italie, mais aussi en Espagne. 413 individus chargés de faciliter la circulation internationale ont pu être interpellés en 2002 par les services sécuritaires italiens. Depuis le début de leurs activités, les éléments d´El Hidjra oua takfir marocains créée durant les années 1990 ont assassiné 368 personnes, dont des étrangers entre 2002 et 2004. Ceux-là sont soutenus par les tribus de Siba. La menace qui règne doucement mais sûrement sur le Maroc risque de mettre le feu au pays. Les conséquences peuvent être très nuisibles pour l'Algérie dont les autorités ne laissent plus rien au hasard. La vigilance est impérative et le dispositif sécuritaire a été renforcé à la frontière Ouest, les GGF, la Dgsn, les brigades volantes des douanes reçoivent régulièrement des renforts importants et les forces spéciales de l´armée algérienne sont à pied d´oeuvre. Aux dernières informations, on croit savoir que, pour sa part, le Maroc a entrepris un dispositif draconien, notamment dans les villes à forte concentration de bidonvilles.

6.Posté par H-B le 23/08/2014 20:08
La paranoïa marocaine
En déployant ses missiles vers ses voisins de l'Est, l'Algérie, la Tunisie et la Libye, le Maroc démontre une nouvelle fois, l'amateurisme de son génie militaire.
Une nouvelle fois le Maroc laisse exprimer son délire. Après avoir perdu sur le terrain diplomatique, après avoir perdu toute crédibilité dans la gestion du dossier du Sahara occidental aux Nations unies et après avoir perdu sur le terrain régional dans le Sahel, et dans le Monde arabe, il sort sa dernière cartouche, et tente de créer une guerre virtuelle en essayant d'attirer les regards des médias occidentaux sur sa dernière déclaration fantasmagorique.
Ainsi, le Maroc veut offrir une image d'un pays en guerre en déployant à El Hank, de Casablanca, une batterie de missiles et de chars. Est-ce avec cette artillerie vétuste que les Forces armées royales comptent recevoir Christopher Ross? Ou bien le Maroc se prépare-t-il, comme prétendu, à une éventuelle menace terroriste en provenance de la Libye? En tout cas, cette démonstration de force et exhibition de muscles frisent le ridicule et se rapprochent plus de la science-fiction que de la réalité géopolitique! Pour que cette menace terroriste soit réelle, elle doit transiter par l'Algérie avant d'atteindre le Maroc, mais les fabulations calibrées du Royaume dépassent même l'imaginaire d'un errant.
Ce pays, sous prétexte d'un risque majeur d'attentats, sort son arsenal de guerre pour faire face à une menace terroriste du bastion d'Al Qaîda au Maghreb islamique en Libye, s'il vous plaît! L'alerte a été donnée par son allié juré, les USA qui présument que «les djihadistes d'Al Qaîda au Maghreb islamique ont volé trois avions civils, lors des derniers combats ayant eu lieu à l'aéroport de Tripoli. Deux de ces avions sont en parfait état, et pourraient être utilisés par la nébuleuse qui a menacé de frapper des places vivantes au Maroc, en Tunisie et en Algérie». Ces avions doivent forcément passer par l'espace aérien de l'Algérie.
Or, le Maroc aux réflexions limitées, ignore la perception, que le survol de ces avions qui tomberaient entre les mains d'Al Qaîda seraient aussitôt abattus, une fois interceptés. Pour rafraîchir la mémoire au Royaume, on est bien dans l'obligation de lui rappeler, afin de ralentir son délire, que le défunt Houari Boumediene avait refusé en 1972 l'utilisation de l'espace aérien de l'Algérie à El Gueddafi qui s'apprêtait à envoyer ses Mig pour bombarder le Palais royal et aider Oufkir à exterminer la royauté marocaine.
C'était pourtant à une époque où l'Algérie et le Maroc étaient en plein désaccord. Alors, comment l'Algérie qui combat le terrorisme, depuis plusieurs années, permettra-t-elle à des «pilotes» terroristes de traverser son espace aérien? L'arrogance royale est souvent «formidable» dans son hallucination, le tout pour dissimuler son égarement politique et la perte de son image médiatique, à l'évidence pour séduire ses plus fidèles partenaires, la France et les Etats-Unis.
Dans la peau d'un désespéré, le Maroc ne doit-il pas reconquérir le coeur de ces deux puissances pour réorienter l'insupportable échec de ses manoeuvres à l'égard de l'Algérie pour une question relative à l'indépendance du Sahara occidental? C'est le cas de le dire, surtout quand on sait que les USA donnent souvent de fausses alertes, juste pour troubler l'atmosphère à titre de vengeance ou pour exercer une pression. Les alertes US sur un risque d'attentat terroriste au Nord de l'Afrique sont infondées, et véhiculent la mauvaise foi. Mais toute la question vise un double but, provoquer l'échec de Christopher Ross qui sera bientôt de retour, quant à la question de l'indépendance du Sahara occidental et faire pression sur l'Algérie pour la réouverture des frontières.
D'aucuns n'ignorent en plus, que cette représentation spectaculaire de l'armée royale ne vaut rien sur le plan de la compétence militaire, tout en sachant que l'Algérie demeure la première puissance militaire au titre des pays du Maghreb et dans le Monde arabe. Le message du roi n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, mais il est merveilleusement médiocre, voire déficient
http://www.lexpressiondz.com/actualite/200385-la-paranoia-marocaine.html

7.Posté par H-B le 23/08/2014 20:13
le royaume cherifien qui est un regime terroriste, qui produit, alimente,arme et finance des groupes terroristes, sera prochainement rattrapé par une déferlante de vagues de violences.il fait partie des etats qui participent a la déstabilisation de la syrie et cela se retournera contre lui. comme il a soutenu les actions du gia en algérie dans les années 1990, a hébergés des centaines d'égorgeurs sur son sol. régionalement, il soutient les terroristes au mali, libye et en tunisie.

8.Posté par H-B le 23/08/2014 20:26
il est temps que vous ayez conscience que le regime marocain entretient et manipule le terrorisme en tunisie.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter