Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Il faut détruire le Qatar et l’Arabie Saoudite pour éviter une 3ème guerre mondiale, par John Wayne


14 Août 2014

On ne présente plus le mystérieux John Wayne, pseudo d’un ancien haut fonctionnaire de l’Intérieur et des Affaires étrangères tunisiennes, qui empêche les mercenaires et les traitres de dormir. A la suite de notre article « Avec des preuves, un opposant qatari accuse son pays de financer le terrorisme », il nous a adressé cinq commentaires dont nous avons fait l’article suivant.


Bachar el-Assad, le Georges Clemenceau des Arabes.
Bachar el-Assad, le Georges Clemenceau des Arabes.
Je suis le premier dans le monde à avoir prédit le retour de la guerre froide. C’était dans le journal électronique Tunisien Business News et moins d’une année après le 14 Janvier 2011, quand la Syrie plongeait dans une violence inédite lors de laquelle le régime laïque et nationaliste de Bashar Al Assad révélait une fois de plus au monde sa relation historique, étroite et loyale avec la Russie.

Oui, la guerre froide est de retour et en nationaliste Arabe, je m’en réjouis car après tout l’ex-guerre froide a vu le soutien indéfectible de l’URSS pour un monde Arabe délaissé et saboté par l’occident au profit d’Israël.

Qui ne se souvient pas du moment de gloire qu’a été l’affaire du Canal de Suez quand Moscou menaçait de frapper de ses missiles Paris et Londres et quand Israël, l’Angleterre, et la France rebroussaient chemin penauds face à un Nasser déterminé et un canal de Suez impraticable à la navigation par ses navires coulés par le Rais ? Ce jour la fut avec l’indépendance de la Tunisie, l’un des moments les plus glorieux de mon existence.

La troisième guerre mondiale a commencé

Mais cette nouvelle guerre froide n’en est plus une aujourd’hui. Il s’agit d’un début de troisième guerre mondiale dans laquelle les puissances nucléaires de l ‘OTAN et la Russie s’affrontent par pays interposés… Pour le moment !

Ce qui est encore plus grave est que la fin de cette guerre dans un futur proche est très improbable et qu’il est très probable aussi qu’elle se solde par la mort de millions de civils innocents comme ce fut le cas pendant la première et seconde guerre mondiale.

Mais pis que ça, cette guerre s’est étendue aux portes de la Russie, en Ukraine où l’OTAN inconsciente procède à des exercices militaires sous le nez d’un Moscou exaspéré et dont la constitution précise que ce pays historiquement proche des Arabes se réserve le droit d’utiliser l’arme nucléaire afin de préserver sa souveraineté et l’intégrité de son territoire.

La troisième guerre mondiale a débuté. Et si l’on compte les pogroms, exactions, atrocités, et meurtres commis en Syrie, en Libye, et en Irak, cette guerre aura très bientôt son million de mort et son génocide d’une minorité religieuse, comme pour la seconde guerre mondiale.

Il manque les camps de concentration mais ceux-ci existent dans les prisons Libyennes ou des geôliers salafistes proches de Bernard Henry Levi, entassent des noirs Africains accusés d’avoir travaillé pour le régime de Kadhafi. Et dans le cas des salafistes du levant en Irak, ils ont pour chambres à gaz ces fosses du désert ou ils enterrent vivants des femmes et des enfants ayant commis le crime d’être Chrétiens.

Le 14 janvier 2011 fut un coup d’Etat de la CIA

Cette guerre a eu comme incident déclencheur non pas l’assassinat d’un Archiduc ou l’invasion de la Pologne, mais l’immolation d’un repris de justice transformé en martyr d’un régime soi-disant abusif et dont les méfaits de sa belle-famille ont été exagérés, par des millions de Tunisiens l’un aussi inculte que l’autre. Un incident happé par la CIA qui après avoir commandité un officier de l’armée Tunisienne souffrant du complexe du blanc, a réalisé un des putschs les plus astucieux de son histoire. Même plus astucieux que ceux de Téhéran, de Saigon, de Santiago du Chili, ou du Guatemala.

Le coup d’état de la CIA du 14 Janvier 2011 s’est si habillement déroulé qu’il laisse encore un doute et une confusion au sein de la population Tunisienne qui croit encore dur comme fer que la rue a délogé Ben Ali de son Palais de Carthage dans une victoire du peuple qui a galvanisé d’autres révolutions de la liberté et de la dignité dans d’autres pays Arabes et leurs tyrans. Des révolutions dont les Gavroches sont en barbes et en qamis et brandissent des têtes coupées exsangues et aux yeux glauques.

Les coups d’états de la CIA portent en général la signature de ces services secrets destructeurs. Cet organisme ne porte en général pas de masque. Saigon et ses généraux ont même été jusqu’à attendre officiellement le feu vert de l’ambassade des Etats Unis qui pris la forme d’un appel téléphonique.
A Santiago au Chili, la CIA a mobilisé destroyers et sous-marins et des milliers de marines qui ont même procédé à un début de débarquement.

A Téhéran, le coup d’état contre Mossadeq a vu Kermit Roosevelt, petit-fils du Président Roosevelt, distribuer des billets de 100 dollars à la pègre des rues soutenue par les Mollahs de Qom et le Bazaris Iraniens pendant que l’armée du général Fazlollah Zahidi passait les menottes a un Président Mossadeq élu démocratiquement. Le coup d’état de Téhéran fut un coup d’état en devises qui couta la modique somme de dix milles dollars. Dix milles dollars pour démettre de ses fonctions le Président d’un pays au passé millénaire et cela afin que la Anglo Persian Oil Company, qui plus tard se nommera British Petroleum, puisse demeurer Britannique et alimenter en hydrocarbures les navires de l’empire de Londres se rendant en Inde ou à la corne de l’Afrique par le canal de Suez.

A Tunis pendant le mois de Février 2011, des billets de banque étaient distribués sur l’avenue Habib Bourguiba par des inconnus conduisant des Mercedes et cela peu avant la démission de Mohamed Ghannouchi. Sans doute que l’utilisation de billets en dollars aurait été trop voyante. Il arrive parfois à la CIA d’innover dans ses coups d’états. C’était aussi quand la CIA avait comme mission avec son domestique le Qatar, d’effondrer complètement le régime de Ben Ali et de ne laisser au pouvoir aucun de ses génies de hauts cadres. Les vides politiques sont propices à ces parasites de l’humanité que l’on appelle islamistes et qui sont nourris dans leurs cages spirituelles de fanatisme par la CIA, le MI6, et le Mossad.

Et l’on est en droit de se poser la question suivante aujourd’hui : combien a couté le coup d’état de Carthage du 14 Janvier 2011 ? J’espère qu’il aura couté plus que dix milles dollars, une somme si ridicule quelle serait humiliante pour la Tunisie et son passé et sa culture trois fois millénaires.

Les derniers grands hommes politiques Français sont De Gaulle, Chirac, et Le Pen

Et cette guerre où des Chrétiens sont enterrés vivant dans le désert Irakien a comme tête la CIA, le MI6, et le Mossad, mais comme corps et surtout comme banques le Qatar et l’Arabie Saoudite, pays d’autant plus riches que le prix du baril se maintient à un prix élevé et stable depuis que George W. Bush a raye l’Irak de la carte et plongé une région entière dans une guérilla Chiite contre Sunnite permanente.
 
Les régimes féodaux du Golfe et d’Arabie ont pour désir ultime de perdurer sur des siècles et leur survie dépend de la création de zones de l’Islam fanatique tampons dans le monde Arabe.  Ces pays ne s’attaqueront jamais à Israël même si ce pays lui aussi commet son génocide, puisqu’ils servent l’état Hébreux indirectement, étant eux-mêmes et comme Israël de vastes bases militaires Américaines. 

L’Arabie Saoudite, la Turquie, et le Qatar comme la Tunisie d’ailleurs, sont sous commandement Américain.  Ils condamnent les atrocités d’Israël mais aident l’état Hébreux en obéissant à Washington et en faisant la promotion de l’islamisme et de sa barbarie dans le monde. Le Hamas est une création astucieuse du Mossad qui fera que les Palestiniens n’auront jamais de pays.  Il n’y aura jamais plus d’autres accords de Camp David grâce à l’entêtement des islamistes Palestiniens tombés dans le piège de l’extrême droite Israélienne qui rêve même de raser la mosquée Al Aqsa de Jérusalem.

Lors de mes années à la Sorbonne, je me suis passionné de civilisation Russe surtout que j’eu la chance comme à Sadiki d’ailleurs, de côtoyer les professeurs d’histoire les plus intelligents et les plus cultivés. Il y a pour moi la civilisation Russe et le reste du monde.

Les Russes même s’ils sont parfois maladroits politiquement en public lors des conventions internationales où le sionisme sévit et commande, représentent des êtres humains remarquables.  L’URSS a combattu le nazisme par elle-même sans quémander d’aide au Américains et sans résister pacifiquement par des gouvernements de Vichy.  Les Russes ont préféré perdre dix millions d’hommes face à la sixième armée du Führer que de capituler.

La France quand a elle a succombé au Blitzkrieg mais pire que ça, elle a collaboré avec les nazis afin de maintenir un mode de vie aristocrate, raffiné, et sophistiqué pour sa classe politique.  Finalement, certains Français n’étaient bons qu’à abattre des civils Algériens sans défense comme l’on abat un chien suspecté de porter le virus de la rage.

Certes la France m’a éduqué, mais ce que je reproche à ce pays est son aspect colonial dont le déguisement fluctue à travers les décennies.  La France fait la promotion des droits de l’homme dans le monde pour être un pays encore plus colonial.  Elle falsifie son passé génocidaire en Algérie pour condamner les autres génocides sauf celui d’Israël.  Les derniers grands hommes politiques Français sont De Gaulle, Chirac, et Le Pen.  Certains  nouveaux hommes politiques Français sont des Menahem Begin et des Golda Meir déguisés, quand ils ne sont pas des Al Capone, comme celui qui a détruit la Libye et qui joue aujourd’hui au sauveur providentiel d’une France économiquement exsangue.

Oui, il m’arrive d’éprouver un certain ressentiment à l’égard de la France, même si sa culture me fascine et que certains de ses grands hommes forcent le respect.  Mais je ne pardonne pas à ce pays d’avoir colonisé mon peuple et je fête la défaite de Dieng Bien Phu plus souvent que je ne fête mon propre anniversaire.

Et je ne désire même pas m’attarder sur la campagne militaire de la France en Libye qui, comme toute campagne coloniale, a détruit ce pays et son pauvre peuple agrippé à l’Islam comme solution à un sous-développement par choix.

Je n’ose également même pas m’étaler sur le support logistique et en armes apporté par François Hollande aux Salafistes Syriens, qui, aujourd’hui décapitent des Chrétiens de l’Irak et jouent de leurs têtes à la pétanque.

Oui, beaucoup de Français et certains de leurs hommes politiques, comme les Tunisiens d’ailleurs, sont des gueux. Même après des siècles de colonisation et de sévices commis en toute impunité, ils continuent à malmener de plein droit les peuples Arabes et à glorifier Israël.

Bachar el-Assad est le Georges Clemenceau des Arabes

Pour gagner les guerres, il faut s’attaquer aux infrastructures et au financement de ses ennemis. A la fin de seconde guerre mondiale, les alliés bombardaient toutes les nuits les usines de la Ruhr et les raffineries Allemandes. Un pays sans argent et sans pétrole ne peut guère mener de guerre. Pendant la première guerre du Golfe, l’armée Américaine qui avançait de ses tanks Abrams sur le Koweït, était suivie par des centaines de camions citernes. Dans une guerre, c’est le pétrole qui en est le nerf.

Cette troisième guerre mondiale pourrait durer des années surtout si l’on tient compte du triste fait que des pays comme l’Iran et le Liban pourraient être attaqués par les Djihadistes du levant et être entrainés dans ce conflit sanglant. L’homme qui sortira de ce conflit en héros légendaire sera non pas le Marechal Al Sissi, mais le Docteur Bashar Al Assad.

Le Marechal Al Sissi a certes sauvé son pays des griffes de l’Islam, mais il doit aller jusqu’au bout et rompre les accords de Camp David. Si l’on ne peut guère battre Israël militairement, ce pays doit être isolé et la victoire des Arabes viendra d’une guerre froide sans date limite qui réduira l’état Hébreux à une république de bananes désertique, surpeuplée, et ayant comme pendant le Troisième Reich une gestapo et des généraux répertoriés par l’ONU comme ayant commis des génocides en série. L’aide Américaine à l’Egypte est une forme de colonisation et de pression constante pour un maintien des relations diplomatiques avec Israël qui n’ont aucun sens. On ne doit pas se réconcilier avec un pays qui a un jour envisagé de lancer la bombe atomique sur Le Caire.

Comme je l’ai déjà mentionné, ce conflit sanglant fera de la Syrie le pays Arabe le plus puissant militairement. La Russie a besoin de la Syrie car celle-ci représente une zone tampon à l’islamisme qui guette ses populations musulmanes. Car si la Syrie tombait, les populations musulmanes du Nord Caucase entre la mer Caspienne et la mer Noire, basculeraient elle aussi dans le Jihad et s’attaqueraient au Kremlin. Apres tout, un sixième de la population Russe est musulmane.

Cette guerre pourrait être brève si la Syrie et son allié la Russie s’attaquaient aux infrastructures des sponsors du Jihad mondial, c’est-à-dire à l’Arabie Saoudite et au Qatar. Sans leurs infrastructures gazières et pétrolières, ces pays seraient neutralisés pour des décennies à venir et plongeraient dans la banqueroute.

La Russie a fourni à la Syrie des missiles balistiques de nouvelles générations mais ceux-ci, bien que très précis, ne peuvent atteindre que des villes comme Ankara ou Istanbul. La Turquie et son Erdogan sont un pays de gueux et une colonie Israélienne. Ils ne valent même pas un missile Russe.

Mais si la Russie devait installer en Syrie des missiles balistiques à longue portée qui attendraient les complexes gaziers du Qatar et les complexes pétroliers de l’Arabie Saoudite, la destruction de ces derniers marquerait un tournant dans cette guerre mondiale qui pourrait couter la vie a des dizaines de millions d’innocents.

Dans toute guerre, il faut une stratégie de réciprocité. Le Qatar et l’Arabie Saoudite s’apprêtent par leur cruauté et leur fausse version de l’islam à détruire le monde Arabe au profit de l’expansion d’Israël. Il s’agit d’ennemis du monde Arabe et de l’humanité.

La destruction de ces deux pays rendrait justice aux victimes de ce conflit mais aussi au Prophète Mohamed lui-même dont la parole a été usurpée par des régimes féodaux sanguinaires qui n’ont de respect ni pour eux-mêmes, ni pour l’espèce humaine.

Bashar Al Assad a débuté une guerre d’usure contre les Djihadistes de l’OTAN dont il ne peut que sortir victorieux. Une victoire qui fera de la Syrie un pays détruit mais renforcé comme la Russie après l’opération Barberousse d’Hitler. L’Armée rouge victorieuse a continué l’avancée de ses chars jusqu’à Berlin.
Les missiles de Bashar doivent atteindre Doha et Ryadh. Bashar Al Assad est le Georges Clemenceau des Arabes et Il doit être comme lui jusqu'au-boutiste.

F.M. Alias JOHN WAYNE. Ancien élève au Collège Sadiki, diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne. Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali. Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.


           


1.Posté par kimdee le 15/08/2014 01:46
Quelqu'un avait commenté il y a 2 semaines sous un article dans le magazine allemand "Der Spiegel" sur l'Ukraine que les députés étaient drogués grâce à la CIA (news qui sont passées en Russie à la télé) lors des manifestations du Maidan. Mes commentaires citant l'argent et les drogues qui ont été distribuées en Tunisie en Janvier 2011 ont été censurées systématiquement après chaque nouvel essai.

2.Posté par Ridmir le 15/08/2014 02:49
Et comme d’habitude VOUS lire c’est beaucoup de réconfort…, il alimente NOS réflexions. Bon vent là où VOUS êtes et ravie de pouvoir te lire à nouveau !

3.Posté par GentilTun le 15/08/2014 08:37
Et l'Algérie dans tout cela? Je viens de lire un article décrivant une opération militaire préventive de l'Algérie contre les terroristes qui infestent la Libye. J'aimerais avoir votre opinion éclairée là dessus.
Et concernant la destruction du Qatariel et de du ranch des Al Saoud, feu Saddam Hussein l'avait compris, mais trop tard. Il me semble que le dernier missile Scud de l'armée irakienne a été lancé contre le Qatariel en mars 2013.
J'avais lu un article où une source militaire russe évoquait la possibilité de détruire le Qatariel et le ranch des Al Saoud (descendant des juifs d'Arabie), en 24 heure
http://friendsofsyria.co/2013/06/30/russia-threatens-to-bomb-qatar-and-saudi-arabia/
Enfin, ne pensez-vous pas que l'alliance actuelle entre l'Egypte de Sissi et les saoudiens puisse aboutir à une action militaire contre le Qatariel?

4.Posté par Ben Hédi Lilia le 15/08/2014 09:54
JUSTE analyse basé sur le réel - J'attends impatiemment la victoire de Bachar Al Assad; c'est ce qui donnera un détour aux politiques des grandes puissances, vu qu'ils sont déjà et bien dépassés (ils sont eux-même touchés et ne seront jamais épargnés de l'affreuse arme qu'ils ont créée et qui est : les islamistes). La destruction des pays arabes se fera avec l'anéantissement du monde occidental!

5.Posté par dahech makrem le 15/08/2014 14:59
La destruction du Qatar et de l'Arabie saoudite,solution préconisée par ce pseudo patriote (qui semble avoir fait parti du MI où des tortures sont pratiquées),signifierait l'aggravation de la destruction du monde arabo-musulman et aussi la mise en place du projet sioniste,et qui sûrement se protégera en cas d'attaque de l'EI,si cet état présumé islamique continue son expansion (il parait que l'EI veut détruire la mosquée de la Mecque).

Je suis pour la destitution de toutes formes de dictature mais pas pour la destruction ou la guerre.

Alors ce qu'il préconise n'a aucune justification valable,à part le fait que le pouvoir exécutif tunisien est passé entre d'autres mains quelques mois et qui semble devenir de plus en proche des aspirations de john wayne,sauf le MI encore au main de Ben jeddou,récemment attaqué par des terroristes.

Ce qu'il préconise montre aussi la gravité de son état psychologique(il semble fort contrarié) et de son irresponsabilité,inciter à la destruction de 2 pays est purement cruel, c'est de l'ingérence pure et rien ne peux le justifier.

Cet état terroriste ne profite en rien au Qatar, ni à l'Arabie saoudite.
cet état terroriste ne peut que profiter au projet du grand israêl,qui englobe ces 2 pays et aux fabricants d'armes.

Pourquoi le Qatar et l'Arabie seraient impliqués à da3ech,alors que da3ech les menaces aussi!
Si le projet du grand israel existe et qu'il est en cours,ces 2 pays sont en danger aussi!

Sans preuve on peut dire tout et n'importe quoi,comme par exemple qu'Il se pourrait que le terrorisme en Tunisie soit orchestré par des fervents serviteurs au patron ben ali destitué!

Et je rajoute que je n'ai pas confiance en ces propos aussi :

car ce qu'il a écrit n'est pas spontané mais préparé par toute une équipe très professionnelle et experte en communication fervent serviteur du dictateur patron depuis 23 ans?

Car on a tous vu,via les images amateurs des tirs des snipers postés sur le toit du ministère de l'intérieur, sur la foule désarmé,le matraquage et le lacrymogène dans la rue.....ce personnage,qui n'écrit pas lui-même,est probablement un des cadres responsable de la torture illégale au sein du ministère....

".Et en ancien fonctionnaire de l'Etat Tunisien, laisser-moi vous dire une chose : au MIT, Leila Trabelsi était plus respectée et avait plus d'influence que Kamel L. qui nous a plusieurs fois vendu au journal Le Monde et que nous n'avons pas tabassé car Ben Ali était un homme bon et au-dessus de tout. Ben Ali nous avait demandé d'épargner cette loque et cet opportuniste. Beaucoup de mes collègues en auraient fait un punching ball. " extrait de ce lien :


http://www.hellocoton.fr/to/s6AB#http://protostarmonsite.blogspot.com/2012/11/john-wayne-le-mysterieux-cowboy-de-ben.html

6.Posté par Mouloudeen le 15/08/2014 16:26
Juste pour dire que la majorité du peuple algérien pense la meme chose.
En tout état de cause moi je pense qu'Il faut une véritable "révolution civilisationnelle" dans l'ensemble des monarchies arabes féodales (pays du golfe, jordanie, maroc) ou a titre d'exemple, la notion de citoyenneté se mesure au degré de soumission.

7.Posté par Léon le 15/08/2014 18:58
Si les tunisiens ont fini par comprendre que ces pseudo-révolutions n'ont rien de spontané, il n'en demeure pas moins qu'ils ont contribué à la mise à mort de leur pays en acceptant la manipulation sioniste et en aidant les putschistes étrangers à mettre fin à une Nation prospère.
Ce peuple qui a collectivement trahi a applaudi le viol de sa mère Patrie aussi bien à l'intérieur via les traîtres cyber-collaborateurs qui n'ont eu aucun scrupule à donner le dernier coup de poignard dans le dos de leur mère agonisante. De la pourriture humaine.
Concernant cet article de notre John Wayne, toujours aussi magistral et aussi agréable à lire. C'est un Homme que tous les tunisiens auraient mieux fait d'écouter. Sur ce, il ne dis jamais les raisons qui ont motivé les faiseurs de révolution et que j'ignore (mon seul point obscur, même si je pense que la raison essentielle est de taire toute velléité arabe au progrès).
Je me permets alors de rappeler aux tunisiens leur triste vérité en remettant le disque, c'est à dire un article que j'avais publié il y a quelques temps dans les lignes de ce même journal et dont voici la teneur:
Les vrais sentiments sur lesquels les tunisiens se sont appuyés pour faire leur révolution commencent à donner leur fruits. La haine, la prétention, le régionalisme, la jalousie...., ne peuvent aboutir sur la prospérité et le droit et n'engendrent que malheurs et misères.
Le tunisien révolutionnaire (un gueux, souvent diplômé et parfois même fils de grande famille) a voulu prendre Dieu à témoin de son action et a demandé sa bénédiction en se cachant derrière de nobles bannières tels les droits de l'homme, de la justice, de l'équité sociale.... Il a cru duper Dieu!!! C'est fou ce qu'il peut être peut être bête! Mais mon grand, Dieu lis directement dans ton coeur et non pas dans ce que tu racontes. Tu t'es menti à toi-même et non pas à Dieu!
En voulant détruire ceux que Dieu a pourvu, tu t'es détruit toi-même, petit envieux! Tu as aujourd'hui la conséquence de tes actes (Iqra Kitébéka! Kéfé binefsika alyawma 3aleyka hassiba!).
En plus, ne voulant pas reconnaître tu as fait le mauvais choix, tu enfonces le clou et essaie de trouver des responsables.
Mais mon cher révolutionnaire, Le responsable c'est toi! Ta prétention t'a tué!
Tes diplômes t'ont mené, par prétention, à insulter ceux qui ont TOUT FAIT pour que tu sois rayonnant et pour que tu réussisses. Tu a été leur fierté et JAMAIS ils n'avaient cru que tu détruiras un jour le pays qui t'a fait.
La haine et la jalousie! Bande de Gueux! En termes d"êtres sociaux" vous êtes la borne inférieure. Vous avez préféré le "deux tu l'auras" au "un tu l'as" et vous l'avez eu dans le bas-bas! Vous avez joué votre demeure contre un hypothétique château, vous êtes aujourd'hui dans un gourbi.
Votre révolution: Une exaltation éphémère; un désastre durable. Vous étiez tellement aveuglés de haine et de jalousie que vous n'aviez pas pu voir ni entendre les quelques sages voix qui vous appelaient à la raison. Alors crevez par votre haine et votre bêtise.
Ne disiez-vous pas que Ben Ali brandissait la menace terroriste pour nous faire peur? Hommes politiques et analystes de merde confondus! Le sang des soldats morts pour la Patrie est entre vos mains et vous êtes les seuls responsables. Sans oublier le sang des centaines de milliers d'arabes morts par votre faute. Je crains la vengeance de Dieu pour tous ces pauvres gens.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

8.Posté par khaled le 15/08/2014 20:11
à Gentil Tun.
L'armée Algerienne n'intervient ni en dehors des frontiéres Algeriennes(
la constitution Algerienne l'interdit !) ni n'accepte de bases étrangéres sur toute l'étendue de son territoire.
A bon entendeur ,salut.

9.Posté par khaled le 16/08/2014 07:20
Pourquoi le département US n'adresse-t-il pas un «Travel Warning» à l'Egypte, la Tunisie, au Maroc où une cellule de recrutement vient d'être démantelée, comptant au moins 1500 terroristes au sein de l'Etat Islamique (Daesh)?
Sous prétexte que deux groupes terroristes continuent de menacer la sécurité en Algérie, les Etats-Unis d'Amérique reviennent à la charge pour lancer un avertissement à l'égard de leurs ressortissants, les mettant en garde contre un risque imminent! Cette mystérieuse sortie médiatique qui intervient dans le cadre de la nouvelle mouture dite actualisée, du texte connu sous la dénomination de «Travel Warning», constitue un «non-événement», souligne le département des Affaires étrangères. Diffusé le 13 août par le Bureau des affaires consulaires du département d'Etat américain, cette mesure n'a aucun sens logique dans la mesure où elle intervient dans une conjoncture où la paix a retrouvé son chemin dans le pays. D'ailleurs, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif, a indiqué relativement aux craintes infondées des USA qu'«il s'agit d'une version d'un texte routinier et répétitif qui est livré aux ressortissants américains se trouvant en Algérie ou souhaitant s'y rendre pour des considérations liées à la législation de leur pays».
Dans ce même contexte, Benali Chérif ajoute que «l'affirmation, selon laquelle deux groupes terroristes continuent d'être actifs à travers le territoire algérien, est manifestement tout aussi infondée que la prétendue alerte du 4 juillet dernier, relative à des risques d'attaques contre des établissements hôteliers en Algérie». A priori, les USA sont de plus en plus mal informés, sinon autant dire que cette mesure d'alerte intervient au moment où l'Algérie a refusé de répondre favorablement à une demande de l'Oncle Sam pour l'installation de deux bases de drones au Sud. Prétendument, une démarche pour observer et suivre les mouvements des groupes terroristes en Libye. Un refus que les USA n'arrivent pas à digérer, en continuant à faire pression sur l'Algérie. Pourtant, s'interroge encore, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères sur «l'effet d'accoutumance à des formules stéréotypées qui continuent d'être appliquées à l'Algérie, alors même que notre pays a, en termes stratégiques, défait le terrorisme et pris place, depuis longtemps, parmi les acteurs-clés de la coopération antiterroriste dans le monde».
Quoi que l'Algérie en tant que pays souverain et indépendant n'a rien à prouver, ni de compte à rendre, elle continue, cependant, d'agir dans le cadre du respect diplomatique et du droit international, en remettant les pendules à l'heure, par le biais du porte-parole des AE qui souligne encore dans son intervention: «Ce texte, qui ne renseigne utilement ni sur les réalités vérifiables de la situation sécuritaire en Algérie, ni sur la qualité du partenariat algéro-américain dans nombre de domaines essentiels, a malencontreusement pour conséquence de détourner l'attention des véritables théâtres où la persistance et la montée du terrorisme, appellent une vigilance et une mobilisation accrues.» Le phénomène s'est bien ancré, effectivement, dans les pays touchés par la tornade du «Printemps arabe» et par où les USA et leurs alliés sont passés. En Libye, après l'intervention de l'Otan avec une couverture de l'ONU et l'appui des puissances occidentales, en Syrie, en Irak et en Tunisie. En favorisant les islamistes, les USA sont le premier pays au monde qui encourage la propagande et l'émergence du terrorisme, pourvu que ça reste loin de leur territoire. Usant d'une politique à double tranchant, ce pays s'adonne à des manoeuvres factices, il combat le terrorisme en Irak et le soutient en Syrie c'est tout le cynisme américain et celui de ses alliés. Sous peine de ne pas avoir réussi à mettre l'Algérie sous un autre emblème, les USA s'imaginent que le pays est une menace pour sa sécurité! Pourtant il n'y a pas de touristes américains en Algérie et peu d'entre eux connaissent peut-être l'existence d'un pays qui s'appelle Algérie. Ajoutons à cela que les diplomates américains se déplacent dans des bunkers, avec escorte, alors que les employés au Sud sont largement sécurisés mis sous haute protection. Cet acharnement contre l'Algérie ne peut être expliqué que par la mauvaise foi de la Maison-Blanche qui évite ce genre d'amalgame à des pays où le terrorisme s'inscrit dans le concept du «tout-sécuritaire»! En effet, pourquoi le département US n'adresse-t-il pas un «Travel Warning» à l'Egypte, à la Tunisie, au Maroc où une cellule de recrutement vient d'être démantelée, comptant au moins 1500 terroristes au sein de l'Etat Islamique (Daesh). Cette mise en garde contre des risques terroristes et d'enlèvements en Algérie, n'a pas été approuvée par Alger qui vient en rétractation de fustiger cette «mystification». Les mises en garde inutiles sont synonymes de mépris envers un pays que l'on prétend partenaire dans la lutte antiterroriste, uniquement parce que l'Algérie a refusé d'intervenir directement en Libye.
Si la vie des GI n'a pas de valeur aux yeux du Pentagone, envoyés à chaque occasion sous d'autres cieux et sur d'autres terres pour se faire tuer, les soldats de l'Armée nationale populaire représentent la dignité et la fierté de l'Algérie qu'elle ne va certainement pas sacrifier pour chasser les daeshiens de la Libye. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal l'a bien fait comprendre à John Kerry, soulignant que la Constitution est bien claire à ce sujet. Ni base de drones au Sud, ni intervention militaire en Libye, c'est comme ça et ça ne sera pas autrement. Quant aux mauvaises langues, l'Algérie s'est habituée et a toujours réagi avec beaucoup de diplomatie et de tact, s'il vous plaît!
L’expression.dz


10.Posté par walii Eddine le 16/08/2014 18:59
En tant que spécialiste de la sécurité et du renseignement, John Wayne ne peut pas ignorer les éléments d'information suivants:
1 - à la suite de la retraite peu glorieuse de ses troupes de Suez en juillet 1956, le Président du conseil français, Guy Mollet, qui voulait en outre châtier Nasser pour son soutien au FLN a livré à Israël le secret de fabrication de la bombe atomique ce que les Américains refusaient de faire à ce moment-là.
2 - Jean Marie Le Pen, présenté comme grand homme politique français à l'égal du Général De Gaulle ou de Jacques Chirac avait demandé à "rempiler" durant la guerre d'Algérie (c-a-d continuer son engagement dans l'armée après son service militaire) pour continuer à casser du fellaga.
3 - les Américains qui n'ont pas l'habitude de prendre des gants dans leurs relations diplomatiques avec les petits pays tels que la Tunisie avaient clairement signifié à Ben Ali qu'il n'avait pas à briguer un cinquième mandat en 2009. En passant outre cette directive, Ben Ali a commis vis-à-vis des Américains un crime de lèse-majesté - le deuxième après son soutien à Saddam Hussein lors de la guerre du Golfe - signant par là-même son arrêt de destitution.
Je rajouterais, enfin, qu'à mon avis, si une troisième guerre mondiale devait éclater dans les deux prochaines décennies ce serait entre les USA et la Chine qui est en passe de devenir la deuxième puissance mondiale et non entre les USA et la Russie.

11.Posté par kelam le 18/08/2014 18:38
je trouve que votre analyse géopolitique a des points positifs qui nous donnera une rétro perspective mais comme la souligné Wallii eddine ;la chine actuellement ce mêle de tout et son ambition devient une gourmande..sa place et sa position ce fait valoir et le BRICS devient une nécessité dans un paysage politique et de force ....

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter