Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


L’Europe exporte sa racaille islamiste en Syrie


13 Mai 2013

La télévision belge affirme que des Arabes de nationalité belge ont rejoint Al-QaÏda en Syrie (vidéo). Il est désormais avéré que des centaines de Belges, Français, Allemands, Suisses, Suédois, Hollandais, Italiens, Australiens, Américains, Canadiens, tous de confession musulmane, sans parler des Tchétchènes, Afghans, Pakistanais, Tunisiens, Libyens, Saoudiens…ont répondu aux appels au Djihad de Qaradaoui, Zaouahiri et Ghannouchi. L’Internationale Islamiste, financée par le Qatar et l’Arabie Saoudite et soutenue par les Etats-Unis d’Amérique, la Grande Bretagne et la France a le vent en poupe. L’armée arabe syrienne en a éradiqué beaucoup, mais plusieurs regagneront leur « patrie » d’adoption; autant de futurs Mohamed Merah, l’ignoble tueur d’enfants que le GIGN a envoyé au paradis d’Allah ! Ou retourneront dans leurs pays d'origine, la Tunisie, la Libye, l'Algérie, l'Egypte...là où le djihad a un grand avenir.


C’est un document de la RTBF réalisé par J.Katz, M.Somja, B.Duvilliers, M.Hanquet et diffusé le 30 avril 2013. Il parle des Belges et des franco-belges qui ont rejoint les réseaux terroristes en Syrie. Sami est un jeune belge d’origine tunisienne (un de plus !) et Abdelrahmane Ayachi est un franco-belge d’origine algérienne. « Si Dieu le veut, on va mettre le drapeau de la victoire sur Jérusalem et sur la Maison Blanche », promet leur chef islamiste, qui fait ainsi preuve d’ingratitude à l’égard des Etats protecteurs !

On n’ose pas encore indiquer avec précision le nombre de ces terroristes d’origine européenne et de « nationalité » islamiste. Le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, parle de « plusieurs dizaines de Français apprentis guerriers ». Certains estiment leur nombre à 600, mais une note confidentielle des services belges parle de 2500 djihadistes arrivés en Syrie par les frontières turques, et de près de 900, par les frontières jordaniennes. Voici un article du magazine français Causeur qui relate cette vérité scandaleuse.

Gros émoi en Belgique à la suite des révélations des journaux annonçant que de jeunes garçons issus de l’immigration sont partis combattre en Syrie. Incroyable ! La libre circulation des personnes et des biens inclurait donc aussi celle des combattants de Dieu ? On a connu des scoops plus surprenants…

La plupart de ces jeunes candidats au jihad sont originaires du nord du pays, de Flandre ou de Bruxelles. On parle d’un jeune de 17 ans, originaire de la petite ville de Vilvorde près de Bruxelles. Il s’est fait abattre comme un gibier par un sniper après deux petites semaines de présence en Syrie. Et les bonnes consciences de s’interroger : quelles sont les motivations de ces jeunes combattants ? Inutile de préciser qu’il ne s’agit pas d’aller porter la bonne parole de la démocratie face à la dictature d’Assad mais de tenter d’installer un régime islamiste à Damas. Si l’étonnement qui a suivi ces révélations n’était pas feint, il faut reconnaître que les autorités du royaume pèchent au mieux par naïveté et au pire par aveuglement.

La ministre de l’intérieur, pourtant grande adepte du multiculturalisme, a tapé du poing sur la table afin que les compagnies aériennes contrôlent mieux les jeunes qui s’offrent des petites vacances au Moyen-Orient. Il faut dire qu’un reportage de la télévision publique a fait du bruit. Une équipe de journalistes a suivi deux mineurs de 14 et 16 ans qui se sont envolés vers la Turquie après avoir passé, sans l’ombre d’une difficulté, les contrôles de sécurité. Destination fétiche des agences de voyages vendeuses de soleil à bas coût, la Turquie ne constitue bien sûr qu’une étape sur le chemin de la Syrie. Selon les autorités, il s’agit désormais de vérifier si ces jeunes gens possèdent une autorisation parentale pour effectuer le voyage. Piquées au vif, les compagnies aériennes rétorquent qu’elles n’ont pas à remplir le rôle de la police. De là à imposer un contrôle systématique à tous les Belges, la décision est difficile à prendre. On imagine difficilement l’instauration aux frontières d’un contrôle au faciès ou au prénom susceptible de pousser au suicide au nom de Dieu.

Depuis ces révélations, la presse s’est enflammée, comme si elle découvrait que les prêches de certains imams pouvaient être teintés de haine et d’appels à la guerre sainte. Qui parlait de naïveté ? Chacun disserte en vain sur une jeunesse en panne de repères, prête à aller se sacrifier pour un idéal exaltant, loin de nos trop rassurantes démocraties. Les experts se déchirent sur le nombre exacts de guerriers partis combattre de l’autre côté de la Méditerranée. Les chiffres oscillent entre plusieurs dizaines et… quatre ! De son côté, la ministre a avancé le nombre de mille combattants européens sur le sol syrien. Un imam affirme que douze belges ont déjà été tués dans cette sale guerre. Compte tenu de sa superficie, la Belgique figurerait en première ligne parmi les pourvoyeurs de chair à canon du désert. Même si elle s’avère tardive, l’émotion ressemble quand même à un début de prise de conscience. On commence à découvrir l’existence d’une jeunesse en voie de radicalisation, non seulement par l’intermédiaire de sermons enfiévrés mais aussi à travers les télévisions satellitaires et Internet. Pour autant, le réveil risque d’être de courte durée. Après l’échauffement médiatique, une large frange de la classe politique a appelé au calme pour éviter toute dramatisation de la situation.
Mais pourquoi ne pas plutôt crever l’abcès et tenter d’apporter des solutions de fond à un problème qui n’en est, de toute évidence, qu’à ses prémices ? Tunise-Secret.com

causeur.fr

 
 


           


1.Posté par Brahim Haddou le 14/05/2013 02:42
@u site causeur.fr
comme beaucoup d'autres frustrés, vous continuer à prendre vos désirs pour des réalités en citant l'algérie parmi les états où le jihad est promis à un bel avenir.en espérant cela, comme tant d'autres en manque, vous commettez une grave erreur de sous-estimer notre pays. car en algérie, le "jihad" wahabite est éradiquée, mort et enterré, ne vous en déplaise, il ne renaîtra pas de ses cendres. alors ne vous avisez pas de citer notre pays, ceux qui prennent de haut la nation algerienne, en croyant qu'elle est faible et que les "candidats au djihad" qu'ils soient algériens ou autre, viendront facilement faire exploser notre pays, se trompent lourdement. car l'algérie est un état vaillant, puissant avec une armée et des services de renseignements, puissants et vaillants, qui ne dorment jamais à cause des épées de damoclès qui menacent notre territoire.le gouvernement algérien est pragmatique et lucide, contrairement aux états occidentaux et leurs aplaventristes gouvernants libyens, marocains, tunisiens, egyptiens, qataris, turques, saoudiens, jordaniens... qui sont cyniques, produisent, manipulent et envoient des terroristes ensanglanter la syrie. alors, il est vrai qu'il y'a des terroristes de nationalité algérienne en syrie, mais contrairement à il y'a neuf, huit, sept mois, aujdh ils ne sont qu'une infimes minorités à rejoindre les rangs du "djihad" et ce, grâce à l'actif travail sans répit, des services de sécurités algériens qui démantèlent des réseaux venus de tunisie, maroc et libye, qui enquêtent et qui ont arrêtés plusieurs personnes avant qu'ils ne partent en syrie. qui plus est, les services secrets algériens et syriens coopérent et communiquent ensemble.sur le terrain en syrie, c'est la bérézina pour les rebelles de pacotille. les wahabites en syrie et en tunisie, qui pensent pouvoir faire ressusciter le "djihad" armé en algérie, rêvent car la puissante vaillante armée arabe syrienne aura creusé leurs tombes avant qu'ils ne songent à venir en algérie et la vaillante puisante armée algérienne nationale populaire, fera comme d'habitude une fine bouchée des terroristes qui tentent de pénétrer sur son territoire en avortant systématiquement les tentatives. on n'entre pas en algérie comme dans un moulin. à bonne entendeur.
citez plutôt le maroc, où le regime monarchique sioniste aplaventriste de l'empire, soutient le terrorisme en syrie et le manipule dans la région, le mujao est un produit marocain. tant que le maroc persistera dans son attitude, ca se retournera contre lui. voila pourquoi vous devez citer le maroc parmi les états où le "djihad" sera florissant à l'avenir, d'autant que c'est une monarchie très faible avec une armée qui est un produit dérivé.

2.Posté par Brahim Haddou le 14/05/2013 02:44
La paternité revient à l'Algérie qu'il faut saluer, car notre pays a refusé de rouler dans la combine de la mascarade appelée "printemps arabe", en refusant toute compromission et tout marchandage, soit avec les responsables de ces "révolutions", soit avec les tenants de l’interventionnisme

3.Posté par Rudy le 14/05/2013 03:16
Ceux qui y vont ces des petits cons, il savent tout mieux que quiconque, quand ils y vont ils peuvent en cueillir les fruits, j'apelle sa élimination naturelle, la faute a eux et a leur parents, je les connait, je suis Belge Néerlandophone, j'ai habité 25 ans a Bruxelles, Laken, 40 % dans ma rue ètait d'origine Marocaine et avec seullement QQ uns on pouvait faire une conversation convenable, ils se laisse influencer par ceux qui geule le plus fort, comme ici d'alleurs ceux qui écoute les prédicateurs qui tapent leurs frase comme avec un marteau dans les cranes vide ! En plus ils ont aucune notion voir discipline ou formation militaire, ils on vue QQ un se planter au milieu de la rue et vider le chargeur d'un Khalash..., et au paravant ils etait sans doute déja porteur d'un pantalon de tenue de combats, qq parts j'ai pitié avec eux parceque probablement responsable de beaucoup de morts dans les propres rangs, Friendly Fire, Des klettes ! C'est seullement malheureux pour les Syriens qui doivent temporairement ces cons chez eux, je le suis de près sur internet et je voit que l'armée Syrienne C comment les traiter, Amin

4.Posté par younsi djamel Algerien le 16/05/2013 12:22
à la petite ville de Vilvorde près de Bruxelles il doit y avoir un prédicateur très très fort qui perçois de l'argent du Qatar pour chaque recrutement ! Vérifiez messieurs des secrets de tintin eh.. Belge ! Sami est un jeune belge d’origine tunisienne et Abdelrahmane Ayachi est un franco-belge d’origine algérienne. Sami et point finale pour le tunisien mais pour l’Algérien il y a même son groupe sanguin et Bizarre! PAS de Marocains ! Alors qu en Belgique ils sont MAJORITAIRES ! Regardez ailleur circulez; il n y rien à voir !C'est de Bonne guerre ! Chapeau Au Mekhzen !

5.Posté par c.i.a. le 18/05/2013 08:24
On exporte pas cette racailles, on l' acceuille!, c'est pourquoi on doit les expulsers et fermer les frontières de l'Europe et de l'Occident. Pour ne plus acceuillir , commes des imbéciles , cette racailles, toutes catégorie de l'islam!!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter