Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


L’ISIL est une création de l’Occident pour disqualifier l’islam politique


25 Septembre 2014

C’est le point de vue d’un jeune universitaire tunisien que nous publions même si on ne partage pas entièrement son analyse. Nous pensons, en effet, que l’ISIL est une composante de l’islam politique que l’Occident a soutenu dès sa naissance en Arabie Saoudite avec le Wahhabisme, et son excroissance en Egypte avec les Frères musulmans en Egypte. Le cas de l’Iran en 1979 est lui-même un produit du géni stratégique occidental !


Nader Haddad, un jeune universitaire tunisien qui croit encore à l'islam politique qu'il defferencie de l'islamo-terrorisme.
Nader Haddad, un jeune universitaire tunisien qui croit encore à l'islam politique qu'il defferencie de l'islamo-terrorisme.
Militants takfiri, les membres de l’ISIL ont fait des progrès en Irak au cours des derniers mois. Il ya deux points de vue contradictoires sur l'origine de ce groupe terroriste. Un point de vue selon lequel l'ISIL a été, comme Al-Qaïda, créé par les services de renseignement occidentaux notamment la CIA, le Mossad d'Israël et le MI6 britannique. L'autre point de vue soutient que l’ISIS est née de l'intégrisme islamique.

Les deux visions offrent des arguments pour étayer leurs lectures sur les origines de l'ISIL. Le premier groupe se réfère à des accusés de réception par des responsables occidentaux au sujet de la participation de leurs organes de renseignement et de sécurité dans l'armement et le financement des militants de défense ISIL en Syrie.

La force militaire de 60.000 hommes ISIL et son équipement avec des armes modernes sont autant de signes de la dépendance du groupe takfiri vis-à-vis de certains pays du Golfe, principalement le Qatar et l’Arabie Saoudite. Mais le deuxième groupe estime que l'ISIL doit son succès en Irak à sa croyance profonde dans le takfirisme.

Identifier l'origine de ISIL est important, mais pas le problème principal de ces terroristes takfiri. Certains médias se concentrent sur la formation de l'ISIL afin de détourner l'attention du public de leurs crimes brutaux en Irak et en Syrie.

La question importante ISIL est que ce groupe terroriste est un co-produit de takfirisme-wahhabisme et de capitalisme libéral occidental dans le but d'anéantir l'idée de l'islam politique. ISIL est l'endroit où les intérêts de ces deux groupes se rencontrent. Malgré toutes leurs différences, le wahhabisme et le capitalisme libéral occidental sont opposés à une interprétation politique de l'islam et de la présence de l'islam en tant que discours complet pour diriger la vie individuelle et sociale de l'humanité. Quant au vrai fondamentalisme, il soutient que la politique doit être retirée de la vie quotidienne pour apporter le bonheur à l'humanité.

L'inimitié du wahhabisme saoudien à l’égard de la révolution islamique d'Iran depuis sa victoire en 1979 découle de ce contraste très idéologique. La révolution islamique de l'Iran a été une manifestation concrète de l'islam politique qui est en contraste frappant avec le salafisme et même le capitalisme libéral occidental.

La civilisation occidentale, menée par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, cherche à saper l'islam politique, et c’est la meilleure stratégie pour le renforcement de leur hégémonie. Cette stratégie présente une image falsifiée de l'islam politique, sous la forme d'un groupe comme ISIL. L'idée derrière cette ruse est de répandre l'idée selon laquelle l'islam politique ne produit rien que la violence et l'extrémisme. De même, les gouvernements occidentaux peignent une image violente et extrémiste de la révolution islamique de l'Iran dans une tentative de fausser l'histoire de cette révolution.

Mais cette marionnette qu’est l’ ISIL a une date d'expiration et djihadistes cesseront d'êtrer dès que leur existence commencera de menacer les intérêts des gouvernements occidentaux. L'Occident était favorable à l’ISIL lorsque ses militants menaient le djihad contre le gouvernement syrien. Les États-Unis ont même soutenu l’ISIL contre le président syrien Bachar al-Assad. Mais après l’offensive de l'ISIL contre l’Irak, et en particulier après avoir décapité le journaliste américain James Foley, cette organisation terroriste est devenue une grave préoccupation pour Washington et ses alliés arabes et occidentaux.

Al-Qaïda a été soutenue par l'Occident quand elle combattait l'ex-Union soviétique en Afghanistan sous prétexte de liberté et de démocratie. Mais dès qu’elle s’est attaquée aux Etats-Unis, elle a été étiquetée comme organisation terroriste internationale.

Ces tactiques ne doivent pas tromper tout le monde, parce que la stratégie occidentale vis-à-vis de l'islam politique n'a pas encore changé. Saper l'islam politique - qui répond aux besoins de l'humanité de manière efficace - est la stratégie la plus importante de l'Occident dans la création de groupes extrémistes et terroristes. Des penseurs et des intellectuels islamistes ou musulmans doivent prendre en compte cette question. Même si l'ISIL est susceptible d'être affaiblie dans les prochains mois, il faut s'attendre à l'émergence de groupes extrémistes semblables.

Nader Haddad , Doctorant-chercheur à l’Université d’Oxford, Diplômé de Paris 1 Sorbonne Panthéon .
 


           


1.Posté par lotfi le 25/09/2014 20:15
En voiulà un qui veut reprendre le flambeau de Mezri Haddad un jour.... Sorbonne..., philosophe, écrivain... Bref ça commence bien pour lui et dans Tunisie secret en plus! Bonne continuation Mr Haddad. Mais attention de ne pas trébucher dans vos analyses, l'Islam politique n'a jamais mené nulle part même en Iran.

2.Posté par riri le 26/09/2014 13:04
"l'islam politique - qui répond aux besoins de l'humanité de manière efficace"

mouais, l'humanité ne lui demande rien et se porte mieux sans.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter