Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


L’« élite » tunisienne en file indienne chez le Proconsul Rubinstein


7 Juin 2016

Comme Paul Bremer à Bagdad, Daniel Rubinstein trône dans son bunker aux Berges du Lac à Tunis. Comme à l’accoutumée, la nouvelle « élite » sortie de la « révolution » de la Brouette était au rendez-vous avec la Proconsul américain pour célébrer la fête de l’indépendance des Etats-Unis.


En file indienne pour renouveler l'allégeance au Proconsul Daniel Rubinstein.
En file indienne pour renouveler l'allégeance au Proconsul Daniel Rubinstein.
Après avoir évoqué hier la gent féminine, on s’occupe aujourd’hui du genre « masculin » qui a défilé en file indienne devant le Résidant général des Etats-Unis en Tunisie. Les mercenaires historiques n’étaient pas si nombreux cette année à la réception de la puissance « libératrice » et depuis, tutrice. Ils se font discrets parce qu’ils savent que le peuple sait désormais. Mais il y en avait suffisamment pour que nous leur consacrions cet article.

Ce rendez-vous à l’ambassade américaine, nous l’avions appelé il y a quatre ans la cérémonie du renouvellement de la « Bay-âa » (l’allégeance). C’est devenu une tradition depuis que les Tunisiens ont été « libérés » de leur indépendance un certain 14 janvier 2011. Autrement dit, depuis qu’ils ont troqué leur Souveraineté et leur dignité contre la fumisterie des droits de l’homme et la crétinerie de la démocratie…islamique !

On rappellera toujours que sous la présidence de celui que les Frères musulmans locaux et leurs complices gauchistes désignaient par « suppôt de l’Occident », c’est-à-dire Ben Ali, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique attendait des semaines avant d’obtenir une audience avec le ministre tunisien des Affaires étrangères. L’un des cables de Wikileaks « fuité » en 2011 révèle que son Excellence Robert Godec, ancien adjoint de Paul Bremer en Irak devenu ambassadeur des USA en Tunisie, se plaignait en 2007 auprès de son Departement d’Etat « d’attendre depuis six mois une audience avec le président tunisien » !

Autre anecdote, en 2004, Ben Ali a failli limoger deux de ses ministres pour avoir commis la « faute diplomatique » de s’être rendus à deux à la cérémonie américaine du 4 juillet. Les consignes étaient parfaitement claires depuis 1991 : un seul ministre peut représenter le gouvernement dans ce genre de festivité.

Depuis le coup d’Etat américain du 14 janvier 2011, l’ambassadeur n’est plus ambassadeur mais Proconsul ; il ne sollicite plus d’entrevue, on se plie à quatre pattes pour obtenir une rencontre avec son adjoint ! On, ce sont les ministres, y compris le premier d’entres eux, ce sont les chefs de partis, ce sont les députés, ce sont les gouverneurs, ce sont les patrons de journaux et de télévisions, ce sont les barons de l’UTICA, ce sont les apparatchiks de l’UGTT…sans parler des cybers-collabos qui ont mené la Tunisie à la déchéance et bientôt au chaos.

Deux faits saillants ont émaillé la cérémonie américaine du 1er juin dernier. D’abord le poète Sgheïer Ouled Ahmed qui doit se retourner dans sa tombe à entendre le Proconsul Daniel Rubinstein terminer son discours au peuple soumis par un extrait de son poème dédié au peuple résistant. Ensuite la bourde « involontaire » du Proconsul qui, dans son discours de bienvenu, a cité Mohamed Ennaceur, Farhat Horchani, Khémaïes Jinaoui, Zied Ladhéri, Noomane Fehri, Lazhar Karoui-Chebbi, Ali Larayedh et, bien évidemment, Rached Ghannouchi, mais pas Hafedh Caïd Essebsi !

Certains médias ont prétendu que le directeur exécutif de Nidaa Tounès s’est retiré en signe de protestation, mais notre correspondant infiltré à l’ambassade américaine nous a assuré qu’il est resté jusqu’à la clôture de cette cérémonie d’allégeance.
 
Karim Zmerli    

Album photos pour l'Histoire:
 

Fraternité islamo-sioniste entre Rached Ghannouchi et Daniel Rubinstein.
Fraternité islamo-sioniste entre Rached Ghannouchi et Daniel Rubinstein.

Le pauvre Mohamed Ennaceur !
Le pauvre Mohamed Ennaceur !

Monsieur et Madame Bouchlaka.
Monsieur et Madame Bouchlaka.

Hafedh Caïd Essebsi, vexé mais resté.
Hafedh Caïd Essebsi, vexé mais resté.

Mohsen Marzouk, une vieille connaissance !
Mohsen Marzouk, une vieille connaissance !

Ameur Larayedh, la crapule des Frères musulmans.
Ameur Larayedh, la crapule des Frères musulmans.

Abdeljelil Temimi, un habitué !
Abdeljelil Temimi, un habitué !

Un illustre inconnu !
Un illustre inconnu !

Lotfi Zitoune, le pachyderme des Frères !
Lotfi Zitoune, le pachyderme des Frères !

Photo de groupe des scouts du Proconsul !
Photo de groupe des scouts du Proconsul !

Photo de groupe de la Horde !
Photo de groupe de la Horde !


           


1.Posté par Fernand DANAN le 07/06/2016 17:41
Bonjour Mesdames et Messieurs,

J'ai lu en entier cet article sur l'invitation de l'Ambassadeur Daniel Rubinstein, et en tant que Tounssi Hoor, versé plus sur une Relance Economique avec l'Emploi URGENT des Jeunes, je me demande si la Tunisie, les Tunisiens et les Tunisiennes trouvent mieux que les Américains pour aider à sortir de ce marasme Economique et Financier. Les Américains sont les seuls, je dirai les Anglo-Saxons en général avec le Royaume Uni, l'Irlande et le Canada, pour aider au plus tôt la Tunisie. Dans ce cas, Arrêtez s'il vous plait de parler d'Impérialiste, de Colonialisme, de Soumission, de Tutelle, de Sionisme qui revient toujours, et apprenez à visualiser ce qui est bon pour la Tunisie venant du monde Anglo-Saxon et des Américains plutôt que d'attendre une aumône qui viendrait de la France, qui est plus que dépassée ou même de l'Europe. Quant aux Pays Arabes, c'est un leurre de penser qu'ils viendront investir en Tunisie, Ils ont de l'argent mais ils vont eux-mêmes investir vers les Etats-Unis ou dans des pays où les Américains ont déjà défriché des affaires potentielles.

N'oubliez pas que matin - midi et soir vous utilisez Google - Apple - Facebook - Amazon + Microsoft + Uber + Airbnb qui sont des mastodontes Américains, car les Américains ne s'arrêtent jamais d'améliorer leurs performances. je ne suis pas pro-Américain dans le sens primaire d'inféodé, mais ayant passé 7 ans aux Etats-Unis, je suggère de suivre leur modèle d'efficacité, de rapidité dans le travail et leur esprit de décision.

En Tunisie, les Raïs Houkouma successifs ne décident de rien, ils sont peureux, ils n'osent pas, ils ne créent pas, ils n'inventent pas, et ça donne un pays, Tounessna qui recule, ou tout au moins fait du surplace. La Tunisie est facile à mettre en route avec un Leader - Décideur qui soit pratique et incorruptible. Romdhanekom kareem, Fernand Danan Tounssi Hoor +33608763679 ou fdanan@gmail.com

2.Posté par henilbel le 08/06/2016 00:38
Effectivement.
C'est la cérémonie d'allégeance au Roi Lion auprès du chacal-consul.

3.Posté par Mohamed Hammar le 08/06/2016 12:50 (depuis mobile)
Que nos relations avec les Etats Unis et les pays anglo-saxons devraient être raffermies est une chose, et accepter la mascarade illustrée impeccablement par l''auteur de l''article est autre chose, cette acceptation étant un signe de décadence.

4.Posté par Had ade le 09/06/2016 02:22 (depuis mobile)
Un article avec un seul et unique but
Blanchissement du regime ben ali (Allah yehlkou) a travers le fait qu''il était en désaccord avec les americains ... du n''importe quoi

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter