Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Lazhar Akremi, du verbe haut au profit bas, par Hédi Mohamed


1 Juin 2016

Si dur soit-il, le portrait que l’auteur dresse de Lazhar Akremi vaut pour 90% de la nouvelle « élite » politique qui est arrivée dans la brouette de Mohamed Bouazizi, l’icône de la « révolution du jasmin ». Le titre de cet article est de la rédaction.


Lazhar Akremi s'est réconcilié avec le Père, le Fils et il ne reste plus que le Saint esprit !
Lazhar Akremi s'est réconcilié avec le Père, le Fils et il ne reste plus que le Saint esprit !
Je n’ai presque plus d’estime pour la presque totalité des politiciens ! Lazhar Akremi quant à lui, me donne l’envie de vomir. Il s’est mis à quatre pattes pour aller se prosterner aux pieds de BCE et demander son pardon. C'était bien l’homme qui a critiqué le plus les Sebsi et qui s’est opposé le premier aux pratiques non démocratiques menées dans le parti, dénonçant « tawrith » (la transmission du pouvoir au fils).

C’est aussi l’un des premiers qui ont quitté le navire en disant que Nidaa Tounes est mort. C’était aussi le ministre qui s’était opposé ouvertement à son chef et qui a démissionné du gouvernement, le qualifiant de tous les noms parce qu’il manquait de fermeté; l'accusant d'avoir les mains tremblantes, sinon qu’il n’avait pas de mains carrément.

« Sob'han Allah » ! Mon Dieu, comme nos politiciens changent vite de principes, de positions et de discours ! Aujourd’hui, le héros se dégonfle, retourne la veste, renverse les vapeurs et trouve le culot de dire exactement l’inverse de ce qu’il disait hier.

Il reprend sa place dans le parti Nidaa Tounes, se fait tout petit, et préfère y tenir le rôle d' « un serveur de café » que celui de « chef de chantier » ailleurs, selon ses propres termes. Un cas flagrant d’opportuniste qui manque de principes et de morale. Il compte « redresser » la barre de Nidaa Tounes en le conformant aux règles démocratiques, dit-il.

Je ne dirai pas que les autres sont des anges ou qu’ils sont des modèles à suivre, mais personne n’est allé si loin dans la traîtrise et le manque de savoir-vivre. Il n’apportera rien d’intéressant à Nidaa Tounes, sinon un peu plus de honte. Juste un type qui cherche une petite place à l’ombre à n’importe quel prix. A mon avis, il sera utilisé par les Sebsi (pére & fils) pour liquider Ridha Belhadj et Boujemaa Rmili, puis il sera jeté comme un kleenex.

C’est ce genre d’individus sans foi ni loi, qui sont à craindre le plus. Une prostitution et un nomadisme politiques qui écœurent les tunisiens ! Il n’est pas le premier à retourner la veste… Il ne sera pas le dernier… Ils sont tous désespérants !

Le problème est quand Nidaa Tounes fusionnera avec Ennahdha et sera englouti par la pègre ( un problème à l’ordre du jour et qui ne surprend personne ), que fera alors Lazhar Akremi ? Est-ce qu’il continuera à servir le café ou doit-il se convertir dans la pisse de chameau remède cher aux islamistes qui dominent Nidaa Tounes ?

Hédi Mohamed, sur sa page facebook, le 31 mai 2016.


           

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter