Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Le roi d’Arabie Saoudite ne soutient plus les islamo-terroristes !


1 Septembre 2014

« S’ils ne réagissent pas, l’Europe et les USA vont avoir les djihadistes chez eux » ! Le roi Abdallah se réveille enfin de sa léthargie. Mieux vaut tard que jamais ! Ses alliés américains et européens sont d’autant plus conscients du péril islamiste qu’ils ont contribué à son épanouissement. Avec le déchainement barbare de l’EIIL, ils ont finalement peut-être compris que le monstre qu’ils ont crée finira par les atteindre, chez eux. Mais tant que ces pays n’auraient pas changé de politique à l’égard de la Syrie, leur combat contre le terrorisme islamiste restera théorique et hypocrite. Isoler et sanctionner l’Etat voyou du Qatar serait à cet égard un signe fort.


Le roi Abdallah d'Arabie Saoudite : promis juré, je ne soutiens plus les islamo-terroristes !
Le roi Abdallah d'Arabie Saoudite : promis juré, je ne soutiens plus les islamo-terroristes !
Vendredi 29 août 2014, en recevant de nouveaux ambassadeurs accrédités en Arabie saoudite, dont celui des Etats-Unis, un proche allié de Ryad, le roi d’Arabie Saoudite a surpris en déclarant que l'inaction face au terrorisme de l’EIIL "est inadmissible" et qu'il faut agir avec force et détermination. "Vous voyez comment ils (les jihadistes) procèdent à des décapitations et font que des enfants exhibent des têtes coupées dans la rue", a-t-il encore dit, en s'élevant contre "la cruauté" de tels actes. Plutôt surprenant de la part d’un roi qui a massivement soutenu ces criminelles et ces barbares lorsqu’ils sévissaient en Syrie !

Le roi Abdallah, qui semble avoir retrouvé ses esprits, a ajouté "Ce n'est pas un secret pour vous, ce qu'ils ont commis et ce qu'ils vont commettre encore. Si on les néglige, je suis sûr qu'ils parviendront au bout d'un mois en Europe, et un mois plus tard en Amérique". En effet, ce n’est pas du tout un secret pour certains pays occidentaux, puisqu’ils sont complices dans la naissance et la métastase de ce cancer islamo-terroriste.

Le jour même de l'allocution du roi Abdallah, vendredi 29 août, le prince saoudien Al-Walid Ben Talel, en visite privée à Paris, se faisait recevoir par François Hollande à l'Elysée. Cette rencontre intervenait quelques jours avant la venue à Paris du prince héritier d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz, qui doit être reçu aujourd'hui 1er septembre à l'Elysée par François Hollande dans le cadre d'une visite officielle dominée par les questions de coopération militaire sur fond de crises au Proche et Moyen-Orient. Le prince héritier est en France pour dire en off ce que le roi Abdallah a déclaré devant le corps diplomatique en Arabie Saoudite. Autrement dit, on ne doit plus jouer avec le feu de l'intégrisme parce qu'il y a péril en la demeure, la nôtre comme la vôtre! 
   
Ce qui a fait réagir le roi saoudien, qui craint maintenant pour son royaume, c’est l’indécision et l’inaction de Barack Hussein Obama quant à des frappes aériennes contre les djihadistes de l'EIIL en Syrie après celles menées dans le nord de l'Irak.

C’est dans sa livraison du 30 août 2014 que le quotidien saoudien Asharq al-Awsat, suivi par la chaîne de télévision Al-Arabiya à capitaux saoudiens, a rapporté ces propos très révélateurs du roi d’Arabie Saoudite. Abdallah a également déclaré que "le terrorisme ne connaît pas de frontière et son danger peut toucher plusieurs pays en dehors du Moyen-Orient", où les djihadistes de l’EIIL sévissent avec barbarie  dans les territoires conquis en Syrie et en Irak grâce à l’argent saoudien et qatari, et grâce aux armes livrées par les américains, les britanniques et les français.
 
Même si elle est tardive, cette position du roi Abdallah constitue un tournant majeur dans la politique saoudienne. Elle s’inscrit dans la logique du soutien saoudien au général Abdel Fattah al-Sissi contre les Frères musulmans en Egypte.

Mais cette politique restera ambiguë tant qu’elle n’aura pas amorcée un changement radical dans la crise syrienne et tant qu’elle n’aura pas infligée une bonne correction à l’Etat voyou du Qatar, qui est le principal financier et soutien au terrorisme islamiste dans le monde arabe, africain et occidental. Et ça, l’Occident le sait aussi !

Lilia Ben Rejeb   
 


           


1.Posté par Léon le 01/09/2014 19:05
Logique! Depuis 2011, il a un excellent conseiller en sécurité. Devinez qui c'est!
Léon.

2.Posté par kimdee le 03/09/2014 00:38
ISIS is America’s New Terror Brand: Endless Propaganda Fuels “War on Terror”
http://www.globalresearch.ca/isis-is-americas-new-terror-brand-endless-propaganda-fuels-war-on-terror/5398675

3.Posté par JOHN WAYNE le 03/09/2014 13:12
JOHN WAYNE PLUS FORT QUE LA CIA (1)
Je vous ai souvent déclaré sur ce valeureux journal électronique qu’est Business News que Ben Ali et ses orphelins de Bourguiba comme moi-même, étaient plus intelligents et plus compétents que les membres de la CIA, sans avoir 800 bases militaires, des satellites, des dizaines de milliers d’employés, et un budget plus élevé que celui de l’état Français.
Et j’avais bien évidemment raison.
Car vous devez en peuple de bipèdes au stade Darwinien indéterminé vous poser ce matin la question suivante :
Qui fut le premier dans le monde et sur ce journal électronique qui un jour servira d’archives au futur gouvernement Nationaliste Tunisien, à avoir prévenu de la préparation d’une attaque sur le Maghreb qui utiliserait des avions comme ce fut le cas en ce jour fatidique du 11 Septembre 2001 ?
Il s’agit de moi bien sûr !
Et cela malgré les critiques, les moqueries, et le insultes sur ce site de beurres de France haineux et de sionistes véreux qui d’Israël attaquent mes écrits en espérant mais en vain affaiblir leur impact sur vos intellects de primates ébouriffés et aux aisselles touffues.
La CIA vient de confirmer l’imminence d’une attaque qui a l’anniversaire de la tragédie du 11 Septembre 2001, utiliserait des avions bourrés d’explosifs s’écrasant à grande vitesse sur des structures vitales au fonctionnement de l’état Tunisien.
En effet cet organisme sioniste et fourbe avec les bougnouls de votre genre, vient de confirmer la disparition de 11 aéronefs de l’aéroport de Tripoli suite à l’attaque de Djihadistes dont le sponsor principal est le Qatar et son émir avec lequel couchent vos hommes politiques dont Rached G. et Bajbouj.
Bajbouj, l’homme de la conférence de Doha qui servit à établir les plans destinés à la destruction de la Libye souveraine par l’OTAN.
Je suis de retour en Tunisie après avoir transité par Londres lors d’un voyage offert par mon fils, et qui me mena à Moscou comme du temps où je visitais un de nos ambassadeurs et ami en poste dans la ville de la Place Rouge et du Kremlin.
Ce fut une espèce de pèlerinage car Moscou n’a guère changé depuis l’ancienne URSS à part les voitures de luxe. Les Russes sont un peuple d’une intelligence hors du commun et dont l’art et l’histoire en font une puissance culturelle qui devrait demeurer invincible et fière à travers les siècles qui viennent.
Les Russes ont eu la chance de vivre sous Staline qui comprit très tôt que pour atteindre la dignité, les peuples devaient se sacrifier dans le travail afin de ne jamais connaitre de colonisation ni de défaites militaires.
Le travail crée l’indépendance économique, l’indépendance militaire qui elle-même crée la souveraineté, et permet aux peuples de préserver leur histoire et leur culture.





4.Posté par JOHN WAYNE le 03/09/2014 13:13
JOHN WAYNE PLUS FORT QUE LA CIA (2)
Les Tunisiens ont choisi la voie de l’Islam, c’est-à-dire de se prosterner devant un Dieu qui méprise les traitres et les paresseux, quitte à être entretenus par des peuples de blancs aux gènes supérieurs qui les guideraient vers des sociétés gangrenées par une religion n’ayant jamais vécu de révolution culturelle ni de modernisation. L’Islam comme je le dis souvent, est le Whisky que les colons blancs d’Amérique distribuaient aux peaux rouges qui aujourd’hui vivent reclus dans des réserves en lesquelles ils se désintègrent progressivement vers leur disparition totale.
Ce même destin attend les Arabes et surtout les musulmans qui sont plongés dans la tragédie de l’Islam, secte coloniale ayant bafoué la parole de bonté et de pardon du Prophète Mohamed, et qui maintient au pouvoir les tribus les plus cruelles d’Arabie.
Des tribus échangeant leurs ressources naturelles et leur souveraineté pour une protection militaire, des infrastructures temporaires, et des propriétés de luxe en Occident dont ils seront un jour évincés.
Mon vol Tunis-Air de Londres à Tunis était plutôt révélateur. C’est lors de ce vol en classe économique et entouré de gueux et de gueuses, que j’ai pu remarquer que les écrans du même aéronef étaient munis d’un système GPS indiquant à tout moment la direction de la Mecque. Les pressions politiques et financières du Qatar et de leurs larbins d’islamistes Tunisiens ont même eu raison de cette ligne aérienne dont Bourguiba était si fier.
Pas grand monde à l’aéroport à part quelques gueux et gueuses en hijab hurlant pour parler. Même en pleine saison touristique, la Tunisie est un pays démantelé et en phase de pré-effondrement théocratique.
Sans doute que Moise a décidé d’ignorer les prières et les cierges allumés par Amel Karboul a la Ghriba.
Comme je l’ai écrit maintes fois, je suspecte que l’aéroport Gamal Abdel Nasser de Tobrouk, ville préférée de Bernard Henry Levi, servira de base de décollage de tels avions s’ils devaient voler vers Tunis afin d’y recréer un 11 Septembre.
Les islamistes aiment les anniversaires mais il s’agit aussi d’une stratégie fréquemment utilisée en histoire des guérillas. La guerre du Vietnam eut comme offensive historique celle de Têt lors de laquelle toutes les bases américaines du Sud Vietnam et même l’ambassade Américaine de Saigon furent attaquées simultanément par le Viêt-Cong.
La Tunisie est le nouveau Vietnam des islamistes. Il s’agit d’un pays symbolique à conquérir.
En effet, cette terre vit pour la première fois dans le monde Arabe, la naissance de femmes Arabes libres, dignes, et ayant des doigts égaux à ceux de l’homme.
Bourguiba et Ben Ali furent comme pour Staline et la Russie, les miracles de ce pays détruit par son peuple.
Il n’y aura guère de miracle lors de votre 11 Septembre Tunisien.
Que flammes et destruction en châtiment de Dieu pour peuple de traitres.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien Elève au Collège Sadiki
Diplômé d’Histoire et de Sciences Politiques de l’Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l’Intérieur Tunisiens des gouvernements d’Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter