Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Les Tunisiens morts dans les tueries de Charlie Hebdo et Vincennes


10 Janvier 2015

Yoav Hattab, tunisien, Elsa Cayat, Yohan Cohen, François-Michel Saada et Georges Wolinski, français d’origine tunisienne, sont tombés sous les balles des criminels intégristes. Le jeune Yoav Hattab, Yohan Cohen et François-Michel Saada sont mort dans la tuerie antisémite de Vincennes ; Elsa et Georges, dans le carnage de Charlie-Hebdo. Cet article est un hommage pour eux, pour l'autre victime de la supérette de Vincennes, Philippe Braham (45 ans), et pour l’ensemble des victimes de la barbarie islamiste tombées ces derniers jours en France.


Au milieu de la photo, Avichay Hattab, le frère du défunt Yoav, qui était comme lui un bon patriote tunisien.
Au milieu de la photo, Avichay Hattab, le frère du défunt Yoav, qui était comme lui un bon patriote tunisien.

Yoav Hattab
Cela fait moins d’une année que Yoav Hattab, un jeune tunisien de 21 ans, s’est installé à Paris pour faire des études supérieures en commerce et en marketing. Originaire de La Goulette, où vit encore une petite communauté juive comme à Djerba, il était le fils de Benyamin Hattab, le grand rabbin de Tunis. Vendredi soir, sur les ondes de Mosaïque FM, son frère Avichay faisait le récit de cette journée tragique : «Le vendredi, mon frère fait toujours ses courses dans ce supermarché pour Shabbat, puisqu’il habite à Vincennes. Si dieu le veut, il est encore en vie, nous tentons encore de le joindre». Notre compatriote ignorait que son frère était déjà décédé, comme Philippe Braham, Yohan Cohen François-Michel Saada. Qu’ils reposent tous en paix. Selon certains sites tunisiens qui disent tenir leurs informations de la famille Hattab, Yoav est mort en héro. Profitant d'un moment d'inattention du criminel Amedy Coulibaly, qui avait déposé sur le comptoir l'une de ses armes, Yoav Hattab s'en ai saisi et a essayé d'abattre le terroriste. Malheureusement, les balles ne sont pas parties, le terroriste ayant mis le cran de sureté de son arme avant de la déposer sur le comptoir. . 

Les Tunisiens morts dans les tueries de Charlie Hebdo et Vincennes

Elsa Cayat était née le 9 mars 1960 à Tunis. Présente à la conférence hebdomadaire de rédaction de Charlie Hebdo, la psychanalyste et psychiatre Elsa Cayat (54 ans) tenait une chronique bimensuelle, intitulée « Divan ». Elle y abordait, derrière ses lunettes de psy pointilleuse, les sujets de société qu’elle n’hésitait pas à traiter avec impertinence et humour. Elle était considérée comme l’une des meilleures psychanalystes lacaniennes de Paris. Interne des hôpitaux de Paris à l’âge de 22 ans, médecin psychiatre, « elle s’est, dès son installation, constituée une énorme clientèle, des intellectuels fascinés par sa qualité d’écoute, son pouvoir d’analyse, sa fulgurance », raconte sa tante, la romancière Jacqueline Raoul-Duval. « Travailler, réfléchir, écrire, élever sa fille, avec toujours ce besoin d’excellence, voilà ses passions », conclue sa tante. Elsa Cayat laisse derrière elle sa fille Hortense, orpheline de 20 ans.

 

Les Tunisiens morts dans les tueries de Charlie Hebdo et Vincennes

Georges Wolinski était né le 28 juin 1934 à Tunis, d'un père d'origine polonaise, assassiné quand il n’avait que deux ans, et d'une mère originaire de Livourne. C'est en Tunisie que le petit Georgie, comme l'appelait sa grand-mère, découvre les comics grâce aux Américains débarqués en Afrique du Nord. « Les autres enfants demandaient du chocolat et des chewing-gums aux GI, moi je leur disais : "Have you comics?", et ils me donnaient des comics mais aussi du chocolat et des chewing-gums ! », écrivait-il.  Arrivé à Paris en 1945 et « plus enclin à mater ses petites camarades et à dessiner qu'à réviser », il se passionne pour la BD et illustre le journal de son lycée, Le Potache Libéré... Il propose ses premiers dessins au journal Hara-Kiri en 1961 sous l'égide de Cavanna et du professeur Choron. Après la courte expérience de "L'Enragé" au côté de Siné, il devient, après 68, l'un des piliers de "Hara-Kiri Hebdo". L'hebdomadaire satirique sera interdit et deviendra "Charlie Hebdo" à la suite de la polémique provoquée par le titre "Bal tragique à Colombey, un mort", lors du décès du Général de Gaulle en 1970. C'est lui aussi qui caricaturera Michel Debré, alors ministre de la Défense, avec un entonnoir sur la tête.

Yohan Cohen, 23 ans, était employé de la supérette Hyper Casher depuis un an. Né à Enghien-les-Bains, Yohan Cohen a fréquenté le lycée ORT, un établissement professionnel juif. Ce fan de rap, en particulier de Booba, était le petit-fils d'un célèbre chanteur judéo-tunisien, Doukha, décédé un mois avant lui, en décembre 2014. Ses parents se sont installés à Sarcelles dans les années 60, dans le "Grand Ensemble". Le jeune homme a grandi dans cette ville cosmopolite et et multiconfessionnelle. « C'était un garçon sympathique, je le connaissais de vue et ses copains aussi. C'est un drame de plus qui touche la ville et la communauté juive », s'est insurgé le député-maire PS de Sarcelles, François Pupponi.

François-Michel Saada (64 ans), né à Tunis le 6 juin 1951, était lui cadre supérieur à la retraite. Il était marié à Laurence Saada, institutrice psycho-motricienne, depuis plus de 30 ans. Il était le père de Jonathan et Emilie. « C'était quelqu'un d'extrêmement droit, qui a conduit sa vie pour le bonheur de sa famille, qui ne faisait jamais d'histoire. Un mari, un papa exemplaire, a écrit un de se amis.

Yoav Hattab (21 ans), Elsa Cayat (54 ans), Georges Wolinski (80 ans), François-Michel Saada (64 ans), Yohan Cohen (23 ans), étaient les enfants de la Tunisie et de la France. Avec toutes les autres victimes de la barbarie, de l’ignorance et de l’antisémitisme, qu’ils reposent en paix et que leurs noms ne soient jamais effacés de nos mémoires.

Nebil Ben Yahmed 


           


1.Posté par Dridi le 11/01/2015 02:09
On parle que de tunisiens de confession juif on ne parle pas du tunisien de confession musulman mort dans l’affaire de Charlie … Tunisie secret ...... toujours du coter des intérêts de la personne....

TS- Nous avons été les premiers à parler du policier français de confession musulmane, Ahmed Mérabet, qui est d'origine algérienne. Cet article est consacré aux victimes franco-tunisienne indépendamment de leur confession.

2.Posté par Léon le 11/01/2015 12:04
J'adresse mes plus vives et sincères condoléances à ces victimes de l'ignominie et de la barbarie. L'islam n'a jamais appelé à cela. Il suffit de lire le verset de la sourate des abeilles concernant les gens du livre. Un appel à la vie en bonne entente avec ces derniers et à aller vers eux dans tous ce qui nous unit, à savoir l'amour d'un seul Dieu. Sans oublier un verset de la Baqara où Dieu promet le paradis à tous les croyants de toutes les religions.
Mais ces intégristes savent-ils seulement lire?
Il faut désigner clairement les responsables. Et mon franc parler m'oblige à rappeler que les politiques français ont joué avec le feu en armant les islamistes en Syrie (largages successifs d'armes) et en faisant la guerre contre Bachar. Sans oublier ceux qui ont armé les jihdistes libyens à deux pas de chez nous.
D'autre part, et sans vouloir faire preuve de mauvais esprit, je rappelle que l'un des obstacles les plus importants à l'intégrisme dans le monde arabe fut Ben Ali. Celui-là même à qui les politiques et penseurs français (sic!), aux larmes de crocodiles après cet attentat, reprochaient son manque de tendresse envers leurs bourreaux d'aujourd'hui.
Ehhhh oui! tout ce monde là ne travaille ni l'intérêt de la paix, ni celui de leurs peuples. Financer et armer les islamistes de par le monde puis pleurer.... Non mais je rêve!
Que Dieu accueille en paix l'âme de toutes ces victimes journalistes et employés de Charlie Hebdo et et de l'épicerie casher, et éclaire le peuple de France sur les responsables cachés, qui au lieu de se joindre au combat de Ben Ali, ont préféré aider les islamises takfiristes et les armer. Dans l'une des rubriques de ce valeureux journal (TS) on voyait même le Sieur Mc Cain en train de les décorer. Dans l'intérêt de qui?
VIVE BEN ALI.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

3.Posté par mongi le 11/01/2015 12:16
mes condoléances les plus sincères aux parents et amis de mes compatriotes victimes de la barbarie et de l'obscurantisme .

4.Posté par Elie Attoun le 11/01/2015 15:24
François Michel Saada et Yohan Cohen sont aussi d'origine TUNISIENNE !
Le premier est né en Tunisie, Saada c'est un nom Tunisien Juif et Musulman
Le deuxième sa mère est d'origine Tunisienne et son grand père est le Chanteur Juif Tunisien Doukha.
La Communauté Juive Tunisienne a payé très très cher la folie meurtrière des jihadistes Islamo-Fachiste !
Ahmed Merabet le Policier lâchement abattu par les terroristes est d'origine Algérienne, c'est sa famille qui le dit, ne réduit en rien son héroïsme, c'est un Martyr de la Liberté
Que la Mémoire de toutes les victimes du terrorisme soit bénie !!
Amen!

5.Posté par Hannibal le 11/01/2015 19:53
Dommage pour ces trois belles âmes qu'elles reposent en paix

6.Posté par errreur le 12/01/2015 15:26
il y a ERREUR dans votre phrase "Yoav Hattab, Elsa Cayat et Georges Wolinski, tous français d’origine tunisienne, ...." :
Yoav Hattab est TUNISIEN et non pas "français d'origine tunisienne" !!!

7.Posté par Léon le 12/01/2015 17:28
Rectificatif par rapport à mon dernier envoi:
Une petite erreur sur le le premier verset cité. Il s'agit bien sûr de la sourate des araignées (mais j'ai tellement à l'habitude de citer celle des abeilles que...). Le numéro de ce verset est le numéro 46 de la sourate des araignées (sourate 29). Désolé pour ce lapsus calami.
Léon.

8.Posté par charfi le 12/01/2015 23:48
l islam condamne ces crimes commis par des fils de pute moi je suis fier d etre musulman non pratiquant les juifs ont le droit de vivre la terre apartien a dieu tout puissant et non pa a ces batard de decider qui va au paradis ou en enfer moi je declarre la guerre a ces criminels enragee ils ne savent rien de notre religion que la haine

9.Posté par Mohamed le 13/01/2015 10:27
Il faut partager les douleurs des familles de ces victimes du terrorisme et du fachisme qui n'a aucune
relation avec les principes de l'islam. nous n'avons pas à distinguer les victimes à partir de leurs religions,après tout on es tous des êtres humains.

10.Posté par YAEL STEIN CHARLIE le 15/01/2015 02:17
Shalom tous le monde,

YHVH les reçoit dans sa grande miséricorde.
Ils ont été tué debout, innocents et justes. Ils seront à la droite de ADONAÏ.
Lehi traout

11.Posté par Abdel le 15/01/2015 11:39
Un intégriste takfiriste ,c'est une ordure.il aspire au paradis!!!!.plutot englouti dans une coulée de magma .

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter