Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Message important aux amis et aux ennemis de Tunisie-Secret


16 Décembre 2012

Tunisie-Secret dérange au point de subir quotidiennement des attaques cybernétiques. Comme sous l’ancienne dictature, les nouveaux maîtres de la Tunisie cherchent à faire taire les rares médias libres qui osent dire ce que beaucoup d’autres taisent. Aux amis et aux ennemis de Tunisie-Secret, voici notre réponse.


Message important aux amis et aux ennemis de Tunisie-Secret
A la suite d’un certain nombre d’articles politiquement incorrects et médiatiquement hors normes, notamment la dernière interview que M.Mezri Haddad a bien voulu nous accorder, certains commentateurs malintentionnés nous accusent d’entreprendre une opération de restauration de l’image de Ben Ali, voire même de chercher à réhabiliter l’ancien dictateur contre lequel –est-il besoin de le rappeler ?- nous nous sommes mobilisés en janvier 2011 et bien plus tôt que la « révolution du jasmin ».

Alors, nous allons être très clairs et une bonne fois pour toute : Ben Ali, nous n’en avons rien à « fichtre ». C’est la Tunisie, son présent et surtout son avenir qui nous intéresse et nous inquiète en tant que Tunisiens. Or, pour nous, rien de bon ne peut se construire sur des mensonges. C’est notre mission de révéler toutes les vérités sur tout le monde : les anciens du régime, les nouveaux dirigeants, les opposants, les intellectuels, les soi-disant militants des droits de l’homme… Nous disons bien tout le monde, et viendra donc le tour de chacun.

C’est en tout cas le but que nous nous sommes fixé. Faire notre travail de journaliste en menant les investigations que certains de nos confrères en Tunisie ne peuvent mener, soit par lâcheté, soit par opportunisme, soit par affairisme. C’est ce que nous avons fait lorsque nous avons publié la transcription de la dernière communication téléphonique de Ben Ali avec Ridha Grira. Elle prouve que le dictateur ne s’est jamais enfui et qu’il a été victime d’un coup-d’Etat, tant mieux pour ce dernier si Tunisie-Secret a contribué à rétablir la vérité.   C’est ce que nous avons fait lorsque nous avons démontré le rôle du Qatar et des Etats-Unis dans l’orchestration de la « révolution du jasmin ». Tant pis pour les traîtres et les mercenaires de l’islamo-impérialisme, et désolé pour les nombreux Tunisiens qui ont cru avoir réalisé la plus grande révolution du siècle. Ils doivent savoir la vérité pour éviter à notre pays le pire.

C’est aussi ce que nous avons fait lorsque nous avons révélé le véritable visage des cybercollabos, de Rached Ghannouch i, de Rachid Ammar, de Kamel Eltaïef, de Fathi Layouni, de Rafik Bouchlakha et récemment encore, de Kamel Jendoubi. Et que nos lecteurs, dont certains veulent faire douter de notre crédibilité, se rassurent : nous allons bientôt nous occuper de certaines figures de l’ancien régime, qu’ils aient été hauts responsables, ambassadeurs, membres du RCD, affairistes ou gendres de Ben Ali.

Reste la question que beaucoup se posent sur qui est derrière Tunisie-Secret et qui finance notre site d’information ? Nous y avons déjà répondu dans la rubrique « Qui sommes-nous  ? ». Pour satisfaire la curiosité et la jalousie de certains, nous ajouterons ici que, jusqu’à présent, Tunisie-Secret vit du labeur de ces quatre fondateurs qui, au prix de leur travail et de leurs familles, essayent d’offrir à leurs lecteurs un journal de qualité, audacieux, objectif et crédible. Il est vrai que, depuis le lancement de notre site, nous avons espéré recevoir des dons en soutien à la presse libre. C’est le seul moyen de nous maintenir, puisque ce n’est pas Tunisie-Télécom, Tunisiana, le groupe ACCOR, la compagnie Tunisair, encore moins Qatar Airways qui viendraient faire leur publicité chez nous. Il ne nous reste donc que le mécénat, comme cela se fait partout dans le monde, y compris dans le cas de certains grands sites d’information français.

Notre but n’est pas de nous enrichir, comme certains pseudo-journalistes, mais de nous maintenir, en recrutant à plein temps au moins trois personnes qui n’arrivent plus à concilier volontariat et vie professionnelle.

Nous appelons donc nos lecteurs et nos amis à nous soutenir. Ils peuvent nous contacter à l’adresse de notre site, par mail: Contact@TunisieSecret.com, par courrier au 2, rue Armand Sylvestre, 92400 Courbevoie, France et au téléphone suivant : 0033620653299. Cette adresse et ce numéro de téléphone figurent déjà dans la rubrique « Contact ».

Quoiqu’il en soit, quoiqu’il arrive, Tunisie-Secret ne disparaitra pas de la circulation, même si on doit y laisser nos petites économies et notre vie. C’est un outil que nous avons crée pour le mettre à la disposition des démocrates, des progressistes et, surtout des patriotes qui ne désespèrent pas d’instaurer en Tunisie une véritable démocratie, et non pas un sous-émirat dépendant du Qatar à des fins obscurantistes et néo-wahhabites.
http://www.tunisie-secret.com

La rédaction de Tunisie-Secret            

 
 


           


1.Posté par M'BAREK Fathi le 24/12/2012 18:35
je suis avec vous pour tout ce qui peut nuire à la Nekba et ses adeptes et particuliérement son gourou et ses proches, et pour vous aussi pour un développement durable, la création des richesses nationales, la vie dans un environnement saint , et la réalisation du plein emploi, cela était fait et pas impossible de le refaire en mieux en évitant ce qui n'a pas bien collé à l’époque. La gouvernance d'aujourd'hui n'a aucune optique, politique, ou projection en ce sens, alors si on peut développer et mettre en exécution mes idées de développement je suis votre homme, cordialement.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter