Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisie : Les proxénètes de John McCain et les stripteaseuses d’Hillary Clinton


12 Novembre 2012

Du populiste Brahim Kassas au constitutionnaliste Jaouhar Ben Mbarek, la réception à l’ambassade américaine en Tunisie a réuni la « crème » de l’intelligentsia politique et intellectuelle de l’ère nouvelle du jasmin. Elle n’a pas choqué les Tunisiens qui s’habituent jour après jour à la démocratie islamo-impérialiste. Croissant et yaourt au menu de son Excellence, Jacob Walles !


Tunisie : Les proxénètes de John McCain et les stripteaseuses d’Hillary Clinton
C’était il y a quelques jours, à l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie. Une réception bien matinale, organisée par M.Jacob Walles à l’occasion du triomphe bien relatif du candidat démocrate Barack Hussein Obama face au candidat républicain Mitt Romney. Et si c’était ce dernier le vainqueur, notre « élite » politique se serait-elle rendue à cette réception très révélatrice de la nouvelle amitié tuniso-américaine ?

A chaque époque, son 7 novembre !

Nos forces "vives" se sont levées très tôt pour ne pas manquer le rendez-vous historique. Ils étaient tous là, à l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie, à festoyer la victoire de la colombe aux ailes de faucon : Barack Hussein Obama, le gladiateur de la démocratie en terre arabe, le nouveau prophète de la secte islamiste. Tous les partis apparemment en désaccord, toutes les nouvelles vedettes politiques qu’on voit se disputer à la télévision, plusieurs « représentants » du peuple, des représentants de la société servile, un grand nombre de PDG d’ONG ! étaient là à féliciter son Excellence l’ambassadeur du grand Empire, le Proconsul Jacob Walles, digne continuateur de Paul Bremer, Proconsul d’Irak, pays où le « printemps arabe » a véritablement commencé. Ironie de l’histoire, triste coïncidence, cette eucharistie tuniso-américaine a eu lieu le 7 novembre 2012. A chaque époque son 7 novembre !!! 

Comme l’a si bien dit Tarek Mekki, « les Américains ont réussi à les réunir autour d’un yaourt et d’un croissant ». Quelle drôle d’époque vivons-nous ! Les moins à blâmer sont les journalistes et les étudiants. Les premiers, parce qu’ils font leur boulot ; les seconds parce qu’ils sont jeunes et ambitieux, plus globalisés que nationalisés. Comme l’a écrit le Proconsul Jacob Walles, le 14 octobre, sur le blog TunisiaRes, ils font partie de ces centaines de jeunes qui bénéficient de programmes et de bourses américaines et qui constituent « la prochaine génération de dirigeants tunisiens ». On ne peut être plus clair.

La Dignité a changé d’identité !
  

Tout à son honneur, la gauche tunisienne a boycotté cette réception qui ressemble à un défilé de prostituées ou, pour rester correct, à un concours de futurs candidats à la présidence, au premier ministère, aux différents ministères, aux différentes entreprises, aux ambassades, aux consulats, aux gouvernorats, aux municipalités, aux épiceries…et au zoo du Belvédère. Les Américains doivent être eux-mêmes les premiers surpris du pouvoir qu’on leur prête. Un pouvoir qu’ils ne tiennent pas de leur puissance intrinsèque mais de la servitude volontaire de cette nouvelle classe politique, intellectuelle et médiatique que la boue du « printemps arabe » a charriée.

C’est dire à quel point de décadence et de servilité ils sont arrivés, ces arbustes du « printemps arabe ». Une « révolution » de la dignité qui à mis la Dignité des Tunisiens plus bas que terre. « Si tu n’as plus honte, alors tu peux faire ce que bon te semble », dit le proverbe arabe. La nouvelle classe politique et intellectuelle aurait pu faire preuve de discrétion faute de retenu. Elle aurait pu se contenter d’un message de félicitation, d’une déclaration publique, comme cela se faisait sous la « dictature » de Ben Ali. Mais, comme disait le penseur arabe Kawakibi, « arrivera une époque où la trahison sera considérée comme un simple point de vue ».

A la table du Proconsul de Tunisie

En 23 ans de pouvoir, Ben Ali, le « suppôt de l’Occident » et « l’agent américain » a reçu l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique quatre fois ! Selon l’un des câbles de l’ambassade US en Tunisie, révélé par Wikileaks, le prédécesseur de Jacob Walles, Gordon Gray, se plaignait « d’attendre six mois » avant d’obtenir un rendez-vous avec le ministre tunisien des Affaires étrangères ! Depuis que les Etats-Unis et le Qatar ont libéré les Tunisiens de leur indépendance, c’est le président de la Constituante, le premier ministre, les ministres, les chefs de partis, les représentants de la société servile…qui attendent des mois avant que le Proconsul daigne les recevoir.

Dans ce propos, il n’y a aucune nostalgie de l’ancien régime, aucun regret de la chute de Ben Ali. Contrairement à beaucoup d’autres Tunisiens qui ne sont plus impressionnés par les « révolutionnaires », nous ne sommes pas mélancoliques de la dictature mais nostalgiques de l’indépendance. Aucun anti-américanisme primaire non plus. Nous aimons l’Amérique de Martin Luther King autant que nous détestons celle des néo-nazis du Klu Klux Klan. Nous admirons l’Amérique de Jimmy Carter autant que nous haïssons celle de George W.Bush. Nous respectons l’Amérique de Noam Chomsky autant que nous méprisons celle de Richard Perle. Nous nous inclinons devant l’Amérique qui a combattu le fascisme et le national-socialisme, autant que nous repoussons l’Amérique qui se met au service du fascisme vert des wahhabites et qui a détruit la nation irakienne.

En Tunisie, le fameux lobby est chez lui

En 1985, peu de temps après le raid israélien sur Hammam-Chatt, le 1er octobre 1985, Habib Bourguiba, cet autre « suppôt de l’Occident » selon la légende islamo-gauchiste, avait dit à l’émissaire de Ronald Reagan : « Si les Etats-Unis empêchent la condamnation d’Israël aux Nations Unies, je romprais toutes relations avec l’Amérique ». Et il avait ajouté cette ultime offense à l’Oncle Sam par laquelle il avait signé son acte de mort politique : « Avant de trouver une solution de paix entre les Palestiniens et les Israéliens, libérez-vous d’abord du lobby qui vous gouverne » !

Depuis la « révolution du jasmin », ce lobby est chez lui en Tunisie. Entre le 14 janvier 2011 et le 19 octobre 2011, John McCain a visité la Tunisie quatre fois, sans compter ses escales à Djerba, en destination de Tripoli. Il n’est pas démocrate comme Monsieur Barack Hussein Obama et Madame Hillary Clinton, mais un républicain de la pire espèce : une figure emblématique des néoconservateurs qui, avec Paul Wolfowitz, Donald Rumsfeld, Paul Bremer , Robert Kagan, William Kristol, a été l’un des stratèges de la destruction de l’Irak qui a fait près d’un million 400000 morts.

Voici maintenant la liste des heureux convives de Monsieur le Proconsul de Tunisie, que nous établissons à partir de la vidéo ci-dessous. Nous savons qu’une autre vidéo, plus complète, circule sur le Web. Nous demandons à nos lecteurs de nous communiquer les noms des autres convives qu’on ne voit pas sur cette vidéo:

Meherzia Labidi et Sahbi Atig du parti Ennahda
Iyed Dahmani, Yassine Brahim et Noômane Fehri du parti Al-Joumhouri
Ridha Belhaj et Brahim Kassas de Nidaa Tounès
Mohamed Bennour et Lobna Jeribi du parti Ettakatol
Kamel Morjane du parti Al-Moubadra
Mohamed Abbou et Tarek Kahlaoui du CPR
Jaouhar Ben Mbarek du réseau Doustourna
Hammadi Rédissi, intellectuel laïc…     

 
 


           


1.Posté par Touhami Garnaoui le 13/11/2012 00:22
Je souscris et remercie

2.Posté par Najoua Jo le 13/11/2012 06:55
Facebook
C ça la liberté d'expression ? Ecrire des conneries au premier degré ? dépoussiérer l’impérialisme des placards fossilisés de Staline ? L'arabe primaire dans toute sa splendeur superficielle ? lisant l'actualité à travers une idéologie désuète obsolète sans oublier d'être idiote. Monsieur, je vous prodigue votre première leçon en pluralité , pour hausser le niveau du scribouillard que vous êtes : La démocratie d'abord et avant tout c la réunion de toutes les tendances politiques et non la guerre entre eux ! Si les E.U, leur ont offert cette opportunité de se réunir, on espère que ce sera de même à la constituante. Car c l'avenir de la Tunisie qui en dépend et non vos petites analyses saucé à l’antiaméricanisme primaire. Je vois que 80 personnes aiment ça, je croyais qu'il y avait plus de cons en Tunisie mais peut être qu'ils ne vous lisent pas encore !. Allez y foutez encore plus de merde dans leurs têtes, elles ne sont pas encore totalement remplies.

3.Posté par PACHA SADOK le 13/11/2012 23:13
Rien que par solidarité aux peuples Palestiniens ,Syriens et les crimes perpétrés en Irak et les autres pays arabes par les USA c'est une honte de voir les représentants du gouvernements Tunisiens assistés à ce genre de cérémonie !!!

4.Posté par ch le 15/11/2012 08:27
honte à tous ces vendus qui se prenne pour des dirigeants ce ne sont qu'une bande de débiles arrivistes préts à bouffer à tout les rateliers pour se faire valoir !! mais ils n'ont aucun e compétence des ignorants dangereux placé par des intégristes assassins , aucune classe aucun style aucune notoriété aucune éthyque aucune morale aucune connaissance et IL NE REPRESENTE EN RIEN LE PEUPLE TUNISIEN !!!! SE SONT DES IMPOSTEURS !!!! mais leur chance va se terminer bien plus vite qu'ils ne le croit TOUS DES MENTEURS AVEC DES CV FALCIFIES donc tout ce qui c'est passé depuis les élections qu'ils ont truqué tronqué ( car jamais il n'aurait été élu) n'est que escroquerie tricherie manipulation meutre et vol etc,,,, tout est faux!!mais de grace sachez que la TUNISIE N'EST PAS UN PEUPLE WAHABITE NI ARABE allez reviser votre histoire bande de dictateur terroriste et inculte et vendu !!!

5.Posté par amanda le 20/11/2012 19:11
excusez moi , mais le contenu de votre site web est orienté vers la diminution de la révolution tunisienne et tout ce qui tourne autour et la glorification de l’ère ben ali . Je sens le rcd derrière car, d’après vous nous autres tunisiens sommes complètement perdus ,mais perte pour perte, essayer ce changement valait la chandelle , dans l’espoir de vivre une démocratie, mieux que de vivre le statu quo et ne pas voir le bout du tunnel que nous ne voyons pas maintenant non plus mais espérons le voir.

6.Posté par N.G.M. le 27/11/2012 15:17
Dommage pour cet article écrit avec une plume vigoureuse, qu'il ne porte pas le nom de son auteur. Peut-être ce serait là une recette de Tunisie-secret. Qui, comme le nom dit, secrète doit elle rester. Je ferais donc de même.
Mais comment s'étonner de cette Amérique en bandes et étoiles qui empoissonne le monde de son arrogance, de son hypocrisie, de son versatilité et indifférence morale et humaine qu'elle ose encore appeler "pragmatisme".
Cette Amérique assassine qui ose justifier le massacre de 100.000 civiles à la minutes pour se faire cocasse de sa bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki, que Dieu puisse la foudroyer un bon jour!
A la différence de l'auteur de cet article, je n'ai pas haï George W. Bush, au contraire je l'ai admiré, tant qu'il a dit tout franchement ce qu'il voulait et il a été conséquent jusqu'à la fin.
Il a bien tenu le souk politique du Maghreb-Orient (meme s'il a dechainé ses foudres comme les balles d'un rude cow-boy sur l'Irak -et les armes chimiques existaient réellement par le fait que les USA les avaient fournies...), il a su dégager quelques colonies sionistes EN PLIANT Sharon et ce n'est pas une petite chose cela, tandis que le majordome Obama deroule le tapis rouge sous le pieds de Netanyaou....
Il n'a pas poignardé ses "amis" comme a fait cet infâme salaud (pardon pour la franchise) de Barack Husseyn Obama avec le grand leader Mouammar AL-kADHAFI, martyre de la dignité africaine. Husseyn Obama, cet être abject, dépourvu de toute identité religieuse, menteur et hypocrite jusqu'à la racine de ses cheveux chancelants, faux-chrétien et faux-musulman pour être un véritable nazi-sioniste à la solde de Hillary Clinton (eh oui c'est elle qui commande en réalité et rédige le scénario de son majordome à la peau noire), c'est celui qui prêche l'avortement, le mariage sodomite et la liberté "gay" si chère à ses électeurs, et vends la faveur du libertinage et du "zattla" hallèl en Amérique pour le plaisir de ses amis qataris et saoudiens.
Pauvre Tunisie, comme elle se jette de soi dans le gouffre de la destruction de son peuple et de sa conscience humaine!!! PAAAAAUUUVRE TUNISIE esclave nadhaouya de l'Emir Qatari avec sa gueule de bull-dog américain !!!

7.Posté par Inco Gnito le 29/11/2012 13:27
N'écoutez pas ces commentaires acerbes d'ardents défenseurs de pauvres idoles surclassées. Votre ton est certes parfois trop acerbe et vos affirmations à certains moments un peu trop rapides, toutefois vous divulgez des informations précieuses, rares et utiles. Ce journalisme engagé est un véritable plaisir pour moi et je respecte profondément votre travail, quand bien même je ne suis pas en accord avec l'ensemble de vos affirmations.

Quand à ceux qui critiquent "cette" liberté d'expression, vous êtes simplement des ignares qui ne comprenez rien au journalisme (qui ne peut pas être neutre) et à la nécéssité de disposez d'un maximum de points de vues pour approcher l'objectivité. En bref, allez vous faire foutre bandes de cons de critiquer les auteurs de ces articles.

De plus, à leur place, je garderais aussi l'anonymat, car s'ils étaient connus ils ne pourraient tout simplement plus faire ce travail sans qu'on leur ferme toutes les portes !!

Vaf Enculo lecteurs de merde, et encore merci journalistes engagés.

facebook: Inco Gnito

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter