Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Un soldat tunisien égorgé dans une caserne à Bizerte


28 Novembre 2014

Le terrorisme frappe en pleine zone urbaine. Dans la nuit du jeudi 27 novembre au vendredi 28, Mokhtar Khiari, un jeune soldat âgé de 25 ans a été égorgé devant la caserne de Zâarour, entre Bizerte et Menzel Bourguiba. Cette caserne est l’une des plus importantes et des mieux gardées. Le message des terroristes est clair.


Seifallah Ben Hassine, alias Abou Iyadh, chef d'Ansar al-charia, la section tunisienne d'Al-Qaïda. Il a été libéré en 2011 par Farhat Rajhi, sous la pression de Sihem Bensedrine, Radhia Nasraoui, Mokhtar Trifi, Mohamed Abbou, Abderraouf Ayadi et bien d'autres mercenaires de la pseudo-révolution.
Seifallah Ben Hassine, alias Abou Iyadh, chef d'Ansar al-charia, la section tunisienne d'Al-Qaïda. Il a été libéré en 2011 par Farhat Rajhi, sous la pression de Sihem Bensedrine, Radhia Nasraoui, Mokhtar Trifi, Mohamed Abbou, Abderraouf Ayadi et bien d'autres mercenaires de la pseudo-révolution.
Amorcé par l’attaque de Sidi Ali Ben Aoun, dans la région de Sidi Bouzid, le berceau de la « révolution », lors de laquelle le lieutenant de la Garde nationale Socrate Cherni a trouvé la mort avec  deux autres jeunes soldats, réitéré par l’attaque du bus à Nebber, sur la route reliant le Kef à Jendouba, qui a fait cinq morts parmi les militaires, le déplacement du terrorisme islamiste des endroits les plus reculés vers les zones urbaines se confirme.

La caserne de Zâarour est en effet à un quart d’heure de route de Bizerte. C’est devant cette caserne bien gardée qu’une jeune sentinelle, le caporal Mokhtar Khiari (25 ans), originaire de Médenine, a été sauvagement égorgée par quatre à cinq terroristes, vers minuit, dans la nuit du jeudi 27 à vendredi 28 novembre 2014. Selon le correspondant de radio Shems FM dans la région, « le soldat qui montait la garde devant la caserne au moment du crime, a été égorgée par des terroristes ».

Le ministère de la Défense n’a encore communiqué aucune information à ce propos. Mais une vaste opération de ratissage a été effectuée à peine deux heures après cet attentat. En vain, en emportant avec eux l’arme du soldat égorgé, les terroristes ont disparu dans la ville de Menzel Bourguiba ou de Sejnane, qui est devenue depuis janvier 2011 une pépinière de criminels et de djihadistes.

Par leur mode opératoire, l’égorgement, et leur cible, une caserne militaire, les terroristes d'Ansar al-charia et de Daech, ont voulu lancer ce message de défi à l’armée tunisienne et aux forces de l’ordre : nous ne sommes plus au djebel Châambi et aux frontières libyennes ; nous sommes dans les villes, parmi vous, et nous sommes déterminés à mener le djihad pour instaurer l’Etat islamique en Tunisie. Ces quatre à cinq éléments terroristes appartiennent à Ansar al-charia d'Abou Iyadh et seraient tous connus à Sejnane.  

Dans le jargon codé des terroristes, il s'agit là d'une "opération blanche", un genre d'entrainement qui précède de cinq à dix jours des opérations plus spectaculaires et plus meurtrières. On rappelle les propos d'Abou Iyadh en février 2013, dans l'interview qu'il a accordée à l'islamiste Nasreddine Ben Hdida : « L’arrivée de Nidaa Tounes au pouvoir se fera sur nos cadavres ». On ne peut être plus clair!

Lilia Ben Rejeb
   
A lire dans nos archives :
http://www.tunisie-secret.com/Les-amnisties-de-Moncef-Marzouki-frappent-encore-l-armee-et-Rachid-Ammar-rompt-le-silence_a1158.html


           


1.Posté par zdouik le 28/11/2014 14:07
merci de verifier avant de publier un quelconque constat car ce qui est dis ci dessus dans votre article est loin devant la verité


intervenu sur les ondes de ShemsFM lors de l’émission Studio Shems, vendredi 28 novembre 2014, le porte-parole du ministère de la Défense Nationale, Belhassen Oueslati, a précisé que le caporal assassiné à la caserne Zaarour a été tué par un autre militaire.

Oueslati a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une attaque terroriste comme certains sont allés à le croire mais d’un crime de droit commun qui n’a rien à voir avec l’institution militaire, "Nous avons préféré au ministère de laisser planer le doute pour faire croire à l’assassin que nous suivons la piste terroriste".

Belhassen Oueslati a ajouté que le défunt a été tué par un autre militaire avec qui il avait un ancien différend. Ce dernier avait utilisé son arme de service pour toucher son camarade à la tête puis a essayé de camoufler son crime en une attaque terroriste, "le crime a été observé par certains militaires de loin qui ont tiré mais n’ont pas réussi à l’atteindre à cause du noir" déclare le porte-parole du ministère de la Défense avant d'ajouter que le meurtrier a été arrêté et mis en examen par la police militaire.


merci de mettre a jour et de vous excuser de la garvité de certaines suppositions faites ci dessus

un fidéle lecteur de TS

TS- Le ministère vous prend pour ce que vous êtes : des gens sans intelligence et sans expérience manipulables à volonté. Ce pauvre soldat a été bel et bien égorgé par des terroristes et dans les jours qui viennent vous verrez de quoi ils sont capables et vous nous donnerez raison.

2.Posté par zorro le 28/11/2014 15:29
Wallah mata7chim! Que des mensonges? quelle honte! quel professionnalisme? Cite au moins tes sources? c'est comme ça qu'on crée le terrorisme et le racisme! c'est vraiment désolant mais plutot décevant! Honte à toi!

3.Posté par mourad le 28/11/2014 17:35
Il s'est avéré aprés confirmation par le ministere de la défense, que ce soldat a été tué par son camarade pour des affaires personnelles. Il n'est point question de terrorisme cette fois. Allah yarhem ce jeune soldat.

TS- Et tu as cru à cette version du ministère !!!

4.Posté par sofiane le 28/11/2014 20:27
merci la CIA d'avoir former et conditionner des hordes de barbares!!hontes aux responsables politiques du pays de savoir et de se taire!!et pour conclure merci aux bédoins d'avoir financer avec cette argent satanique la décomposition de notre Nation Tunisie!!!la gouvernance mondial est passé à l'étape supérieur!!!!

5.Posté par mourad le 29/11/2014 17:55
2 jours plus tard, un hammer au sud dont le pneu est crevé, fait un mort et cinq blessés.
A cause d'un pneu crevé? Dois je croire encore une fois à la version du ministere? Ou m'interroger sur d'autres raisons liées au terrorisme comme l'a dit TS? On va devenir fou dans ce pays. Ils ont de la chance en Europe, ils croient en leurs médias les yeux fermés. Nous en Tunisie , on a tout le temps mal à la tête à force de réfléchir.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter