Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Yassine Brahim le pion du Qatar dont Ennahdha veut faire son Premier ministre


26 Octobre 2014

C’est à priori le plan secret concocté entre « cheikh » Tamim du Qatar et le frère musulman Rached Ghannouchi. Pour l’avoir testé au moment de la guerre criminelle contre la Libye, ces deux hommes connaissent bien la « loyauté » de Yassine Brahim ! Arrêt sur un ambitieux sans scrupule, qui cache bien son jeu.


L'éminent "cheikh", entouré de sa précieuse progéniture.
L'éminent "cheikh", entouré de sa précieuse progéniture.
Il fait partie des arrivistes franco-tunisiens qui menaient une carrière paisible à l’étranger et une vie  indifférente au devenir de la Tunisie et des Tunisiens de l’intérieur, comme on dit. Sous le régime de Ben Ali, faire de la politique n’était pas chose aisée. A moins d’adhérer au RCD, ou de fréquenter les cercles du pouvoir, ce qui était le cas de ces opportunistes que les événements de janvier 2011 ont propulsé au devant de la scène médiatique et politique, et ont transformé en « révolutionnaires », voir même en sauveur. Comme Marwane Masmoudi, l'"ambassadeur" d'Ennahda aux Etats-Unis, Yassine Brahim est originaire de Mahdia, et son père était également officier de l'armée tunisienne!

Le 16 mars 2011, sur son blog, celle qui n’était encore qu’une jeune bloggeuse, Emna Ben Jemaa, écrivait à juste titre que « La présence des «jeunes nouveaux» au gouvernement : ces personnes ont été «ramenées» et acceptées car présentées comme technocrates qui ne veulent pas faire de la politique, qui n’en ont pas fait avant et qui veulent aider le pays. Maintenant ils ont changé d’avis je veux bien, mais être présents au gouvernement leur permet d’avoir une visibilité que les autres n’ont pas. Qui du peuple connaissait Yacine Brahim ou Mehdi Houas avant qu’ils ne deviennent ministre ? Pas beaucoup ! donc mis à part la concurrence déloyale en terme de notoriété acquise en profitant d’une situation, être dans la politique leur donne un capital crédibilité et un certain pouvoir qui permet d’appeler tout le monde, de prendre des rendez-vous avec, etc ». 

L'époux d'Emna Ben Jemaa, un certain Bassam Bouguerra, l'un des cybers-collabos de Freedom House, est aujourd'hui tête de liste d'Afek Tounes en Amérique!!! Informaticien de profession, ce candidat au poste de secrétaire d'Etat à la Sûreté nationale (pas moins!), a lancé la plateforme "La jeunesse décide", l'un des relais cybernétique d'Afek tounes aujourd'hui.   

A l'instar de Mehdi Houas, Elyès Jouini, Sami Zaoui, Walid Kalboussi et bien d’autres franco-tunisiens sortis de la secte de l’ATUGE, tous proches de Marouane Mabrouk via Hakim Karoui, Yassine Brahim est donc une révélation de la « révolution bouazizienne », c’est-à-dire du coup d’Etat qataro-atlantiste du 14 janvier 2011, qui a fait perdre à la Tunisie sa souveraineté, sa prospérité, sa modernité et sa sécurité. Avant la chute du régime, il était un illustre inconnu. Après, il est devenu un ardent défenseur de la « révolution », de la démocratie et des droits de l’homme.

Parachuté ministre du Transport et de l’Equipement le 27 janvier 2011, sous le premier ministère de Mohamed Ghannouchi, Yassine Brahim s’est maintenu au sein du gouvernement de Béji Caïd Essebsi jusqu’à sa démission murement calculée, le 17 juin 2011. Pour cet ambitieux qui a gouté aux délices du pouvoir, il valait mieux démissionner d’un ministère où il n’a strictement rien foutu, à part limoger quelques anciens cadres et directeurs de sociétés étatiques, que d’y rester au risque de se priver d’une future carrière plus alléchante. On se souvient qu’à l’époque, Béji Caïd Essebsi avait imposé aux membres de son gouvernement de renoncer publiquement à se porter candidat aux futures élections.

Après sa démission tactique, Yassine Brahim s’est consacré au parti « Afek Tounes » dont il est devenu le secrétaire général le 17 juillet 2011.A la suite de l'annonce de la fusion d'Afek Tounes, notamment avec le Parti démocrate progressiste et le Parti républicain, il est a été élu, le 9 avril 2012, secrétaire exécutif de la nouvelle formation dénommée « Al Joumhouri ». Le 5 juillet 2013, il en a démissionné en « regrettant l'échec du parti à former une union des forces démocratiques ». Mais le 28 août 2013, à la surprise générale, il a annoncé le retour triomphale d'Afek Tounes et en a pris la présidence. Autant de tergiversations qui, si elles montrent les limites politiques du novice, n’en révèlent pas moins les ambitions sans bornes du parvenu.
       
Si, en tant que ministre du Transport et de l’Equipement, Yassine Brahim n’a rien foutu pour la Tunisie, comme d’autres ministres dits « technocrates », ceux de 2011 comme ceux d’aujourd’hui, il a par contre joué un rôle crucial dans la logistique mise en place par le Qatar et Nicolas Sarkozy en vue de l’invasion et de la destruction de la Libye. Des informations sécuritaires qui viennent de nous parvenir indiquent que cet ancien cadre informaticien à la Société Générale, qui naviguait déjà dans les eaux troubles du sarkozysme, a prêté main forte aux forces néocoloniales en Libye. Il avait évidemment agi sous les instructions de ses supérieurs hiérarchiques, mais cela ne le dédouane aucunement de sa propre responsabilité dans la mise en place de la logistique qui a permis l’entrée des armes en Tunisie et leur acheminement vers la Libye.

Ce service rendu à sa patrie française, et surtout à l’émirat voyou du Qatar, lui a permis de tisser des liens solides au sein de la droite française ainsi qu’au sein des forces réactionnaires du Qatar. Cela lui a permis d'être bien vu et noté par certains de nos "amis" des Etats-Unis d'Amérique, où il a un peu vécu et où son frère aîné, qui y réside toujours et y mène une campagne de lobbying en faveur de son petit frère. Cela lui a permis enfin d’opérer un rapprochement discret et néanmoins stratégique avec la ramification des Frères musulman en Tunisie, à savoir Ennahdha.

Connu pour sa "Taquia" légendaire et son machiavélisme sans commune mesure, Rached Ghannouchi est passé maître dans l’art de la dissimulation et de la manipulation. En laissant croire à l’opinion tunisienne et aux alliés interchangeables qu’Ennahdha n’a pas de candidat précis aux élections présidentielles et que le Premier ministre sera consensuel et sortira des rangs de la majorité, Rached Ghannouchi dissimule les noms de ses favoris, pour ne pas dire ses larbins qui ont fait allégeance au Qatar comme lui, à savoir Yassine Brahim, Abderrazek Kilani et Mohamed Frikha, le prête-nom de la compagnie aérienne Syphax, dont la majorité du capital est détenue par le fils de Rached Ghannouchi.

Dès le 22 juillet 2014, les deux journaux Achourouk et Taqadoumiya (voir lien ci-dessous) dévoilaient le pacte entre Ennahdha et Afek Tounes. Ameur Larayedh et Houcine Jaziri auraient promis à Yassine Brahim 16 sièges au prochain parlement ainsi qu’un soutien financier. En échange, Afek Tounes doit s’engager solitairement dans les élections législatives, c’est-à-dire sans alliance avec Nidaa Tounes, ni aucun autre parti. A posteriori, tout indique aujourd’hui qu’Afek Tounes a favorablement répondu à cette offre.       

Dans la course aux législatives, Afek Tounes a en effet présenté 30 listes électorales. Le 23 octobre 2014, sur son compte facebook, Yassine Brahim, tête de liste de son parti à Mahdia, a écrit que « L'intégrité est l'une des 5 valeurs de Afek Tounes, les amis. Nos citoyens attendent de nous de l'espoir et de la réussite, avec une vraie reconstruction de l’État. Afek n'a jamais changé et ne changera jamais de camp. Si nous voulons que les civilistes gouvernent le pays pour les 5 ans à venir ou qu'ils pèsent lourdement dans une alliance nationale, il faut arrêter de se taper dessus! ».

Un message subliminal, qui ne peut être compris et décrypté par les « civilistes » ( !), mais uniquement par certains initiés…à la gnose islamiste.

Nebil Ben Yahmed

Article du journal Taqadoumiya publié le 22 juillet 2014:
http://www.taqadoumiya.net/%D8%AF%D9%8A%D9%85%D9%88%D9%82%D8%B1%D8%A7%D8%B7%D9%8A%D8%A9-%D8%B9%D8%B1%D8%A8%D9%8A%D8%A9/%D8%AA%D8%B3%D8%B1%D9%8A%D8%A8%D8%A7%D8%AA-%D8%A7%D9%84%D9%86%D9%87%D8%B6%D8%A9-%D8%AA%D8%B9%D8%AF%D9%8F-%D8%A7%D9%81%D8%A7%D9%82-%D8%AA%D9%88%D9%86%D8%B3-%D8%A8%D9%8016-%D9%85%D9%82%D8%B9%D8%AF/
 

Lors d'un "pèlerinage" aux Etats-Unis, en compagnie de Myriam Laouiti, fille de Bourguiba Junior et épouse de Kaïs Laouiti, banquier londonien et ami de Yassine Brahim du temps où il était lui-même non point réfugié politique à Londres, mais homme d'affaires.
Lors d'un "pèlerinage" aux Etats-Unis, en compagnie de Myriam Laouiti, fille de Bourguiba Junior et épouse de Kaïs Laouiti, banquier londonien et ami de Yassine Brahim du temps où il était lui-même non point réfugié politique à Londres, mais homme d'affaires.


           


1.Posté par Bel Wafa!Tounssia Hourra le 26/10/2014 02:52
je voulais voté pour eux et je suis allée heureuse pour apporter mon soutient malheureusement.j'ai constaté des choses que je ne dis pas car des fois on aime des gens mais on est déçus donc on quitte sans bruit!quelle gâchis !

2.Posté par Mourad le 26/10/2014 09:19
A AFEK contrairement aux autres partis c est pas yassine brahime qui prend les decisions. Mais le conseil nationale. Donc arretez de publier des choses incensées uniquement parce que c est un parti qui monte en fleche et qui fait peur au soit disant grands partis.
L avenir nous appartient et personne ne peut nous arreter les gens ont compris qu on ne fait pas du neuf avec du vieux

3.Posté par ghariani sawssen le 26/10/2014 10:02
Vous êtes vraiment sans vergogne. Vous ne cessez de colporter des bobards rocambolesques contre la Troïka en général.

4.Posté par hamdi le 26/10/2014 13:36
http://www.businessnews.com.tn/tunisie-rencontre-entre-rached-ghannouchi-et-yassine-ibrahim,520,42620,3

5.Posté par DJEMMALI le 26/10/2014 15:26
Tout parti qui accepte le parrainage d'ennahdha , est suspect d'allégeance à ce parti et donc est un pion des forces étrangères Qataris ,turques, usa ou autre et doit être considéré comme traître à la nation.

6.Posté par Sahbi Chemli le 26/10/2014 17:31
je me disais biens que ce Yassine Brahim avait quelque chose de pas net.

7.Posté par kamel le 26/10/2014 18:29
il pue tellement l'opportunisme sans foi ni loi , ca fuite sur son regard et ses mimiques, qu'il n'est nul besoin de commenter davantage son parcours, ni ses intentions! EN plus pauvre homme il n'a aucun charisme ni aucune intelligence pratique! businessman?? limité en tout cas même au niveau de la fortune! il veut arriver à tout prix et pense que la politique serait un bon moyen! mais il n'a aucune envergure pour monter sur le ring! quand au parti Afek machin un niz d'opportunistes en puissances! tous ex soumis silencieux durant le régime de benali et aujourd'ui se sentant des vocations d'homme d'état ce qu'ils ne seront JAMAIS! à vos petites PME et qu'on cesse de vous voir gesticuler lors de meeting ou seule une minorité de tunisiens se reconnait en vous

8.Posté par yam alias gavroche le 26/10/2014 20:00
quelle magouille mon dieu on ne sait plus à quel saint se vouer

9.Posté par belhadj mohamed le 26/10/2014 20:08
je ne sais pas si tu appartient a la famille des ben yahmed de jeune afrique mais tu n'es pas loin de leur ligne de conduite. malheureusement pour toi l'atce nexiste plus mais tu as choisi leur successeurs. vous voyez ce que je veux dire. je suis sur que tu es un corrompu jusqu'a l'os car pretendre que yassine brahim est le pion du quatar c'est ne rien connaitre a l'homme et son integrite.croyez ou ne le croyez pas je n'ai ,aucun lien avec yassine brahim et je ne suis pas adherant a son parti. les chiens aboient et la caravanne passe;

NBY- Je n'ai aucun lien familiale avec les Ben Yahmed de Jeune Afrique qui sont honorables et respectables.

10.Posté par mira le 27/10/2014 23:28
c'est une photos prise en 2013 arrêtez de mentir et de dire n'importe quoi elle a été publier dans un article de businessnews le 3/12/2013 et voici le lien
http://www.businessnews.com.tn/tunisie-rencontre-entre-rached-ghannouchi-et-yassine-ibrahim,520,42620,3

TS- Nous savons très bien que cette photo a été prise en 2013. Puisque vous ne semblez ne rien connaitre au journalisme, sachez qu'une photo doit illustrer un article et non le contraire.

11.Posté par jaouadi le 28/10/2014 19:39
Vous etes "mauvaise langue" et malade par dessus le marché!! vous ne connaissez pas qui est Yassine BRAHIM?homme remarquable et brillant diplomé des grandes écoles de FRANCE , Fils du colonnel Mahfoudh BRAHIM un cadre fondateur de l'armée tunisienne ,son grand père Si Mohamed BRAHIM homme humble et fonctionnaire connu par son intégrité a Mahdia; Vous avez le culot de vouloir malhonnetement lui coller des accusations minables et gratuites ; arretez vos conneries et foutez la paix aux gens! jugez le après en fonction de ses actes ! VOILA

12.Posté par cfciste le 05/11/2014 12:50
"Yassine Ibrahim le pion du Qatar" le titre est accrocheur et on s'attend à des scandales et des faits choquants sur des agissements suspects en rapport avec le Qatar. Or il s'avère que je n'ai rien vu dans cette parodie d'article, qui incrimine de près de loin Yassine Ibrahim.

Au début, ce chroniqueur (je n'ose pas utiliser le mot journaliste par respect pour la profession) commence par une blague, il dit : « Comme Marwane Masmoudi, l'"ambassadeur" d'Ennahda aux Etats-Unis, Yassine Brahim est originaire de Mahdia, et son père était également officier de l'armée tunisienne! ». C’est une blague on est d’accord .. sinon on pourrait penser que pour peu que quelqu’un soit originaire de Mahdia avec un père officier de l’armée Tunisienne, il est automatiquement « ambassadeur d’Ennahdha » .

Je tiens aussi à rappeler que ce "novice" est à la tête d’un parti créé en 2012 et qui a déjà éclipsé El Massar, El Jomhouri, Ettakattol, Ettayyar Eddimo9rati et autres CPR de la scène politique sans acheter les gens. Moi je dis ; chapeau novice!

il aurait donc « joué un rôle crucial dans la logistique mise en place par le Qatar et Nicolas Sarkozy en vue de l’invasion et de la destruction de la Libye» et ce selon « Des informations sécuritaires qui viennent de nous parvenir» !! Il est super bien informé le Ben Yahmed !! C’est bien la première fois qu’on entend cette histoire.. Il aurait aussi «prêté main forte aux forces néocoloniales en Libye ». Autant dire qu’il s’agit là d’un ramassis d’accusations pathétiques, invraisemblables et sans aucun fondement.

Ensuite, il le met dans le même sac que des gens supposés être des pions d'Ennahdha, et qui sont: Abderrazzak Kilani candidat aux présidentielles qui implore le soutient d'Ennahdha, et Mohamed Frikha tête de liste d'Ennahdha à Sfax. Quel rapport avec Yassine Ibrahim?
Enfin, je suis heureux de voir que ce Monsieur Ben Yahmed tend lui-même le bâton pour se faire fesser, Il dit: « Afek n'a jamais changé et ne changera jamais de camp (ndlr celui des islamistes) ». Il suffit donc qu’Afek s’allie avec Nidaa au parlement (ce qui ne saurait tarder à mon humble avis) pour montrer combien cette chronique ainsi que son auteur sont bidons.

Ps : J’ai choisi de ne pas commenter la partie « la « révolution bouazizienne », c’est-à-dire le coup d’Etat qataro-atlantiste du 14 janvier 2011, qui a fait perdre à la Tunisie sa souveraineté, sa prospérité, sa modernité et sa sécurité »


13.Posté par SMAOUI le 08/11/2014 09:40
Si un jour je décide de devenir menteur, je demanderai à Nebil Ben Yahmed comment je dois m'y prendre.

14.Posté par librexp le 29/11/2014 17:51
Bonjour,
Allez, on va s'y mettre au jeu de tom et jerry. Vous avez écrit :
1- "Comme Marwane Masmoudi, l'"ambassadeur" d'Ennahda aux Etats-Unis, Yassine Brahim est originaire de Mahdia, et son père était également officier de l'armée tunisienne! "
=>On ne choisit ni ses origines ni ses parents
2- "Qui du peuple connaissait Yacine Brahim ou Mehdi Houas avant qu’ils ne deviennent ministre ?"
=> il faut bien se faire connaître un jour ou l'autre, changer d'avis et saisir des opportunités. Où est le problème ?
3- "qui naviguait déjà dans les eaux troubles du sarkozysme"
=> serait-il possible d'argumenter et de prouver ?
4-"Ce service rendu à sa patrie française"
=> Si cela est vrai, le chef du gouvernement de l'époque ainsi que l’ensemble des ministres impliqués devraient être jugés
5-"Un message subliminal, qui ne peut être compris et décrypté par les « civilistes » ( !), mais uniquement par certains initiés…à la gnose islamiste. "
=> Le peuple Tunisien a démontré qu'il arrive à comprendre certains messages, mieux même que certains initiés.
Pour finir, un petit et modeste conseil déontologique : avec autant d'accusations au conditionnel, il fallait peut-être que le titre le soit aussi.
A bon entendeur

15.Posté par Hosni Guermassi le 27/01/2015 01:47
On doit mettre un peu de pression pour qu'on le coffre pour abus de confiance envers la nation et soutien des terroristes...!!!

Il faut qu'il aille comme wéld el 3ayari : ma7kama 3askariya

khallih ydhoub kif el mélé7 :ce bâtard là ...!!!

rahom kollhom yala3bou dhédna

Et qu'il dise à dieu à sa carrière pour toujours

16.Posté par Revol le 27/01/2015 14:31
Même si je n'ai rien à faire avec AFAAK TOUNIS et encore moins avec IKARAB(NT) Tounis. ,Je ne sais pas pourquoi, la majorité de vous, graveurs de papier tunisiens(loin des vrais journalistes tunisiens et il y'en a),vous ne cherchez qu'à fabuler des histoires et des histoires,pour n'importe quel sang nouveau et jeune venir donner un peu de tonus à cette parque de vieillots ,des vieux clous qui n'ont plus rien à apporter à la Tunisie .Ces derniers ont meilleur temps d'aller méditer et prier pour apaiser leurs méfaits néfastes envers le peuple tunisien durant des décennies

Je me demande d'autant plus que si l'éthique et la déontologie de la profession de journalisme que vous avez parcourues,sûrement, lors de votre formation(S'il y en a une) avait servi pour faire disparaître le ragot (ATTAKTIH W ITTARICH( ) que Hélas vous continuez à y excellez et sa fin n'est pas pour demain.
Pauvre journalisme et petits mesquins graveurs de papiers

17.Posté par ben mansour mouhieddine le 27/01/2015 16:51
combiens vous avez eu pour cet article

18.Posté par Adel Brahim le 27/01/2015 22:38
Je suis Adel Brahim et je vis en Tunisie depuis octobre 2010. Cet article n'est que du mensonge et mon grand frere Yassine et non pas mon petit frere comme le stipule cet atcile n'a rien a' voir avec le Qatar ou Ennahdha. Nebil Ben Yahmed, tu es une honte pour la Tunisie, tu n'es qu'un pauvre pseudo jounaliste.

19.Posté par Ramzi le 28/01/2015 18:30
mais non , ........ n'importe quoi ,,, tout ce qui s'ecrit n'est pas vrai. Que c'est facile de manipuler les gens a partir d'une photo . Yassine Brahim a rencontrer R.Ganouchi est alors ??????????? Les salops de l'ancien RCD veulent le detruire comme ils ont voulu detruire Ahmed Nejib Chabbi. Nidaa Tounes ete sur le point de s'allier avec Nahdha et aujourdhui Nahdha redevient la bete noire. Beji Caid Sibsi et Ganouchi se sont dorlote' , embrasser , enlacer et aucun de ses salops n'a ouvert la bouche. A force de diaboliser tout les bons on finira par se faire gouverner par la racaille !!!!!!! voila ce que je retiens de tout ca,

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter