Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tariq Ramadan, le « professeur » qui a fait acheter sa titularisation


7 Mai 2013

C’est le titre d’un excellent article de Hugh Fitzgerald, paru dans le magazine New English Review et repris par le site canadian « Poste de veille », le 30 novembre 2011. Il révèle les dessous de la nomination à l’Université d’Oxford du prédicateur islamiste Tariq Ramadan.


Tariq Ramadan, le « professeur » qui a fait acheter sa titularisation
Et nous apprenions il y a quelque temps que la London School of Economics avait honoré d’un doctorat (Ph.D) ce grand connaisseur de la condition humaine, Seif al-Islam, le fils du défunt Mouammar Kadhafi, et que la thèse du doctorat en question avait été écrite par d’autres que lui (dans la veine du scandale, dans les universités de tout le monde occidental, de ces riches Arabes, Perses, ou Pakistanais qui font appel à des plumes pour écrire leurs papiers) ; cela nous porte à croire qu’aucun de ces diplômes ne peut être pris au sérieux, qu’aucun de ces supposés lettrés n’a travaillé par lui-même, et qu’on doit les en soupçonner tant qu’il n’auront pas apporté la preuve du contraire, la preuve qu’ils ont effectivement étudié, et la preuve, dans une moindre mesure, qu’ils ont été effectivement formés à quelque chose.

Mais le pire scandale, c’est avant tout  la nomination d’un certain propagandiste comme titulaire d'une chaire créée et payée par un sombre roitelet arabe (Ce dandin d’émir du Qatar ? Ce si photogénique sultan d’Oman, tout en folklore avec son faucon sur la main ? J’ai oublié lequel…), chaire créée dans le but précis de lui offrir le bon ascendant grâce auquel il peut mener sa campagne douceâtre et sinistre de promotion de l’islam dans tout le monde occidental.

Cet homme, avec sa titularisation achetée clés en mains, c’est Tariq Ramadan. Il est le petit fils d’Hassan El Banna, le fondateur des Frères Musulmans. Chacune de ses sorties publiques est l’occasion d’une nouvelle démonstration de taqiya et de kitman, d’un empilement de mensonges et de demi-vérités débités à un tel rythme qu’on ne peut les réfuter tous, que ce sera difficile de rétorquer, même pour l’adversaire le mieux préparé. Il a pendant un temps enseigné à Genève. Mais avec la publication du livre de Caroline Fourest (« Frère Tariq  ») et sa mise en pièces lors de deux émissions à fortes audiences (l’une avec un Nicolas Sarközy  à son meilleur, l’autre avec Alain Finkielkraut ), il a été temps pour Tariq Ramadan de quitter les contrées francophones où bien trop de gens le connaissaient, et de filer vers les territoires anglophones du Dar al-Harb, à savoir l’Angleterre, et au-delà, le jackpot, les Etats-Unis. Mais tout d’abord, il a tenté sa chance aux Pays Bas. Il a réussi, à force d’argent arabe, à se faire créer une chaire dans une université des Pays Bas. Mais il a vite compris que cela ne marcherait pas, qu’il allait devoir rejoindre l’Angleterre, et donc Oxford ou Cambridge (même si l’Université de Londres, par le SOAS [School of Oriental and African Studies], l’aurait volontiers accueilli).

Tariq Ramadan ne s’est jamais résolu à n’être qu’un humble chargé de conférence au St Antony’s College [d’Oxford], où le département du Moyen Orient (contrairement à ceux, légitimes depuis toujours, de l’Europe de l’Est et de la Russie) était tenu d’une main de fer par Albert Hourani, qui en avait fait un moulin à diplômes pour les Arabes (parmi lesquels Rachid Khalidi), et s’y prélassait du haut de ses responsabilités, y dispensant ses faveurs à la façon d’un abbé gras en son monastère. Et donc il s’est fait créer une chaire à Oxford, une chaire instituée pour lui, et après un « recrutement international », une chaire qu’il a investie comme professeur, lui, Tariq Ramadan. Et est-ce que les responsables d’Oxford, ceux des départements d’études arabes, du Moyen-Orient, ou des études islamiques, ceux qui dépendent tant des contributions financières de ces riches arabes qu’ils courtisent sans cesse, ceux-là, est ce qu’ils se sont élevés contre ce titre de professeur acheté rubis sur l’ongle ? Non. Soit ils n’ont rien dit, soit, bien pire, ils sont tombés en pâmoison devant la justesse et la valeur d’une telle nomination. Tout cela donne la nausée.

Et pendant un temps, Tariq Ramadan a continué sa campagne, celle où il disait « nous [les musulmans] sommes là » et « nous sommes là pour rester » et « il n’y a rien que vous puissiez y faire », pour mieux montrer ensuite le visage de l’extrême affabilité, jusqu’à ce que des gens comme Ibn Warraq ou Ayaan Hirsi Ali ne le mettent KO à l’occasion d’un débat. Il a bien meilleur jeu à débattre avec ceux, occidentaux, qui tremblent à l’idée de croire ce qu’ils apprennent de l’islam, qui se refusent à le croire vraiment, qui aimeraient tant ne pas y croire, se convaincre qu’il n’y a en fait aucun problème, ou que, s’il y en a un, il pourra être facilement résolu.



Mais voilà dix mois que Tariq Ramadan a été exceptionnellement – pour lui – silencieux. Pourquoi ? Et bien, qu’a-t-il à dire sur les événements d’Egypte, son pays d’origine ?  - quand bien même se croit-il fondé à se considérer comme européen, car il se trouve qu’il est certes né et a été élevé en Europe mais comme le fils fanatique d’un père fanatique, qui était lui-même le fils d’un grand père encore plus fanatique. Et bien, qu’a donc à dire Tariq Ramadan sur l’Egypte ? Peut-il prendre le parti de cette minuscule opposition laïque et libérale, qui a si peur des Frères Musulmans ? Bien sûr que non. Peut-il se faire le porte-voix de la persécution, des attaques meurtrières envers les coptes ? Non, il ne le peut pas. Il ne le fera pas. Donc, il fait profil bas pour le moment.

Le Oxford Student devrait examiner les sources de financement de Tariq Ramadan, examiner comment il a été nommé titulaire d'une chaire à Oxford, examiner ses soi-disantes « brillantes études ». Cela exigerait un travail de journalisme d’investigation de haut niveau. Mais cela en amuserait certainement plus d’un. Cela serait utile à toute la sphère académique de voir exposées au grand jour la pourriture et la corruption dues à cet argent arabe, cet argent qui n’afflue pas seulement pour construire des centres d’études islamiques dans des endroits comme Durham et Exeter, mais aussi pour que seuls y prévalent ceux qui souhaitent défendre la foi de l’islam, et éviter de subir des critiques émanant d’Arabie Saoudite, du Koweit et des Emirats - c'est-à-dire émanant des donateurs qui surveillent minutieusement qui est nommé aux postes clés de ces centres, et qui s’assurent qu’aucune voix indépendante ou critique n’y soit entendue.



Oui, il faudrait publier le feuilleton du « Comment Tariq Ramadan a-t-il obtenu sa chaire universitaire ? » - à commencer par sa décision de quitter le monde francophone, par son faux départ aux Pays Bas, par son poste de chargé de cours au St. Antony ‘s College, et enfin ce stratagème de lui acheter une chaire, stratagème qui a si bien marché pour lui, et a fait tant de tort à l’image d’Oxford, et au moral des professeurs qui y méritaient leur nomination, et au moral de ceux qui n’ont jamais obtenu de titre de professeur mais étaient parfaitement au courant du scandale sous-jacent à la nomination de Tariq Ramadan.

Le scandale de ceux qui ont été admis comme étudiants a été traité comme il se doit (intéressant de noter d’ailleurs cette coutume des musulmans riches et puissants de vouloir étudier, ou faire étudier leurs enfants, autant qu’ils le peuvent dans le monde occidental – et pourtant ils ne se demandent même pas pourquoi les élites musulmanes, dans leurs propres pays riches mais misérables, cherchent tant à mettre leurs enfants dans des écoles chrétiennes ou occidentales, ou à les envoyer dans le monde occidental pour leurs études). Ici le fils Rafsanjani, là le fils Kadhafi, et encore là des dizaines de princes et princesses d’opérette – c’est si facile !

Mais le scandale de la nomination de Tariq Ramadan à la tête d'une chaire universitaire est d’une toute autre importance. Et il en va de même pour toutes ces manières qu’ont musulmans et non-musulmans idolâtres de l’islam de s’entraider, de s’embaucher les uns les autres, de se promouvoir les uns les autres, dans tous les départements académiques d’études islamiques ou moyen-orientales au Royaume Uni et dans tout le monde occidental.

Cela a été complètement dévoilé – entre autres par Martin Kramer. Mais il ne faut jamais relâcher les efforts en la matière. Pourquoi donc ne pas lancer une série d’articles, dans un grand quotidien de Londres plutôt qu’un journal d’étudiants d’Oxford, sur Tariq Ramadan et sa résistible ascension ?Tunisie-Secret.com

Hugh Fitzgerald, NER, 22 novembre 2011. Traduction par Olaf pour Poste de veille, www.postedeveille.ca

 
 


           

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par kiaa le 29/04/2016 08:23
Cet article sent juste la haine des arabes, aucune objectivité, aucune neutralité, juste le crachat de sa haine contre les arabes ou les musulmans

21.Posté par mehdi le 31/07/2013 13:12
Et bien c'est simple. Cet article qui ne fait que le descendre sans même lui accorder qu'un petit soupçon de choses vraies et BIEN JE DIS QUE C'EST DU MITO.

L'article sens la rage profonde de celui qui l'a écrit lol.

selon cet articule on ne peut etre arabe et grand penseur. Cela me rappelle l'histoire des prophètes...bien qu'il est loin de l'être je l'admets.

Seul dieu a voulu le doter d'une intelligence et contre cela vous ne n'y pouvez rien :)

Et pour lui son doctorat n'est rien d'autre qu'un papier (je suis sûre qu'il s'en tamponne). Le matériel n'est accessoire chez un véritable musulman, il l'a eu tant mieux pour lui faut pas rager. Je vous rappelle c'est de cette rage qu'avait ibliss pour Adam qui fait qu'aujourd'hui nous devons prouver pour l'accès au paradis.

De plus, notre prophète sal allah aali oua salam ne connaissait pas l'écriture et pourtant...vous êtes 2 milliards à prier pour lui...CA C'EST DIEU QUI L'A VOULU ET ORDONNE.

Donc...CQFD

20.Posté par nassim le 16/07/2013 01:50
Franchement cet article c'est dur pur mensonge, arrêtez de prendre les gens pour des demeurés, prendre pour exemple caroline foureste '(lesbienne spécialiste du mensonge) finkelcrotte!!! un sioniste de la pire espèce de même pour l'auteur de l'article tous n'aiment pas tout ce qui est musulman, ils préferent voirent des chelghoumi

19.Posté par mon dieu c''est le fric le 22/05/2013 23:12
En France, les tocards insultent l'islam : ça fait vendre à moindre risque.
Et là, on en a un qui tape sur T Ramadan un peu à la mode salafiste. ça fait classe, et par expérience ça peut rapporter même pour un tocard vu que cela a permis à Caroline Fourest de trouver un boulot et par la meme occasion de bien se faire voir par le maitre : le CRIF.

18.Posté par Brahim Lamine le 19/05/2013 22:37
Cet article n'est pas fondé sur des preuves , je suis musulman aussi , mais cela ne veut pas dire que je suis du coté de ramadan , je sais qu'il y a plusieurs ambiguïtés dans son parcoure quoique tout ça reste à être prouvé. Sauf erreur de ma part , ramdan va bientôt répondre à cet homme et voyons si il pourra faire face.

17.Posté par mohamed le 19/05/2013 01:56
quelle flagrante diffamation ! TAREK RAMADAN n'a pas besoin de diplomes pour etre ce qu'il est presentement: L'UN DES PLUS INFLUENTES PERSONNALITE SUR LA TERRE.. VOS allegations et assertions si elles s'averent vrais ne demontrent que son ingeniosite et intelligence. SI VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE CONTRE LUI C'EST TRES SIMPLE CONFRONTER FACE A FACE DANS UN DEBAT CIVIL ET DEMAOCRATIQUE.

16.Posté par Oracle le 18/05/2013 23:29
Bonsoir
Sincèrement je ne trouve pas l'excellence dont Tunisie secret nous parle .
Il y a plutôt un article loin d être objectif avec beaucoup d'accusation ,de mauvaises foi ,non argumenté envers monsieur Tarak Ramadan .
Il suffit de lire wikipedia pour mettre cet article en miette .

15.Posté par AKABAMOFOU le 18/05/2013 20:46
Martin KRAMER: Martin Kramer est Fellow Wexler-Fromer à l' Institut de Washington pour la politique du Proche-Orient et Senior Fellow au Centre Shalem à Jérusalem. En 2009, Kramer a été nommé président désigné de Shalem College .
Au cours d'une carrière de 25 ans à l'Université de Tel Aviv , Kramer a dirigé le Centre Moshe Dayan pour les études africaines et du Moyen-Orient ; enseignée comme une visite professeur à l'Université Brandeis , l' Université de Chicago , l'Université Cornell et l'Université de Georgetown , et a servi deux fois en tant que membre de la Woodrow Wilson International Center for Scholars à Washington, DC Il est un ancien rédacteur en chef du Middle East Forum de l ' Middle East Quarterly .
D'une moralité indiscutabe ce juif KRAMER .......

14.Posté par sid le 18/05/2013 17:43
Il est temps d'apprendre à écrire, connaitre le vrais métier de journaliste et sortir de l'amateurisme et le bloggisme juste pour faire le "buzz" et avoir plus de sponsors.
Ni pour ni contre Tariq Ramandan, mais je le trouve nettement plus logique dans ses démarches de réflexions que l'article que je viens de lire.
Bon courage si vous décidez de revenir à l'école ;)
Sid

13.Posté par Issa le 18/05/2013 16:07
Tarik Ramadan a le mérite de défendre l'Islam dans un monde occidental hostile à cette religion. S'il n'avait pas grandi dans ce milieu occidental, il n'allait pas pouvoir avoir ce courage constant. Il n'est certainement pas parfait comme tout être humain.
il vaut mieux investiguer sur les guerres impérialistes menées par le monde occidental dans le reste du monde (Afrique, Moyen orient) plutôt que d'écrire un tel article.
Si certains frères n'ont pas le courage de défendre l'Islam comme il le fait, il vaut mieux l'aider à corriger ses erreurs et le soutenir dans sa mission. On n'a pas tous les mêmes qualités.

12.Posté par bunyamin le 18/05/2013 09:08
Toutes les personnes qui commentent sans connaitre la personnes ici sont des incultes débiles lobotomisés par les écrits des médias. Un peu comme les moutons de qui foncent tête baissés quand le berger siffle. Allez vous acheter une culture, la votre d'abord avant celle que l'occident vous impose.

11.Posté par bahry le 18/05/2013 04:45
Entre ce que pensent chaqun et ce qui est averer faut vraiment faire la part des choses ,en se servant de cette tribune comme outil pour aller plus loin en echangeant ses infos .MDR yen as qui se reconnaitrons ils avouent qu'ils avaient un doute et maintenant ils sont surs lol allez y doucement ,faite la liste de la verité ,c'est trop grave pour les apeupres,d'ailleur plus que le blaspheme c'est nous qui nous abrutissont d'avantage .Tarik Ramadan est omnipresent dans le monde classé dans les 100 personaliotés les plus importantes ,il est effectivement tres cultivé ,il ya que les sots(pardon) pour en douter ,ils est moins a l'aise en Arabe c'est certains aussis ,Pour ce qui est de sa specificité et de sa maitrise ,je sais pas ,mais je sais que sa connaissance est concequente c'est un docteur d'ailleur depuis des generation sa famille est tres studieuse il beneficient vraiment d'une legitimité en plus qui pourrait servir sa cause (je le dit a la fin)vous l'accuser d'un double discourt je pense que c'est faux egalement (le probleme est ailleur ,car il dit ce quil veus faire ,j'ai jamais vus une personne demontrer son double discour (si tu as un element je suis vraiment interresser ) le vrais probleme est qui travaille pour l'Angletaire (ennemie de l'islam avec les usa et ses alliées ) le qatar a reconduit l'accord qui stipule qu'ils sont liées a Israel (voir la lettre du roie d'arabie qui donne La palestine a Israel un accord de partenariat est sceller comme protegent Israel etc c'est tres connus je peu donner les sources , ils travail pour les deux . c'ertains disent comme le LLp quil est la pour reformer l'islam ,comme le christianisme a eté reformer pour etre conforme a la religions caché de l'empire ,ce qui est sur en tout cas c'est qu'il n'est pas contre l'occident ,bien au contraire ça va pas ,c'est eux qui le propulse ici et croyez le ce n'est pas grace a l'argent mais pour une raison visible qui creve les yeux .Ils les aident a reformer (il le dit lui meme ) avec un Islam de traitre moyenageux de ses pays du golf traitre a l'islam cela ce fait sur deux front en orient avec toutes les guerres et changement de regimes ,et en europe avec le travail qui est fait ici voila ce que je pense en fonction de certaines certitude ,merci de donner votre avis .

10.Posté par Amine le 18/05/2013 00:48
Mensonges! il est élu par le Times parmi les 100 PLUS GRANDS PENSEURS DE LA PLANÈTE !!! On lui ramene toujours des penseurs juif et pro sionistes afin de débattre avec lui c'est toujours lui qui mène la danse! alors taisez vous mécréant.

9.Posté par Les Pacifistes de Tunis le 11/05/2013 17:41
TARIQ RAMADAN NE DOIT PAS ETRE DIFFAME MAIS PRIS AU MOT

Nous croyons qu’il est vain de s’attaquer à Tariq Ramadan sur l’éternelle question de son titre de professeur. On s’en fout et Manuel Valls n’est pas une très bonne référence.
Tariq Ramadan est docteur (ça c’est sûr) et ce qui compte c’est les idées qu’il déploie.
Sur le plan de la religion, la meilleure critique ne vient sûrement pas des islamophobes viscéraux commes Ayaan Hirsi Ali ou Ibn Warraq mais du Tunisien Mohamed TALBI (voir sont site).
Sur le plan géopolitique (car le grand défaut de TR est de donner son avis très ringard et réactionnaire sur les ««révolutions»» en Syrie et en Libye.

Il a atterri récemment en Tunisie il a été malvenu. Voir notre article : Pharisaïsme altermondialiste à Tunis. Tariq Ramadan, dégage! (29 mars 2013) http://lavoixdelalibye.com/?p=7903

« Nous ne connaissions pas Tariq Ramadan si ce n’est de nom et en raison de ses déboires dans une France en décomposition morale et intellectuelle. Nous pensions qu’il s’en tenait à son rôle, loin d'être inutile, y compris dans sa dimension sociale, de théologien/islamologue. Or, nous avons à nouveau entendu parler de lui à l’occasion, en cette fin du mois de mars, de l’invasion de la capitale de notre propre pays par des hordes d’«alter-mondialistes» venus de l’étranger participer au Forum Social Mondial 2013. Le fait que l’intéressé soit également invité, lors du même « événement », à un « débat » avec son petit camarade «altermondialiste» Alain Gresh, de l’Immonde Diplomatique, lui-même collègue d’Ignacio Ramonet, ex-ténor de l’ «alter-mondialisme», a immédiatement retenu notre attention. »

--
Les Pacifistes de Tunis
Méga site interactif : http://bit.ly/yd15JY
خبر عاجل: تونسيون محبو السلام و الاسلام يذهبون الى سوريا للجهاد الى جانب الجيش العربى السوري...
Des Tunisiens se rendent en Syrie pour accomplir le Jihad en soutien à l’armée arabe syrienne
« Enfin, en d'autres continents et d'autres civilisations, non-occidentales, d'autres révolutions, en Asie et en Afrique, … peuvent aider l'Occident à prendre conscience de ce qu'est une véritable révo-lution changeant à la fois les institutions et les hommes. Une révolution est d'abord, pour une socié-té, ce qu'une conversion est pour l'individu: changer le but et le sens de la vie. »
Roger Garaudy, Comment l'homme devint humain, Ed J.A, p. 327-332

8.Posté par Ali le 09/05/2013 17:14
c'est un agent des bédouins du qatar et un khwenji convaincu qui se fait passer pour un démocrate et un modérer pour bananer et embobiner les occidentaux . C'est un imposteur de première classe !!
Bravo Manuel Valls !!

7.Posté par iman le 09/05/2013 08:45
@hocine2068
Ramadan ne parle pas couramment la langue arabe et n'a jamais donné de conférences dans cette langue. Il n'a prononcé qu'un seul et un maigre discours, papier sous les yeux, en arabe "approximatif", lors de l'inauguration du "cile" à Doha !
@youssef
Pensez-vous que Ramadan "enseigne" régulièrement des cours à des élèves à Oxford ? Dites moi comment il fait pour être en même temps et toute l'année à donner des conférences dans plusieurs pays et présent à son poste de "professeur" d'université ?

6.Posté par hocine2068 le 08/05/2013 14:21
L'intervenant Monsieur Youssef a raison quand il dit qu'il n'y a aucune preuve dans votre article.
Mais cela ne veut pas dire que Tarik Ramadan est blanc non plus.
Il suffit pour cela d'écouter ses "conférences" dans des langues occidentales et celles qu'il donne en arabe et à un public "averti".
La mystification y est flagrante!!!

Honnêtement, je ne sais pas si ce que vous dites concernant ses compétences est vrai. Mais je considère ce monsieur comme très intelligent et connaissant parfaitement les cultures occidentales et arabes ce qui lui donne une capacité fulgurante pour jouer avec "démocratie, libertés individuelles et droits de l'homme" pour faire passer sa propagande empoisonnée.

Depuis de très longues années, je suis autant que je peux ce gars et j'ai toujours dit ceci : dommage que nous n'ayons pas quelqu'un de son calibre dans notre camp...

5.Posté par Chara le 08/05/2013 11:44
Un regard malicieux ,de malhonete !!!

4.Posté par Colette Molina Benkhalifa le 08/05/2013 11:38
Tarek Ramadan est un monsieur intelligent ,d'un physique assez séduisant ,il sait parler ,mais il en est d'autant plus dangereux car le fond de sa pensée est le même que celui des barbus ,lorsqu'on le pousse un peu il dévoile les mêmes aspects obscurantistes que les autres ,n'oublions pas qu'il est le petit fils du fondateur des frères musulmans . les jeunes des banlieues se laissent influencer car il est jeune ,parle bien français et sait leur dire ce qu'ils veulent entendre ,

3.Posté par Yazid-bolivar Ayew-ghilas Kadir Fanni le 08/05/2013 11:37
mefiez vous de tariq ramadan il se dit imperialiste et il fait un centre islamique au qatar alors qu'il aurait pu le faire en egypte son pays d'origine

1 2
Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter