Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Rached Ghannouchi en personne a rédigé la plate-forme électorale du FIS pour les élections algériennes de 1990


20 Octobre 2012

Ghannouchi et sa responsabilité dans la crise algérienne qui a fait 200 000 morts. Ennahda, c'est la réplique exacte du FIS. Tunisie/Algérie: Il y a déjà quelques mois, nous avons publié cet article sur tunisie-secret.over.blog.com. Nous le publions à nouveau sur notre site d'information pour nos fidèles lecteurs. C'est pour que l'opinion tunisienne et internationale sache qui est exactement Rached Ghannouchi


Rached Ghannouchi en personne a rédigé la plate-forme électorale du FIS pour les élections algériennes de 1990
Bien qu’Ennahda estime être plus proche des islamistes modérés de l'AKP turc que des barbus algériens du FIS, ce mouvement va constituer  un péril pour la stabilité du pays. Pour les bons connaisseurs de l'islamisme tunisien, Ennahda a toujours  eu de liens proches et très privilégiés avec le FIS. Lors de son exil à Alger en 1990, c'est Rached Ghannouchi en personne qui a rédigé la plate-forme électorale du FIS pour les élections municipales algérienne de 1990, révèle Roland Jacquard dans son livre :
Au nom d'Oussama Ben Laden... paru aux éditions Jean Picollec en 2001. 

Mieux, c'est Ennhada qui a aidé le FIS à rencontrer les bailleurs de fonds au sein des monarchies arabes à la veille de la guerre du Golfe, ajoute Jacquard, toujours excellemment informé. Selon un conseiller des Nations-Unies en matière de terrorisme : "en 1990 et 1991, Ennahda a envoyé de nombreux cadres en Algérie pour aider les militants du FIS dans leur campagne électorale". 

Rached Ghannouchi, 69 ans, avait fondé le mouvement Ennahda (Parti de la Renaissance), inspiré par les Frères musulmans égyptiens. Il regroupe aussi des éléments du Front Islamiste Tunisien (FIT)  mouvement connu en Tunisie depuis 1986. Idéologiquement, le FIT est proche du GIA et des Gammaat islamiya. Ses membres ont participé au djihad en Afghanistan, puis ils ont rejoint l'Algérie. Ils ont toujours attaqué le régime de Ben Ali, en l'accusant d'être pro-occidental et non musulman.
Le retour du  chef du parti islamiste Ennahda est peut-être le prélude à une nouvelle étape, à une installation de la violence en Tunisie. Ce mouvement, qui représente l'ensemble de la mouvance islamiste  en Tunisie, compte réunir autour de lui  de jeunes désespérés, et laisser s'installer un gouvernement anti-occidental.

L’alternative islamiste est très forte aujourd’hui après la chute du régime tunisien. Le mouvement Ennahda compte sur une victoire électorale  en Tunisie, semblable  à la victoire du Front Islamique du Salut (FIS) en Algérie lors des élections de juin 1990.
Depuis la fondation, en février 1989, du Front islamique du salut algérien (FIS), le  mouvement islamique tunisien a basé ses camps d'entraînement paramilitaires en Algérie,  dans le cadre de lutte armée contre l'État Tunisien. Il a  commis des attaques et des vols qualifiés, a fait  l'acquisition d'armes, et a commis des attaques, dont l'incendie du local du comité de coordination du Rassemblement Constitutionnel Démocratique à Bab Souika, au centre de Tunis. f.souhail

 Le Nouvel Observateur du 14 juin 2001 a questionné Hichem Aboud (ancien directeur de cabinet de la Sécurité militaire algérienne) qui révéla "Lorsque les Tunisiens ont proposé, dans le cadre de la coopération, de filer Ghannouchi quand il venait rencontrer les gens du FIS, les services algériens ont refusé au nom de la démocratie [...] l'ambassadeur d'Arabie Saoudite allait au siège du FIS et rencontrait ses dirigeants (la direction de Ennahda). On savait pourtant que le FIS était financé par l'Arabie Saoudite. On laissait faire. On ne bougeait pas".
Tunisie Secret
http://www.tunisie-secret.com

 
 


           


1.Posté par letaief hayet le 03/05/2013 17:22
si seulement,du tps de zaba,et aussi bourguiba,la presse nationale était libre,les tunisiens auraient plus et mieux connu ces prétendus islamistes,ils n'auraient pas eu la naïveté de penser que ennahdha allait "islamiser" nettoyer le pays ;si seulement il y avait eu plus de justice,plus d'équité par rapport aux zones défavorisées du pays,ennahdha aurait eu des difficultés à "acheter" les voix ds les régions de l'intérieur,ds les régions oubliées de zaba ;il est clair qu'islamisme,djihadisme et terrorisme se nourrit de la pauvreté et de l'ignorance,souvent !

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter